Sam La Touch
Âne à temps plein
Abonné·e de Mediapart

278 Billets

0 Édition

Billet de blog 30 juil. 2013

Les Africains pas les bienvenus dans les hôpitaux israéliens (Haaretz)

Sam La Touch
Âne à temps plein
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Les Africains pas les bienvenus dans les hôpitaux israéliens (Haaretz)
Le 1er juillet 2013, Gabi Barbash, directeur du centre médical Ichilov à Tel Aviv, fait circuler des instructions pour interdire l’accès aux immigrés ou aux réfugiés africains désirant rendre visite à des patients, sauf en cas d’urgence. Officiellement pour des raisons de santé publique, afin de «minimiser les risques pour la santé des patients et du personnel», rapporte le quotidien israélien Haaretz.
Les Africains venus pour une hospitalisation, des examens ou des soins médicaux sont cependant autorisés à entrer, explique le site. Les parents d’enfants malades ou les maris de femmes en travail peuvent également accéder à l’hôpital, à condition de porter un badge d’identification. D’autre part, tous -patients et visiteurs- doivent subir une radio de la poitrine pour prouver qu’ils ne sont pas porteurs de la tuberculose, apprend-on encore.
A l’intérieur même de l’hôpital, les patients se voient discriminés, ajoute Haaretz: les femmes enceintes et les enfants d’immigrés sont placés dans un espace séparé du reste de la maternité ou de l’aile pédiatrique.
Selon un responsable d’Ichilov, cette directive n’a qu’un but purement médical, réduire les risques de contagion. En effet, d’après le quotidien Maariv, en 2012, 15 Israéliens ont été diagnostiqués de la tuberculose contre 65 Africains. Cette maladie nécessite la mise en place d’une quarantaine, d’un personnel spécifique et de soins individuels très coûteux, explique l’article.

Les Africains, tous malades?
La direction de l’hôpital Ichilov se plaint depuis plusieurs années de devoir prodiguer un grand nombre de traitements médicaux aux migrants et aux réfugiés sans aucune compensation financière, avance Haaretz. Pourtant, d’après le Trésor public israélien, le coût supplémentaire engendré par ces patients est négligeable par rapport à ce que rapporte l’activité de l’hôpital.
D’après Maariv, le nombre d’immigrés africains clandestins à Tel Aviv est estimé à 80.000, soit environ 15% de la population. Beaucoup d’entre eux ont besoin de soins intensifs, notamment parce que le taux de naissances prématurées est deux fois plus élevé chez les Africains que pour le reste de la population, précise le professeur Gabi Barbash.
En plus de la tuberculose, ils sont aussi particulièrement touchés par d’autres maladies: la population africaine représente un tiers des nouveaux porteurs du sida en Israël et la moitié des diagnostics de malaria, indique Maariv.
La pauvreté dans laquelle vivent ces travailleurs clandestins ne fait qu’empirer leurs problèmes de santé, contractés dans leur pays d’origine et aggravés durant le voyage jusqu’en Israël, déplore Gabi Barbash, qui estime à environ 50 millions de NIS (plus de 10 millions d’euros) par an les frais médicaux de traitement des populations africaines en Israël.
La mesure discriminante répond-elle donc à une problématique économique ou de santé publique? Autre perspective, plus sombre, elle ne serait qu’un témoignage de plus du racisme anti-africains en Israël.
Et aussi chez La TouchIsraëlafrique : armements contre réfugiés

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Condamné par la justice, le ministre Alain Griset quitte le gouvernement
Le ministre délégué chargé des PME a démissionné, mercredi, après avoir été condamné à six mois de prison avec sursis et trois ans d’inéligibilité avec sursis pour avoir menti dans sa déclaration de patrimoine et d’intérêts. Emmanuel Macron lui avait maintenu sa confiance, malgré des éléments accablants. Alain Griset a fait appel de cette décision.
par Sarah Brethes et Ellen Salvi
Journal — Économie
Marchandisation du virtuel : la fuite en avant du système économique
Les NFT, ces jetons non-fongibles qui garantissent la propriété exclusive d’un objet numérique, et le métavers, sorte d’univers parallèle virtuel, sont les deux grandes tendances technologiques de 2021. Mais ce sont surtout les symptômes d’un capitalisme crépusculaire.
par Romaric Godin
Journal
Le fonds américain Carlyle émet (beaucoup) plus de CO2 qu’il ne le prétend
La société de capital-investissement, membre d’une coalition contre le changement climatique lancée par Emmanuel Macron, affiche un bilan carbone neutre. Et pour cause : il ne prend pas en compte ses actifs dans les énergies fossiles. Exemple avec l’une de ses compagnies pétrolières, implantée au Gabon, Assala Energy.
par Michael Pauron
Journal — Santé
Covid long : ces patientes en quête de solutions extrêmes à l’étranger
Le désespoir des oubliées du Covid-19, ces Françaises souffrant de symptômes prolongés, les pousse à franchir la frontière pour tester des thérapies très coûteuses et hasardeuses. Dans l’impasse, Frédérique, 46 ans, a même opté pour le suicide assisté en Suisse, selon les informations de Mediapart.
par Rozenn Le Saint

La sélection du Club

Billet de blog
Remettre l’école au milieu de la République
Parce qu'elle est centrale dans nos vies, l'école devrait être au centre de la campagne 2022. Pourtant les seuls qui en parlent sont les réactionnaires qui rêvent d'une éducation militarisée. Il est urgent de faire de l'école le coeur du projet de la gauche écologique et sociale. Il est urgent de remettre l'école au coeur de la Nation et de la République.
par edouard gaudot
Billet de blog
Au secours ! le distanciel revient…
Le spectre du distanciel hante l'Europe... Mais en a-t-on dressé le bilan ? Les voix des « experts » (en technologies numériques, plutôt qu'en pédagogie) continuent de se faire bruyamment entendre, peut-être pour couvrir la parole des enseignant-e-s... et des élèves.
par Julien Cueille
Billet de blog
Abolir les mythes du capital
Ces derniers jours au sein de l'Éducation Nationale sont à l'image des précédents, mais aussi à celle du reste de la société. En continuant de subir et de croire aux mythes qui nous sont servis nous nous transformons inexorablement en monstres prêts à accepter le pire. Que pouvons-nous faire pour retrouver la puissance et l'humanité perdues ?
par Jadran Svrdlin
Billet de blog
Dépense moyenne par élève et étudiant : quand un élève en « vaut » deux
Les choix de dépense publique illustrent une politique : on dépense pour un.e élève de classe prépa plus que pour une écolière et un collégien réunis. Vous avez dit « égalité des chances » ?
par Jean-Pierre Veran