L’odeur de la rentrée

Masqués...séparés...distancés...préparés...quelle drôle de rentrée ! Que de souvenirs, que d’émotions et si nous allions à la découverte de l’odeur de la rentrée ?

Ma madeleine de Proust de la rentrée

Aussi étrange que cela puisse paraitre, la rentrée scolaire a bien une odeur !

Préparée dans une ambiance tendue ou sereine, l’objectif est le même, que nos chérubins cartables sur le dos, débutent une belle année sans crier « Haro ! ».

Ne faites pas mine de ne pas être concernés, même vous qui n’avez pas encore enfanté,  dans le tourbillon de la rentrée, vous êtes emportés !
Bousculés dans les rayons alors que vous ne cherchez que l’encre de votre stylo
ou encore cette brioche tressée au milieu des sachets individuels des petits pains chocolatés tant prisés !

Inondés malgré vous, des photos sous-titrées: « Regarde Tati », « T’en penses quoi tonton ? » ou encore de messages de parents déprimés: « Oh la la la  tu te rends compte ! Mon bébé  il va faire sa rentrée  ! ».

Nous avons tous dans le nez ou du moins dans nos souvenirs lointains, cette odeur de « nouveauté plastifiée »…de la paire de basket  précieusement conservée sous notre lit,  aux protèges cahiers qui nous laissent penser qu’une année brillante va commencer !

Ma madeleine de Proust de la rentrée  est-elle  donc bien cette odeur plastifiée  ?!

Aujourd’hui,  reconvertie en écolo-bobo j’ai tenté de privilégier le bambou et de recycler  les fournitures de l’an passé, contre moi les chérubins ont fini par se rebeller ! Finalement, nous avons encore beaucoup de boulot à éduquer à l’éco-responsabilité, pour que l’odeur de la rentrée se transforme en un doux parfum boisé.

Cette année, l’odeur on ne l’aura probablement pas bien sentie, l’odorat masqué ne gâchera pourtant pas notre rentrée!

Alors pour cette rentrée, gardez bien votre masque sur le nez si vous ne voulez pas finir avec un coton tige surdimensionné ! 

Belle rentrée à tous ! 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.