Carnet de confinent - Jour 19 : Je t’écris de dessous la tente

Parler de guerre, vivre la guerre. Transcender la guerre et l'écrire en vers.

Jour 19 : parler de guerre, vivre la guerre. Transcender la guerre et l'écrire en vers. Au dos d'une carte postale, ces lignes manuscrites d'un soldat dans son tranchée sont-elles destinées à sa bien-aimée ? Juste avant de mourir, le poète a vu une fleur éclatante expulsée du canon un soir d'été ... Triste merveille.

"Je t’écris de dessous la tente
Tandis que meurt ce jour d’été
Où floraison éblouissante
Dans le ciel à peine bleuté
Une canonnade éclatante
Se fane avant d’avoir été"

Guillaume Apollinaire, "Carte postale"

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.