Une Top Source Dit : Bush Frappera l'Iran Avant août

L’administration de Bush planifie d’effectuer des raids aériens contre l’Iran avant août et deux Sénateurs américains ont déjà été mis au courant sur l’attaque selon un rapport dans Asia Times Online, fortement respectés, qui cite un ancien secrétaire adjoint de diplomate de carrière d’état américain comme sa source.

 

Paul Joseph Watson
Prison Planet
Mardi 27 mai 2008
Traduit Par : Alambic’up

 

L’article de Muhammad Cohen prétend que le Sénateur Diane Feinstein, le Démocrate de la Californie et le Sénateur Richard Lugar, le Républicain de l’Indiana, ont été informé du plan d’attaque et projeté, pour y exprimer leur opposition dans un éditorial de “New-York Times” dans une tentative de compenser le raid aérien.
L’éditorial doit encore se réaliser.

 

Selon Cohen, la source, les Néoconservateurs croient qu’ils peuvent commettre un raid aérien “limité” et vise plus à l’envoi d’un message que la destruction du programme nucléaire supposé de l’Iran, mais les conséquences d’un tel mouvement vont probablement provoquer une vengeance iranienne massive, comme le Président Mahmoud Ahmadinejad a successivement averti.

 

L’administration de George W Bush planifie de lancer un raid aérien contre l’Iran dans les deux mois suivants, a dit une source informée d’Asia Times Online, répercutant d’autres rapports qui ont émergé dans les médias aux Etats-Unis récemment.

Deux sénateurs américains clefs mis au courant sur l’attaque ont planifié d’entrer en bourse avec leur opposition au mouvement, selon la source, mais leur morceau d’op-rédacteur de “New-York Times” projeté, attend encore d’apparaître.

 

La source, un diplomate de carrière américain retraité et un ancien secrétaire adjoint d’état toujours actif dans la communauté d’affaires étrangères, parlant anonymement, a dit la semaine dernière que les EU projettent un raid aérien contre le Révolutionnaire Iranien Garde Corps (IRGC). Le raid aérien, la cible, le siège social de l’élite de l’IRGC’S Quds Force. Avec une force évaluée de jusqu’à 90,000 combattants (avions de chasse), la mission exposée de Quds est d’étendre la révolution de l’Iran de 1979, partout dans la région.

 

La source a dit que la Maison Blanche voit le raid aérien proposé comme une action limitée pour punir l’Iran pour son engagement en Irak. La source, un ambassadeur pendant l’administration de président H W Bush, n’a pas fourni de détails sur les types d’armes à être utilisé dans l’attaque, ni sur l’étape précise de planification en ce moment.
On ne sait pas si la Maison Blanche a déjà consulté avec ses alliés du raid aérien, ou s’il planifie de faire cavalier seul.

 

On ne sait pas non plus si la spéculation sur un tel coup profitera à McCain ou Obama à la veille de l’élection présidentielle, le rapport indique que McCain a construit sa candidature autour d’une politique étrangère agressive et serait donc plus probable de lui profiter.

“Un coup contre l’Iran pourrait rassembler des électeurs américains pour soutenir l’effort de guerre et le vote pour McCain,” expose l’article.

“D’autre part, un raid aérien sur l’Iran pourrait intensifier la désillusion publique de la politique d’administration de Bush dans le Moyen-Orient, mené pour soutenir le candidat Démocratique, quel qu’il soit.”

 

La réponse inévitable de l’Iran, verrait les prix du pétrole monter en flèche vers les 200 $ le baril, comme l’instabilité globale (mondiale) a menacé de s’évaporer dans des nombreuses régions différentes après une attaque.
La capacité de McCain de frimer comme un leader de guerre dur serait sans doute amplifiée par des médias dociles d’entreprise et une proportion assez considérable du public américain à se rallier derrière le Sénateur de l’Arizona, particulièrement si des intérêts américains étaient le sujet d’attaques terroristes de la part de Hezbollah et Hamas.

 

La réponse de la Chine à n’importe quelle attaque, avec la nation Communiste étant le plus grand client de l’Iran pour le pétrole, serait aussi une réponse clef à ne pas négliger. N’importe quel soupçon d’une réaction hostile placerait le monde sous la plus grande menace depuis et à hauteur de la guerre froide.

 

Lugar et l’opposition publique de Feinstein au plan “créerait probablement un raz-de-marée public de critique qui pourrait inciter l’administration de Bush à reconsidérer son plan,” expose l’article, mais, “Donné leurs obligations de soutenir le secret d’informations confidentielles, il est peu probable que les sénateurs révéleraient le Plan de l’administration de Bush ou leur connaissance de cela. “

 

L’invasion menaçante de l’Iran a été sur la vigne pour les trois courses d’étés passée et plusieurs commencent à craindre que “le garçon qui a crié au loup”, une telle attitude commence à discréditer ceux qui ont averti à plusieurs reprises de l’attaque à venir.
Cependant, la rhétorique a notablement chauffé il y a quelques mois.

Pendant la visite récente de Bush en Israël, un officiel israélien a prétendu qu’un membre senior dans l’entourage de Bush avait déclaré à une réunion fermée que Bush et le Vice-président Dick Cheney avaient résolu d’attaquer l’Iran avant qu’ils n’aient quitté leurs fonctions.

 

Pendant une conférence de presse récente au Parlement d’Israël, le Speaker américain Nancy Pelosi et le Leader de majorité de Maison Steny Hoyer ont déclaré que l’option militaire contre l’Iran était toujours sur la table.

Des figures politiques en vue comme Zbigniew Brzezinski et Gary Hart ont averti qu’une attaque sur l’Iran n’arrivera pas en l’absente d’une provocation organisée (mise en scène) ou un nouvel incident ’’Golfe’’ de style Tonkin.

 

Pendant une réunion de Comité de Relations avec l’étranger de Sénat 2007, Brzezinski a rappelé le potentiel pour l’administration de Bush, pour fabriquer un faux drapeau ’’Golfe incident’’ de type de Tonkin dans la description “d’un scénario plausible pour une collision militaire avec l’Iran,” qui ferait tourner autour, un peu de provocation en Irak ou un acte terroriste aux EU, imputé à l’Iran, culminant dans une action militaire américaine ‘défensive’ contre l’Iran qui plongera une Amérique solitaire ; l’Amérique dans une diffusion et un bourbier d’approfondissement s’étendant finalement à travers l’Irak, l’Iran, l’Afghanistan et le Pakistan. “

 

Dans une lettre ouverte à Mahmoud Ahmadinejad, l’ancien Sénateur et le courant CFR le Cerf et ses membres, ont averti le Président iranien qu’il serait, ” Bien avisé de lire l’histoire de la baisse (du naufrage) des États-Unis.
Le Maine à la Havane héberge en 1898 et l’histoire du Golfe de Tonkin en 1964,”
deux événements de faux drapeau fabriqués par les Etats-Unis lui-même, pour donner un coup de pied au début d’une guerre.

 

Paul Joseph Watson
Info Wars - Prison Planet

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.