IL S' APPELAIT MONSIEUR KLEIN

La nuit était sombre  et glaciale  avec pour seules étoiles  , celles d’une étoffe jaunâtre ,  filantes dans  les quais des brumes ..

La foule paniquée s’agitait …

Ses cris butaient sur les grincements  des wagons bétaillères …

Au loin, le chapeau d un homme, portant beau ignorait  le courant de cette houle funeste …

Il parvint enfin à ce wagon tant convoité par sa curiosité  , tendit la main et fut emporté vers un camp de déportés …

Campé par ALAIN DELON , cet homme s' appelait MONSIEUR KLEIN !

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.