FIAT LUX IN LUGDUNUM

Ceux qui sont morts te saluent  MARIE qui  jadis battut la peste en retraite aux flambeaux …

Théâtre  féerique et haut en couleur immaculé de conceptions célestes auquel nous assistâmes :  monuments qui dansent  , se déforment,  se contorsionnent jusqu’ à  s’ incliner  pieusement au pied des pèlerins d’un soir  . Les artistes de Lyon en trompe l’ œil vibrionnent   par  des nuées de photons virevoltants … Et tour à tour, L’Abbé PIERRE  prêche , BOCUSE cuisine . Tavernier filme , Pivot lit ce que DARD écrit ….

Juste en face , Des papillons chamarrés et protéiformes  dansent allégrement en farandoles et s amusent des aiguilles de l horloge de Saint PAUL …

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.