IL S 'APPELAIT ILAN

J ai peur , peur de mes semblables , en revivant la tragédie  de ce pauvre gamin Ilan HALIMI , tragédie qui relègue  un peu plus  l’ humanité dans ses abimes les plus ténébreux  de l’ obscurantisme .

J ai peur d’aller voir le film d’ Alexandre  ARCADY qui lui est consacré , peur d’être confronté aux tortures infligées à un jeune homme qui n’ avait juste que l’innocence d’être juif …Peur des cris de douleur qui viendront noircir un peu plus ma désespérance humaine …

Peur de l’attente interminable de cette famille pétrie d’angoisse et d’impuissance .

Mais j’ irai , d’un pas lourd , mais j’irai visionner ces horreurs dans une salle moins  obscure que cette équipée de  sauvages qui crédite un peu plus cette « banalisation du mal » d' Hannah ARENDT »

Nous sommes tous juifs par devoir de mémoire…

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.