Jacquerie en Midi-Pyrénées

Silence radio mais pourtant!

Depuis une dizaine de jours, les routes et surtout les autoroutes de mon département ont été bloquées sans que certaines radios nationales et publiques n'en parlent vraiment (France inter pour ne pas la citer). Ce soir, les choses rentrent dans l'ordre, mais je suis affligée de voir quel traitement est destiné à des conflits difficiles comme celui des agriculteurs dans nos médias nationaux. Alors je me suis posée plusieurs questions: peur de donner des idées? car bloquer une autoroute c'est vraiment mettre le bazar (exemple: trois heures pour faire moins de trente km vendredi dernier, dont douze km d'autoroute). Ou alors, mais je le redoute, la région si jolie sous ce nom d'Occitanie est-elle si éloignée de la neige et des problèmes des Parisiens qu'on puisse la négliger? Je n'ose le penser mais une chose me paraît assez grave et révélatrice du moment, c'est le commentaire que j'imagine de tous ces journalistes qui ne font pas vraiment leur métier: comment! vous n'avez pas été arrêté par 10 cm de neige? le froid, les trains en retard, comment! vous ne respectez pas la peine des vrais individus mobiles de la France? Excusez-moi, mais je ris! parler de mobilité c'est sortir de la région IDF pour regarder aussi du côté des ces régions qui sont souvent plus mal loties... Alors la France ce n'est que Paris, pas le reste... et quel reste, des bouseux bloquant des rond-points? J'ai bien mal au coeur et je me pose des questions.  A ce rythme-là la ZAD de Notre Dame-des-Landes sera bien remplacée puisque démonstration a été faite qu'on peut bloquer 20 km d'autoroute (et pas n'importe laquelle, l'A20 Toulouse/Paris) pendant 10 jours! Merci à tous ces agriculteurs d'avoir montré par l'absurde d'une situation qui se pourrissait toute l'impéritie du monde d'en haut...

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.