Difficile à dire, difficile à faire

Le soleil est revenu mais le coeur est lourd et l'incompréhension présente bien au-delà des mots et des arguties des uns et des autres. Comment interpréter, mais faut-il le faire, ce déchaînement de violence qui a frappé notre pays cette semaine? Je ne me risquerai pas à une énième analyse qui prêterait fatalement à discussion sans fin et sans but. Un seul constat: notre pays n'est-il pas face à une de ces réalités qui le rattrape? pourquoi faire croire à tous que nous vivons bien ensemble alors que nous vivons entre nous? Je crois profondément que ce tragique épisode est pour tous un signal d'alarme: pouvons-nous continuer à faire semblant et jusqu'à quand? J'ai foi en la jeunesse de ce pays (française ou d'autre origine) mais il va falloir un réveil de nos consciences lobotomisées et vite....

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.