Plus de 40% des Français pourraient voter pour un député #MAVOIX

MAVOIX, un mouvement citoyen, a trouvé les failles du sinistre politique et les pirate une à une depuis 2 ans. En juin 2017, en France, les règles du jeu démocratique ont changé. Les législatives pourraient bien être être le théâtre d'un tournant historique. Démocratie, évolution de l'espèce...

Pour la première fois dans le monde, la démocratie est remise sur la table. Et elle a ses chances...

43% et 45 %, ce sont les taux d'abstention aux dernières législatives, un taux record, auquel on peut ajouter 2% de votes blancs et nuls. La même année aux Présidentielles l'abstention était de 20%. Ça laisse une marge... Voter ou s'abstenir ? Les abstentionnistes ne reviendront pas pour voter pour un nouveau candidat, ils reviendront pour changer le système des 5 ans à venir. Ils peuvent revenir pour MAVOIX, pour ce qui pourrait bien être la démocratie demain. Il n'y a pas 45% de Français qui se désintéressent de la politique. On les accuse d'être des enfants gâtés qui méprisent cette chance qu'est le droit de vote. Et si, au contraire, ils estimaient trop la démocratie pour contribuer à sa parodie...

La parole trahie, les alliances, la soumission aux lobbys, l'hémicycle quasi vide pour des lois fondamentales... Combien de fois avons-nous été en désaccord avec notre « candidat », la déception amère ou le silence consentant pour ne pas donner raison au camp adverse ? Et cette impression de prise d'otage entre deux uniques choix : ne pas voter (déserteur) ou voter (gentil soldat). Parce qu'on veut croire que cette fois ce sera différent (allez... encore une). Voter ou s'abstenir ? Pour les législatives 2017 il y a un autre choix : changer les règles. Cette troisième voie c'est #MAVOIX

Pirater les failles de la démocratie française, pour son plus grand bien.

MAVOIX a trouvé les failles du sinistre politique et les pirate une à une. Un système politique défaillant auquel nous ne faisons plus confiance, le constat est partagé mais comment s'en débarrasser ? Il y a deux ans MAVOIX est née d'une idée: « Hackons l'Assemblée nationale ». Le hacking c'est le piratage. Les pirates informatiques disent : quelque chose que tu ne peux pas ouvrir ne t'appartient pas. C'est tout l'esprit de MAVOIX : que nous citoyens, nous nous réapproprions la politique et notre destin. Et donc on ouvre la boite pour comprendre, court-circuiter et reprendre la main .

capture-d-e-cran-2017-05-24-a-21-50-12

Tenter le renouveau par un lieu délaissé: l'Assemblée nationale. Laisser la présidentielle verrouillée et s'attaquer aux législatives : parce que c'est possible et que c'est un lieu important. Qui vote les lois, les amendements d'un gouvernement ? Qui protège nos libertés ? Le budget de l'État c'est le carburant de sa politique, qui vote ce budget (par exemple investir davantage en santé, en éducation...) ? Toujours eux... les députés.

Pas de programme, pas de parti politique : piratage de l'idéologie

MAVOIX n'a qu'un programme : réconcilier les Français avec la politique et redonner du pouvoir aux citoyens. Comment ? En ramenant la démocratie directe, une ambition unique au monde. Dans les gens de MAVOIX il y a peut-être tous les votes de la présidentielle. On sort du mécanisme délétère et déresponsabilisant du député : faire barrage ou faire allégeance au gouvernement. Nous, nous voterons loi par loi, en fonction du sujet et non pas de qui le porte. On ne connaît que trop ces députés contraints de voter avec la famille, en dépit de leur désaccord. MAVOIX croit en l'intelligence et la sagesse collective. C'est un pari, c'est une éthique.

Tirage au sort et démocratie directe : piratage des ego et des lobbys

Le député MAVOIX ne sera que porte-voix. Chaque loi sera décortiquée et contextualisée sur une plateforme. Nous pourrons tous en comprendre les enjeux, débattre et voter. Tous ! Les députés MAVOIX relaieront ce vote citoyen à l'Assemblée Nationale. Si 70% d'entre nous votent contre, 20% pour et 10% s'abstiennent, s'il y a 10 députés MAVOIX, 7 voteront contre, 2 pour, et un s'abstiendra. Révolutionnaire ! La complexité, la diversité elles aussi seront respectées. Ce sera probablement la fin de ces décisions à l'encontre de l'intérêt citoyen: le vote contre le contrôle de l'évasion fiscale ou encore celui pour les pesticides toxiques... MAVOIX c'est le piratage des groupes de pression et de l'intérêt personnel.

Ces députés MAVOIX qui sont ils ? Ils ont été tirés au sort le 6 mai dernier. Non seulement le député n'est qu'un porte-voix (mais quel rôle plus noble peut avoir un député ?), non seulement il est le fruit du hasard, mais en plus on fera campagne sur le mouvement, pas sur la personne. L'affiche de campagne n'est pas son visage mais un miroir avec cette phrase : « Qui me représente le mieux ? » Et voilà qui pirate les poussées d'ego, ces tueuses de la sagesse humaine.

16684050-10212034062266663-2751165445650822318-n

 Pour 2017, 43 circonscriptions auront un candidat #MAVOIX. 43 c'est peu, mais c'est beaucoup. En quelques mois, dans 43 endroits des gens se sont mobilisés, suffisamment nombreux, suffisamment motivés pour tenter ce défi ! C'est beaucoup, car à chaque fois c'est : déposer à la préfecture, imprimer ses affiches, tracter, faire connaître. Et puis récolter des fonds car MAVOIX ne se fera pas rembourser ses frais de campagne, c'est cela aussi l'émancipation citoyenne, ne pas être assisté.

C'est un peu radical ? C'est la force de #MAVOIX. Ce n'est pas la route la plus simple, mais le cap est non négociable. Dans un monde de tractations qui se retourne au moindre vent, c'est plutôt reposant. Autre règle radicale : pas de porte-parole en interview, pas de communiqué de presse. Piratage de la peoplisation et des habitudes médiatiques. MAVOIX a eu de très beaux reportages sans jamais les avoir sollicités. Cela n'a pas facilité la tâche des journalistes, mais certains ont su faire par delà. Ils ont rendu toute la complexité de MAVOIX, sans raccourci, en cherchant à comprendre avec leurs regards. Ils ont pris part au nouveau jeu.

Et donc bien évidemment il n'y aura pas de négociation de candidature ni maintenant, ni entre les 2 tours, ces « accords » comme on les appelle : « retire-toi de ma circonscription et je te promets un renvoi d'ascenseur ».

Pas d'accords !? C'est bien beau la pureté démocratique mais pour que tout cela fonctionne, il en faut des députés élus !

Oui même juste quelques-uns, cela nous suffit pour tous voter pendant 5 ans. 46,7 % c'est le taux d'électeurs qui se sont abstenus, ont voté blancs ou nuls en 2012. Il y a 11 candidats MAVOIX dans les circonscriptions des Français à l'étranger. Le taux d'abstention y est énorme : entre 55% et 96%. Pour peu que le mouvement soit connu, le réservoir de voix de MAVOIX est immense. Si une partie des abstentionnistes, ceux qui ne donnaient plus leur voix, décidaient de la faire entendre ! Ils nous la donneraient à tous.

Imaginez... demain avoir l'occasion unique de tous voter les lois. Cela tient à peu de choses . Ce sera grâce aux chanceux qui ont l'occasion de voter pour un député MAVOIX dans leur circonscription, grâce à ceux qui propagent MAVOIX partout, en partageant cet article ou d'autres, grâce à ceux qui en parlent à leurs amis chanceux, grâce aux hommes et aux femmes de #MAVOIX qui s'impliquent, imaginent, produisent à tous les niveaux, et grâce à ceux qui financent une partie (NB : la démocratie est déductible).

Collectivement et en ordre dispersé on peut se donner cette chance historique : faire rentrer tous les Français à l'Assemblée Nationale. Inconcevable ? On a un président de 39 ans qui n'a toujours pas de parti, ça c'était inconcevable ! Le droit de vote des femmes l'était. Et même le droit de vote tout court...

Démocratie, évolution de le l'espèce...

Faire reculer l'abstention, les votes blancs, voter vraiment « pour », avec joie. Et se donner l'occasion de tester un système qui peut-être sera le système généralisé dans quelques années. Toutes les évidences paraissent des utopies quand elles naissent. Et elles naissent toujours avec une poignée de citoyens, qui défient l'ordre établi, la résignation et le scepticisme. Les voilà les piratages qu'il nous reste à opérer dans ces derniers jours: celui de l'abstention, celui du doute, celui de la peur d'y croire. En anglais prendre un risque se dit « take a chance ». Saisissons cette chance ! On risque quoi ? De rentrer dans l'Histoire.

www.mavoix.info - Twitter: @MAVOIX2017 Facebook @MA VOIX

#MAVOIX en quelques images : Roman  photo

 

aff-fille

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.