La seconde conférence nationale en République du Congo, Une exigence nationale!

Il n'y a pas de politique qui tienne devant le crime sociétal qui s'exécute au Congo que de voir tous les congolais se réunir autour d'une seule exigence politique: La tenue d'une seconde conférence nationale souveraine pour le Congo-Brazzaville

L’image contient peut-être : Ulrich Touta, debout, costume et lunettes_soleil

 

Lorsqu'on fait de la politique, il y 'a des conclusions personnelles à tirer. Aussi, lorsque je regarde la sphère diasporique, se trouve renforcée la conviction de ma lucidité politique car c'est dans la combativité et la cohérence que l'espoir est possible. Le Congo réussira sa liberté quand l'opposition décidera une même action déterminante qui défiera les réseaux de la France-Afrique et qui permettra au peuple de se prendre en charge dans un élan patriotique sans précédent.

Nous allons pousser le régime de Brazzaville à un dénouement politique, seule possibilité de sortir le Congo de l'impasse conjoncturelle dans laquelle il se trouve, et ce, malgré quelques obstacles liés à des défections mineures et négligeables de quelque personnes malintentionnées, infiltrées, idiotes, voire même des parvenus dans le rang de la diaspora qui rejoignent peu à peu le camp des fossoyeurs de la République.

Le salut d'un peuple libre et déterminé se trouve dans l'éducation et la culture générale, nécessaire pour sanctionner un pouvoir irresponsable et de permettre le changement.
Que Dieu bénisse le Congo!

 

                                                                                                                         Ulrich TOUTA 
                                                                                                            Président du Nouveau Congo

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.