la chasse aux sans papiers continue

Alors que 200 salariés sans papiers ont manifesté aujourd'hui à Villejuif devant les locaux de la Fédération des entreprises de propreté (FEP) pour demander leur régularisation et dénoncer leurs conditions de travail au sein de leur société de nettoyage Seni. Disparition vous livre un nouveau témoignage d’une expulsion d’un sans papier du territoire français.

J'ai connu Mu à la Cimade. Je lui ai donné des cours de français. Il est arrivé en avril 2008 de Guinée où il a subit des tortures pour des raisons politiques. Il est venu en France dans l'espoir d'y obtenir l'asile. Arrêté le lendemain de son arrivée, il n'a pu faire sa demande d'asile. Privé des droits élémentaires (CMU, hébergement), sa situation était critique. Pourtant, le TA a refusé d'annuler le refus d'admission au séjour au motif d'un manque d'urgence... Mu s'est à nouveau fait interpelé...

http://www.disparitions.eu/

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.