Pauvre France !

Tout fout'l camp !

C'est avec consternation que j'apprends la condamnation et l'incarcération immédiate de P Balkany.

En effet, comment un homme qui nous amuse par sa gouaille inimitable depuis des décennies va se retrouver entre quatre murs loin de sa villa Antillaise qu'il affectionne tant ? Qui va tailler les rosiers qu'il chérissait amoureusement ? A qui Isabelle, sa douce et tendre va t-elle murmurer à l'oreille ses comptines qu'il aimait tant au moment du coucher ?

Qu'on se le dise, P. Balkany a innové toute sa vie : il a fait de Levallois-Perret la ville la plus vidéo-surveillée de France. Il a crée une brigade fluviale pour les quelques centaines de mètres de Seine qui bordent sa commune ( au cas ou des migrants du bled d'à coté veuillent s'infiltrer à la nage sur son territoire).

Il a été condamné par la justice a rembourser des centaines de milliers d'Euros à sa commune ce qui ne l'a pas empêché d'être réélu ! Car voyez vous, ses administrés préfèrent un tricheur en costard avec un gros cigare à la bouche qu'un va-nu-pied en jean qui n'a rien à se reprocher ! Il faut savoir ce que l'on veut dans la vie et bien choisir ses modèles à suivre.

Mon coeur se serre en imaginant le désarroi de son vieux pote N. Sarkozy dont une bassine doit à peine suffire à recueillir les larmes en ce jour de deuil. Et lui-même doit entrevoir le glaive de la justice qui va s'abattre sur lui. Triste époque !

Je suis inquiet : si la justice traite les puissants comme des justiciables comme les autres, c'est que nous sommes sur une mauvaise pente.

Pauvre France.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.