Eh... Manu !

sans autorisation mais avec respect et gratitude pour notre Renaud national

  

ce n’est rien qu’un début
 cette élection gagnée                 
 
 Eh déconne pas Manu
 c’est pas l’éternité

Même si ton air de môm’
 accroche des sourires
 descend donc du podium
 on n’a plus envie d’rire

 On t’a pas dit je t’aime
 on n’a pas fait semblant
 seul’ment contre la haine
 on a joué le temps

 j’ai voté pour ta gueul’
 com’20 millions d’paumés
 et maint’nant on m’engueule
 que t’es à l’Elysée

et la proportionnelle,
Manu, là y’a danger
t’étais à la mamelle
quand Tonton l’a tentée

et 35 députés
FN en ont terni    
les bancs de l’Assemblée
qui s’en est pas remis(e)

le résultat des courses     
on le paie aujourd’hui
qui a ouvert les sources                                                                                                                                                                                   d’la haine et d’la conn’rie

bien sûr ça fait très chic
et très démocratique
proportionnalité
est gage d’équité

dans un pays serein
riche d’un plein emploi
avec des citoyens
fraternels sans parias

et avec une école                                                                                                                                                                                               où on dirait l’histoire                                                                                                                                                                                         et toutes ses vérités                                                                                                                                                                                      et que l’on pourrait croire.

Il faudrait respecter                                                                                                                                                                                          Notre constitution                                                                                                                                                                                                 Et d’abord appliquer                                                                                                                                                                                des lois, la protection

Il faudrait que les chances                                                                                                                                                                               A l’école, au boulot                                                                                                                                                                                          arrêtent d’être en France                                                                                                                                                                               assorties à la peau

Et faut pas croire, Manu                                                                                                                                                                                On est loin de ce monde                                                                                                                                                                                    on n’en a pas fini                                                                                                                                                                                          Avec la bête immonde

Eh Manu, déconne pas                                                                                                                                                                                     même si ça f’rait très chic                                                                                                                                                                                 cette représentation, là,                                                                                                                                                                               c’est pas pour tout d’suite

Et puis t’as décidé                                                                                                                                                                                           d’pomper l’pèze qu’il te faut
chez les privilégiés
qu’ont encore du boulot 

 

Eh déconne pas Manu          
tu sais, les fonctionnaires,     
portent seuls sur leur  dos                                                                                                                                                                                 les quartiers d’la misère

jette un coup d’œil encore
à un d’tes dictionnaires
pour réviser alors 
la notion d’prolétaire

Eh déconne pas Manu                        
 l’impôt c’est pour les riches
 pour ceux qui planquent leurs thunes
 ceux qui vivent de la triche

 J’t’assur’ qu’les syndicats
 c’est pas ce que tu crois
 si on n’y cotise pas
 c’est p’têt pass’qu’on peut pas

  Eh déconne pas Manu                           
 tu vois, t’es pas tout seul            
 on s’ra tous dans la rue
 si tu te fous d’notre gueule 

 Eh déconne pas Manu                              
 t’as pas d’baguette magique                           
 on sait prendre la rue
 au nom d’la République

Eh déconne pas Manu
 cette histoire d’ordonnances
 encore un coup tordu
 contre la pauvre France

Rien ne sert de forcer                                                                                                                                                                                        Si tu veux aller vite                                                                                                                                                                                        apprends à écouter                                                                                                                                                                                        comme Haroun al Rachid.

Eh déconne pas Manu 
 me fait pas regretter
 mon bulletin dans cette urn’
 au nom d’la liberté

Eh ….déconne pas Manu,  

c’est maint’nant à toi d’jouer,                                                                                                                                                                            Si la tâche est ardue                                                                                                                                                                                    Ben….on t’a pas forcé 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.