Ô Guyane !

au bout du bout

Guyane 2017

 

Ne pas se méprendre parce que "La Guyane, c'est loin...". La Guyane, c'est une source de très gros revenus pour "la métropole" par l'importance planétaire du centre spatial de Kourou... Oui mais, ladite métropole continue de traiter la Guyane comme une riche colonie à exploiter. En oubliant qu'elle est habitée par une belle nation "arc-en-ciel", avec une majorité de jeunes désespérés, au taux de suicide record, parce que complètement oubliés du gouvernement qui ne fait que passer à la caisse. Enseignement miséreux, une seule route pour un territoire grand comme la Belgique, structure hospitalière indigne alors que sous ce climat, le moindre bobo peut dégénérer en gangrène, là où un service de Maladies infectieuses ne s’est installé, petit à petit (tout petit !) qu’avec le nouveau millénaire (dans ce département champion européen du Sida! ). Habitat scandaleusement négligé...Coût de la vie  prodigieusement cher car comme on sait 99 % des biens de consommation sont importés de France, interdiction restant faite de commercer avec le Brésil et autres pays proches ! (voir l'histoire épique du pont-neuf-hors-de-prix-qui-ne-sert-à-rien-ni-personne...: investissement de 50 millions d'€ pour finalement passer depuis Saint-Georges,  l'Oyapock... en avion !.... Championnat du monde d'absurdité)....On laisse l'orpaillage sauvage sinistrer les fleuves autrefois transparents, aujourd'hui gorgés de mercure et autres saletés mortelles pour les habitants de la forêt amazonienne qui occupe la grande majorité du territoire guyanais. L'Etat calcule que quand il n'y aura plus d'or en Guyane, les Guyanais ne pourrons plus revendiquer l'indépendance, et on laisse donc des tonnes d'or migrer vers le Brésil et le Surinam... Mauvais calcul, l'or ne se mange pas, au contraire des poissons délicieux qui  peuplent le Maroni, l'Oyapock, l'Approuague  et autres sublimes artères du pays... Les Guyanais défendent leur survie, et c'est une motivation qu'il serait sage de prendre en compte par les candidats aux élections prochaines !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.