Eclairage de l'histoire

J'aime lire les inventaires d'archives comme des romans. Certains sont remarquablement bien faits, c'était avant; du temps où les conservateurs avaient le temps de dépouiller des séries d'archives. De vrais spécialistes de ce dont ils avaient la responsabilité. A présent, plus le temps, on laisse croupir, en tas, on ne dépouille pas ou si, quand on peut se permettre un vacataire qui ne fera qu'une infime partie du travail.

Et ce matin, à propos de ma "colonie" chérie, un des multiples mémoires envoyés pour se plaindre des agissements odieux du pouvoir:

"Raisons qui se sont opposées au développement de la colonie: changement de lieux des établissements, insuffisance des secours accordés aux habitants et aux colons désireux de s'établir, exercice arbitraire de l'autorité, défaut d'une justice organisée, agissements capiteux de Bienville à l'égard de La Tour et du personnel sous ses ordres, noirs desseins, misérable état des habitants."

Je ne quitte finalement jamais le temps présent.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.