Les prémisses d’un consensus autour de Denis Sassou N’Guesso en 2021

L’élection présidentielle de 2021 est encore à plus de dix-sept mois. Déjà, les couleurs s’annoncent favorables pour Denis Sassou N’Guesso, s’il accepte de briguer un autre mandat. Pour le respect de la discipline parti, le président du Comité central du Parti congolais du travail (PCT) devra s’incliner devant le choix de son parti.

Le président Sassou N'Guesso devant le parlement réuni en Congrès en Décembre 2019 Le président Sassou N'Guesso devant le parlement réuni en Congrès en Décembre 2019
En effet, à l’issue du 5ème congrès ordinaire du PCT, tenu du 27 au 30 décembre 2019, «les 2.588 congressistes ont décidé unanimement que le camarade Denis Sassou N’Guesso soit reconduit à la tête du Comité central [du parti] et qu’il soit notre candidat à l’élection présidentielle de 2021», indiquait Pierre Ngolo, secrétaire général sortant du PCT. Pas plus tard que le 8 février dernier, à Brazzaville, Jean Valère Mbani, le président du ’’Le Congo en marche’’ (LCEM), député de Yaya, dans le département du Niari, a annoncé que son parti avait déjà une idée sur son candidat à la présidentielle de 2021. « Ce candidat s’appelle Denis Sassou N’Guesso. Nous demandons de façon solennelle au président de la République de faire acte de candidature avec certitude et en toute confiance. Car, ses troupes sont rangées pour lui apporter une victoire écrasante à l’élection présidentielle de 2021», a-t-il déclaré. Bien avant, le 27 août 2019, Denis Christel Sassou N’Guesso dont plusieurs caciques du PCT soupçonnaient de vouloir étendre son influence sur le parti pour sa candidature en 2021, annonçait qu’il ne sera pas candidat à cette élection. « Je ne suis pas candidat en 2021. Je soutiens la candidature du président Denis Sassou N’Guesso. Il a l’expérience la plus avérée pour conduire aux destinées de notre pays», expliquait-il. Dans plusieurs milieux, on affirme qu’«aujourd’hui, il n’y a aucun homme politique au Congo qui puisse garantir la stabilité du pays et poursuivre son œuvre de développement en dehors de Denis Sassou N’Guesso». Visiblement, un consensus se dessine autour de la candidature de Denis Sassou N’Guesso en 2021.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.