Sur un Air de Campagne (37)

L'Education Nationale mène à tout, à condition d'en sortir. Sophie est une jeune prof de lettres bien dans son époque, qui lutte contre des problèmes de constipation depuis qu'elle écrit un « journal des bonnes nouvelles » avec ses élèves, à la gloire des Gilets Jaunes. Pour trouver un homme cultivé, elle s'est adressée à une agence de rencontres. Voici le texte qu'elle lira devant la caméra :

Le Journal des bonnes Nouvelles

Santangelo

Je m'appelle Sophie, comme sagesse. J'ai trente ans ; je suis professeure de lettres ; j'ai les cheveux rouges comme vous pouvez le voir ; et je vous veux fin et cultivé. Attention, je préfère vous le dire tout de suite, je suis vegan. Ça veut dire que je ne mange aucune protéine d'origine animale. Je me nourris de lait de soja, de tofu, de salade verte et de riz. Amateurs de bœuf bourguignon, passez votre chemin ! Mais je ne suis pas contre agrémenter mon repas de chandelles.

 

Les livres que j'ai préférés ces dix dernières années sont : le manifeste de Greta Thunberg, « Faut-il manger des Animaux ?» de Safran Foer, « Indignez-vous ! » de Stéphane Hessel que j'ai lu d'une traite, « le Racisme expliqué à ma fille » même si je n'ai pas d'enfant, et « Chagrin d'Ecole » de Daniel Pennac parce qu'il faut bien lire de la documentation professionnelle.

 

J'aime la musique, surtout « Divine Idylle » de Vanessa Paradis et « Feel » de Robbie Williams, mais je suis ouverte aussi à la musique savante comme Pierre Boulaise et au rap comme mes élèves. J'ai découvert Bob Dylan (Robert Zimmermann) quand il a eu le Prix Nobel, et j'ai étudié « Blowing In The Wind » en classe, en partenariat avec ma collègue d'anglais, parce que les langues étrangères ce n'est vraiment pas mon truc.

 

Je n'aime pas les gens d'extrême-droite qui disent du mal des Musulmans, comme Michel Onfray, mais je suis athée. Je suis une femme révoltée et je suis descendue récemment dans la rue avec mes élèves et mes collègues parce que, si on ne fait rien, il n'y aura plus de banquise ni de forêt dans cinquante ans. Je suis plutôt décontractée, je porte parfois des sarouels, mais la plupart du temps je m'habille en noir parce que ça passe partout. J'essaie aussi de faire prendre conscience aux gens que le glyphosate est responsable d'un véritable génocide. Bref. Je me tiens au courant. Avant, j'étais syndiquée au SGEN, mais ils exagèrent vraiment en réclamant 1 % du salaire brut.

 

Je suis une femme ouverte même si je ne vais jamais en salle des profs, car c'est mortel. Je roule en New Beetle et je suis propriétaire d'un appartement en centre-ville. Je dois avouer que mes parents m'ont donné un petit coup de pouce pour me lancer dans la vie. Ma vocation initiale c'était le journalisme, mais je prends mon travail très à cœur. Bien que j'ai raté le PLP2 deux fois, j'ai réussi à trouver un poste fixe dans un lycée professionnel. J'aime les vieilles séries télévisées, et j'ai même signé une pétition pour le retour de « la petite Maison dans la Prairie » sur M6, ma chaîne préférée. Quand il y a eu cette épouvantable affaire de « Je suis Charlie », j'ai d'abord cru que c'était le Charlie des « Drôles de Dames. » Mais non, je plaisante. J'adorerais rencontrer Philippe Mérieu, Benjamin Biolay et Laurent Ruquier. J'ai déjà rencontré la star Alain Mabanckou car j'ai fait mon mémoire de Master sur la résilience dans son œuvre.

 

J'aime aussi le grand cinéma, comme « Le Grand Bleu » en version longue, « Amélie Poulain » et le film de François Ozon sur les anges, que j'ai été voir dans une salle d'Arts et Essais. J'aimerais bien aller voir les stars à Cannes mais ça fait long en voiture. J'achète beaucoup de livres d'occasion sur Amazon, même si j'ai du mal à les lire. Le dernier, c'était « Les Yeux jaunes des Crocodiles. »

 

Je m'intéresse à la politique parce qu'il faut être citoyen et j'ai de la sympathie pour les écologistes. Je n'ai pas honte de dire que je fais pipi sous la douche pour économiser de l'eau. Pourtant, aux prochaines élections européennes, je vais voter pour le Parti Animaliste. Il y en a vraiment marre de la gauche esturgeon et de la droite canard ; on est tous des pigeons ! Je n'ai pas d'animaux moi-même mais il est temps de les représenter dans une Europe plus sociale. Tous les ans, je vais sur la tombe de Mozart, le caniche de mon enfance. Dans ma chambre, j'ai une photo de Noisette, l'ânesse de François Mitterrand ; et je pense qu'il est vraiment dommage qu'il ait mis fin à la révolution française en 1983.

 

Je n'aime pas la télévision mais il faut bien regarder pour se détendre des longues journées de travail au lycée. Pour me tenir informée, je regarde l'émission de Cyril Hanouna. Vint-et-une heures de cours, c'est vraiment trop ! Et on ne sait plus où donner de la tête. Je ne veux pas d'enfant parce qu'il faut être fou pour se reproduire par les temps qui courent. J'aime Paris ; j'y suis allée deux fois. J'ai fait un tour de Grande Roue, et je me suis promenée au Père Lachaise pour voir la tombe des grands écrivains. Je fais du nail-art et les hommes avec des poils me dégoûtent, même si j'aime « Gorilles dans la Brume. » Je suis une sympathisante LGBT et j'ai des amis homosexuels. Je n'ai rien contre la fellagha – la fellation entre hommes.

 

Je rêverais d'aller à Burning Man même si je n'ose pas enlever le haut à la plage. De toutes façons, je boycotte les Etats-Unis depuis que Trump est président.

 

Si tu ne connais pas le Parti Animaliste, voici quelques slogans que j'ai trouvés sur Internet :

 

 

« Stop au racisme envers les frelons asiatiques et les chats noirs ! »

 

« On n'est pas des bœufs, on tue pas les mouches avec nos queues. Au Parti Animaliste, on n'a jamais fait de mal à une mouche »

 

« Pour la reconnaissance européenne du génocide de 1968 avec leurs Morts saux Vaches »

 

« Les oiseaux chantent mieux que les humains ; donnons-leur la main ! »

 

« Vos poissons rouges sont en cage. Ouvrez-la s'ils sont sages ! »

 

« Le toenia est votre allié ; ne tuez pas la faune intestinale ! »

 

« Les chouettes voient dans le noir ; ne tournez pas le dos à la lumière ! »

 

« N'ayons pas peur du loup ; soyons dans le coup ! »

 

 

Bref. Je suis une petite rigolote qui aime la Grande Culture.

 

A toi de me prouver que tu es à la hauteur...

 

Sophie (comme sagesse)

 

 

 

 

Saul Santangelo des Regs

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.