Savannah Anselme
Abonné·e de Mediapart

10 Billets

0 Édition

Billet de blog 29 janv. 2022

Autisme et inclusion : lettre ouverte à la direction de la chaîne M6

Découvrir qu'on est autiste à l'âge adulte. Comprendre alors que l'autisme n'est pas du tout ce que l'on croyait. En parler à ses proches. Être confronté à leur déni. Reconstruire peu à peu des liens de confiance avec des personnes qui comprennent et acceptent nos différences malgré les idées reçues. Regarder une émission de M6. S'effondrer. Se relever. Se battre.

Savannah Anselme
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Si vous souhaitez cosigner cette lettre ouverte, nous vous invitons à la lire et à suivre les indications à la fin.

A l'attention de la direction de M6,

L’autisme a été déclaré grande cause nationale par le Président de la République au début de son quinquennat. De toute évidence, c’est une cause que vous avez voulu médiatiser en organisant une soirée spéciale sur votre chaîne mardi 25 janvier 2022. Nous ne doutons pas de la bonne volonté dont vos équipes ont dû faire preuve pour cela. Cependant, nous sommes de très nombreux autistes à avoir été bouleversés, en colère, voire écœurés par votre programme. Aussi, nous aimerions revenir, au travers de cette lettre, sur les éléments qui ont causé notre désarroi. 

Tout d’abord, nous ne comprenons pas comment il est encore possible d’organiser une émission spéciale sur l’autisme sans inviter au moins une personne directement concernée sur votre plateau pour en parler, c’est à dire des personnes autistes. Car oui, nous sommes un certain nombre à être capables de nous exprimer verbalement, et donc à être capables de parler de notre situation, de la manière dont nous vivons notre autisme, des formes de stigmatisations dont nous souffrons en société, etc. 

Contrairement à ce que le psychiatre a affirmé sur le plateau, l’autisme n’est pas une maladie. À ce titre, nous ne « souffrons » pas d’autisme, ni ne sommes « atteints » d’autisme. Nous sommes simplement autistes, ou si vous préférez, des personnes autistes. Notre différence ne résulte pas d’un agent pathogène ni d’une dégénérescence génétique. L’autisme est considéré comme un trouble neuro-développemental par le monde médical, même si nous sommes de nombreuses personnes concernées à préférer le terme « condition » ou « état » neuro-développemental différent de la norme. De ce fait, l’autisme n’est pas une chose qu’il faut combattre, ni contre laquelle il faut lutter, ni quelque chose à blâmer ou qu’il faut chercher à soigner. Il est inhérent aux personnes que nous sommes. 

Un autiste, enfant ou adulte, n’est pas un fardeau, ni un animal sauvage qu’il faudrait à tout prix rééduquer, ni un singe savant. C’est avant tout un être humain. A ce titre, les autistes ressentent des émotions, des sentiments et même de l’empathie. Ils sont aussi capable d’exprimer de l’affection et de l’amour. Simplement, la manière d’exprimer nos émotions ou notre affection est rarement comprise, accueillie ou considérée comme telle, ce qui engendre un sentiment de souffrance et de solitude important chez beaucoup d’entre nous. 

La méthode des 3i dont il a été question est une méthode dont l’efficacité n’a pas été prouvée et qui est désavouée par la Haute Autorité de Santé. Il est d’autant plus scandaleux de la mettre en avant que son inventrice promeut cette méthode en faisant croire aux parents qu’elle va « guérir » l’autisme de leur enfant .

Les droits fondamentaux des autistes en France ne sont pas respectés, en particulier le droit à l’éducation. Or, l’État est le garant de nos droits, et s’ils ne sont pas respectés, c’est sa responsabilité politique que cela engage. Héroïser l’action individuelle des parents ne nous fera jamais oublier cela.

Enfin, nous tenons à attirer votre attention sur le fait que les autistes sont des personnes de tous les genres, de tous les âges, de toutes les couleurs de peau et de toutes les conditions de santé et de vie. Aussi, il aurait été appréciable qu’une partie de cette diversité soit effectivement représentée, pour sortir du cliché de l’autiste-enfant-garçon-blanc.

Vous comprenez sans doute mieux ce qui nous a mis mal à l’aise suite au visionnage de cette émission. En effet, ces différents éléments énumérés (et la liste n’est pas exhaustive), loins de servir notre cause, participent à entretenir des clichés qui nous sont délétères puisqu’ils alimentent une vision de l’autisme extrêmement stéréotypée, caricaturale, pathologisante, voire déshumanisante. Cette façon de percevoir et de considérer l’autisme est un frein énorme à notre inclusion dans la société, puisqu’elle renforce les stigmatisations dont nous faisons l’objet et renforce une conception validiste de la société. Conception validiste qui laisse les personnes qui sortent de la norme à la marge de la société.


Comment signer la lettre ?

Envoyez un e-mail à l'adresse suivante : contact@atypiques23.fr


Premiers co-signataires :

Associations

  • Atypiques 23, Président : Olivier Cecillon
  • Je Ted Maël, Présidente : Christine Decker
  • AEB-Inclusion, Directrice-Fondatrice : Jessica Peretti

Personnes autistes

  • Sylvaine Puons, femme autiste
  • Aline Balluet-Bisig, maman autiste de 2 enfants autistes
  • Pauline Pinelli, femme autiste
  • Émilie Palvadeau, femme autiste
  • Gwénaëlle Lorgueilleux et Eoghan Bufalini, maman autiste et son fils autiste
  • Fabien Neang Morisot, autiste
  • Philippe Lavigne, autiste
  • Judith Torrent, femme autiste
  • Tsilla Aumigny, femme autiste
  • Coline GIL, femme autiste
  • Virginie Thuillier, femme autiste
  • Karen Bailly, femme autiste
  • Vanessa Leroy, femme autiste et maman solo de trois ados/adultes autistes
  • Johanne Roy, femme autiste
  • Préscillia Trouvé, femme autiste maman de deux enfants autistes
  • Alexandra Vignaud, femme autiste
  • Muriel Vignaud, femme autiste et maman d’une personne autiste
  • Marylise Mabboux, femme autiste
  • Caroline Hache, femme autiste
  • Yoan Blanc, autiste et papa d’un enfant autiste
  • Cynthia Fert, femme autiste
  • Murielle Ferrand, femme autiste
  • Stéphanie Poulouin, femme autiste
  • Oscar Galliot, autiste
  • Jules David, autiste
  • Eric Edom, vieil autiste de 61 ans
  • Claude Ursula Maulavé, femme autiste et parent d’enfant autiste
  • Yan Gamard, autiste
  • Émilie Baudequin, femme autiste
  • Abigail Deeves, autiste non-binaire
  • Johanna Denaud, femme autiste
  • Delphine Galonnier, femme ausite et maman d’un fils autiste
  • Izard Couillard, personne autiste
  • Joëlle Tellier, femme autiste maman d’enfants autistes
  • Camille Chassang-Tellier, jeune femme autiste
  • Tiffany Alexandre, femme autiste
  • Angie Breshka, femme autiste
  • Laurent Vella, autiste
  • Kévin Honoré, autiste
  • Pierre Marcantonio, autiste
  • Élodie Atlantis, femme artiste et autiste
  • Léonard de Dreuille, autiste

Parents

  • Christophe UJEVIC et Stéphanie WEBER, parents d’un ado autiste non verbal
  • Sylvie Courcet, maman d’un enfant autiste
  • Lara Croguennoc, maman d’enfant autiste
  • Christine Decker, maman d’un enfant autiste
  • Karine Hivert et Yannick Dairin, parents d’enfant autiste
  • Myriam Lecolle, maman d’un enfant autiste, peut-être deux
  • Barbara Bendib, maman d’un jeune adulte autiste
  • Marie-Émilie Lapierre, maman d’un enfant autiste non verbal
  • Marine Chevelon, maman de deux petits garçons autistes
  • Jessica Peretti, maman d’un enfant en cours de diagnostic

(Pour consulter la liste complète régulièrement mise à jour, cliquez ici)


A propos de l'association initiatrice de la lettre ouverte

Atypiques 23 est une jeune association creusoise de personnes autistes. Bien que très jeune, nous avons su nous faire une place dans le paysage associatif et médico-social de Creuse : nous portons un projet de GEM TSA (Groupe d'Entraide Mutuelle Autisme) financé par l'ARS Nouvelle Aquitaine. Nous sommes représenté au CDCA (Conseil Départemental pour la Citoyenneté et l'Autonomie), le président de l'association étant vice-président du CDCA pour la formation personnes handicapées.
Nous travaillons avec tous les acteurs du social, du sanitaire et du handicap de Creuse. Nous adhérons à la Fégema (Fédération des GEM Autisme), dont le président de l'association est Administrateur et interlocuteur de la DIA (Délégation Interministérielle à l'Autisme) pour le sujet de la Maison de l'Autisme à Paris.

Nous avons souhaité réagir à la soirée spéciale autisme diffusée sur M6 mardi 25 janvier dernier et au traitement médiatique de la question de l'autisme.
Nous avons adressé une lettre ouverte au groupe M6 et l'avons publiée sur notre site internet : https://atypiques23.fr/2022/01/29/lettre-ouverte-a-la-direction-de-la-chaine-m6/
Nous restons à votre disposition pour tout complément d'information à notre adresse e-mail : contact@atypiques23.fr 


Vous pouvez apportez votre soutien à la scolarisation des élèves autistes dans la Creuse (23) en signant cette pétition.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — International
Guerre d’Algérie : la parole aux héritiers
Elles et ils sont petits-fils et petites-filles d’indépendantiste, d’appelé, de harki, de pieds-noirs, de juifs d’Algérie, de militant à l’OAS. 
par Rachida El Azzouzi et Khedidja Zerouali
Journal — Économie
Chaos dans les aéroports : le symptôme d’une crise profonde
Alors que les salariés d’Aéroports de Paris entrent en grève, les délais et les annulations dans les aéroports devraient accompagner les voyageurs cet été. Une situation qui est le fruit des impasses d’un modèle dans lequel ce secteur s’est enfermé. 
par Romaric Godin
Journal
Paris rapatrie 16 mères ex-membres de l’État islamique et 35 mineurs détenus en Syrie
La France récupère 51 de ses ressortissants qui étaient détenus dans un camp du nord-est de la Syrie depuis la chute de Daech. Uniquement des femmes, anciennes membres du groupe terroriste et leurs enfants, dont sept orphelins.
par Céline Martelet, Hussam Hammoud et Noé Pignède
Journal — Violences sexuelles
Le youtubeur Léo Grasset est visé par une plainte pour harcèlement sexuel
La vidéaste Clothilde Chamussy, de la chaîne « Passé sauvage », accuse l’animateur de « DirtyBiology » de harcèlement sexuel. Il est mis en cause par sept autres femmes pour violences psychologiques, sexistes et sexuelles. Il « conteste totalement les accusations » relayées à son encontre.
par Sophie Boutboul et Lénaïg Bredoux

La sélection du Club

Billet de blog
par Fred Sochard
Billet de blog
RN-LREM : Après le flirt, bientôt un enfant ?
Rassemblement national et Marcheurs ! flirtent juste, pour l’instant. Mais bientôt, ils feront un enfant. Bientôt, le système y verra son issue de secours. Bientôt, se dessinera la fusion du projet « national-autoritaire » et « euro-libéral ». Comment y répondrons-nous ?
par Ruffin François
Billet de blog
Voilà comment Jupiter a foudroyé Jupiter !
Emmanuel Macron a sans doute retenu la leçon de Phèdre selon laquelle « Jupiter nous a chargé de deux besaces : l’une, remplie de nos fautes, qu’il a placée sur le dos ; l’autre contenant celles d’autrui, qu’il a pendue devant » : les siennes, il les a semées et les sème encore …
par paul report
Billet de blog
Macron triomphe au Palais Garnier
Depuis sa réélection à la présidence de la République, Emmanuel Macron est plongé dans une profonde mélancolie. La perte de majorité absolue à l’Assemblée nationale n’a rien arrangé. Au point qu’il est question d’un « homme en fuite ». Et s’il s’était réfugié, juste à côté, au Palais Garnier ?
par Paul Alliès