12avril2017

 

Ils tremblent, ils éructent, ils ont perdu toute dignité à vociférer encore et encore la même rengaine contre Mélenchon.

Comme si par paralysie neuronale ils ne pouvaient rien dire d'autre que "Poutine, Chavez, Europe, pas de programme, pas de chiffrage, pas de fond, irréaliste, utopiste etc..." en espérant que fonctionne enfin la litanie de la peur et du rabâchage comme unique argumentaire.

Ils prennent les Français pour des idiots, cela me rappelle les réformes libérales quand le peuple les refuse et que le gouvernement s'entête à enfoncer des murs sans bélier à grand coup de "on va mieux vous expliquer, on va vous redire histoire que ça imprègne vos cerveaux malades, on vous a compris vous demandez des éclaircissements alors on va réaffirmer ce qu'on dit etc...".

Depuis des jours on vantait les qualités de tribun de Mélenchon, ah qu'il parle bien, il envoûte les foules, on va au spectacle voir la bête faire son show, réduisant le succès des meetings à des badauds s'ennuyant qui vont admirer un spectacle de clown.

 

"Il y a un péril face aux simplifications, face aux falsifications, qui fait que l'on regarde le spectacle du tribun plutôt que le contenu de son texte" (François Hollande, 12 avril 2017)

 

Oubliant juste au passage que si les gens entendent, ils écoutent, ils comprennent et ils applaudissent à bon escient pas comme dans les meetings de l'autre oligarque où ils attendent de recevoir des SMS des ambianceurs les réveillant pour agiter leur drapeau ou hurler "l'Europe c'est top", non dans les meetings de Mélenchon les gens se reconnaissent dans ses mots, les approuvent et y adhérent.

Depuis des mois nous le disons, nous insoumis qui portons un programme "l'Avenir en commun" ce que nous cherchons c'est un vote d'adhésion, pas un vote pour faire style, pour contrer machin pour que machine ne gagne pas. Pas un vote utile mais un vote nécessaire pour un avenir meilleur et juste.

On n'est pas en adoration d'un quelconque gourou, on ne crie pas son nom mais résistance, on apprécie certes ses qualités intellectuelles, son humanisme, sa pédagogie mais cela s'arrête là, on est porteurs d'une voix, la nôtre et celle de ceux qui se reconnaissent dans notre programme.

C'est vrai que j'entends ceux qui disent qu'on est trop présent, qu'on est partout, qu'on pollue de nos idées et de notre enthousiasme les réseaux sociaux, mais c'est un fait c'est parce qu'on est convaincu par ce que l'on porte qu'on a envie de convaincre le plus grand nombre de voter Mélenchon, parce que pour une fois on a envie de voter, nous les dégoûtés du spectacle politique, et qu'on a envie d'entrainer avec nous tous les désillusionnés parce que ensemble on peut gagner !

Oui on est nombreux de plus en plus chaque jour qui passe et cela se mesure dans la rue comme dans les réseaux sociaux et c'est tellement plus précieux que les pronostics des éditorialistes vendus au pouvoir.

394 671 soutiennent la candidature de Mélenchon

1,07 million d'abonnés sur Twitter

865 264 d'abonnés sur Facebook

279 152 d'abonnés sur youtube

Alors oui on fait forcément un peu de bruit, désolée du dérangement mais c'est le principe de tout mouvement politique de grande ampleur.

 

Plus Mélenchon grimpe plus les oligarques sont gagnés par la peur de perdre leurs privilèges, la peur que soit dévoilée la supercherie avec laquelle ils nous arnaquent, la peur qu'on ait plus peur d'eux, qu'on se libère et qu'on aille jeter un œil au dessus de la caverne platonicienne pour apercevoir le ciel bleu de l'espoir , cette peur paralysante qui fait qu'ils bugent, courent dans tous les sens, agitent des épouvantails de papiers sulfureux pour que la peur nous paralyse à nouveau !

 

Florilège des titres de presse sur Internet sur ces dernières 48h !

- Figaro: "Mélenchon, un projet devastateur pour la France"

- Les Échos: "la dangereuse poésie de Mélenchon"

- Huff Post: "Mélenchon, le communiste cible de toutes les attaques"

- Capital: "Mélenchon Le Pen, la hantise des investisseurs"

- France Inter: "Mélenchon qui fait peur"

- Obs: "Mélenchon, ce français qui fait rayonner la pensée de Mao"

- Minute: "Le tribun Le Pen a trouvé son héritier, il s'appelle Mélenchon"

- Figaro: "Mélenchon: le délirant projet du Chavez Francais"

- Le Point: "Mélenchon, tribun d'une gauche rétrograde et dirigiste"

- Boursier: "Jean-Luc Mélenchon fait grimper les taux de la dette française"

- BFM TV : "Mélenchon, c'est “l'URSS des années 50” "

- BFM.TV: "Face à la percée de Mélenchon, Hollande sort de son silence: "Cette campagne sent mauvais" "

- Huff Post: "Après le risque "Le Pen", les marchés financiers découvrent le risque "Mélenchon" "

- Les Echos: "La dangereuse rhétorique de Jean-Luc Mélenchon"

- Figaro: "Maximilien Ilitch Mélenchon"

 

Face à cela que faire ?

 

En rire car comme disait André Breton «L'esprit, mis en présence de toute espèce de difficulté, peut trouver une issue idéale dans l'absurde.»

Leur montrer qu'ils n'ont plus de prise sur nous, qu'une fois que nous voyons les ficelles du prestidigitateur nous ne pouvons plus les ignorer.

Leurs salissures glissent sur nous sans nous atteindre, au contraire elles nous renforcent car nous les sondages on les regarde comme des horoscopes, on se marre en les lisant car on sait, car on voit autour de nous que nos idées sont portées par tellement de gens, alors quand ils ont peur on ne peut que se dire qu'ils ont de bonnes raisons de trembler et que notre victoire est à portée de jours !

Alors toi aussi insoumis, amuse-toi de ces illusionnistes et n'hésite pas à jouer à notre grand jeu sur les réseaux sociaux  avec  #parlecommelesysteme

Va voir il y en a des sympas qu'on risque de retrouver dans les prochains jours en une des journaux car n'en doutons pas, le largage des boules puantes ne fait que commencer et leur manque d'imagination peut les amener à récupérer nos détournements !

 

 Pour finir un peu de désintox ;)

Mélenchon "ami des dictateurs" ? Désintox en 9 minutes © jlm avncm

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.