Sayyadina
Abonné·e de Mediapart

3 Billets

0 Édition

Billet de blog 23 avr. 2017

Quoi qu'il se passe ce dimanche on a gagné

Si vous abandonnez vos convictions à la porte du bureau de vote, il ne faut pas vous étonner si vous ne les retrouvez pas à la sortie (Jean-Luc Mélenchon)

Sayyadina
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Quoi qu'il se passe ce dimanche on a gagné

Un nouvel espoir, une nouvelle construction d'une gauche par et pour le peuple.

Espoir qui dépasse nos frontières, notre campagne est regardée dans le monde entier et tous les progressistes espèrent que le renouveau provienne de notre pays, parce qu'un changement de cette nature aura forcément des répercutions dans toute l'Europe qui pourraient bouleverser les élections futures.

Quoi qu'il se passe ce dimanche on a gagné

De futures mobilisations, un militantisme qui saura s'organiser avec une jeunesse qui pourra prendre le flambeau des combats de leurs aînés et de tous ceux à venir.

Un éveil conscient pour ceux qui ont observé les ficelles grossières de la manipulation à grande échelle. Nous ne sommes pas dupes et nous ne pourrons jamais le redevenir.

Quoi qu'il se passe ce dimanche on a gagné

Car on a montré que la politique ne se résumait pas à des tambouilles, des carabistouilles entre partis qui se donnent le pouvoir comme un jeu d'une élection à l'autre avec ce tic tac de l'horloge de l'alternance, tous formés par les mêmes écoles, tous fréquentant les même cercles de pouvoir.

Les dégoûtants, les corrompus, les vendus à la finance ont dévoilé encore plus cette fois leurs visages et derrière leurs slogans creux, la misère pour le peuple comme promesse à peine voilée.

Quoi qu'il se passe ce dimanche on a gagné

Car pour beaucoup il n'y aura plus jamais de vote utile, de vote contre mais un vote POUR éclairé, animé par le bien commun, par un programme auquel nous adhérons, porteur d'une nécessité pour les hommes et la planète : l'Avenir en Commun

Parce que nous renoncerons pas face aux spectres de la peur agités pour tromper notre intelligence.

Quoi qu'il se passe ce dimanche on a gagné

Parce qu'on refusera toujours d'être esclave de la finance, comme le souhaite Macron et sa gouvernance par ordonnance, sa mise à mort de notre système de retraite, sa destruction programmée pour la fin de l'été du code du travail pour une übérisation du travail conduisant à un retour au moyen âge, le travail à la tâche rhabillé par la haute couture de la langue de bois .

Parce qu'on rejettera toujours la haine et le repli sur soi, comme le prône Le Pen, ses amis du GUD et autres fachos qui sont en attente derrière le rideau brun de la discorde pour refaire vivre des sombres jours guerriers à notre pays. Le racisme et la xénophobie ne poussent pas les peuples à s'élever, ils les tétanisent et les enferment dans la noirceurs des idées identitaires.

Parce qu'on rejettera toujours cette austérité qui appauvrit les peuples, ces efforts jamais partagés, comme veut nous le faire avaler Fillon, nous ne voulons pas du plat des corrompus, des ultra religieux qui remettent en cause les droits humains, de ceux qui veulent tout pour eux et les miettes du désespoir pour les autres, déstabilisant le fonctionnement du pays, la violence radicale de réformes qui conduiront au chaos et qui jamais n'ont redressé autre chose que le compte en banque d'une minorité.

Quoi qu'il se passe ce dimanche on a gagné

Parce qu'on rejettera toujours ces politiques inefficaces et que nous, insoumis, nous serons sans cesse en face d'eux pour les combattre pour que viennent enfin les jours heureux.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Économie
Marchandisation du virtuel : la fuite en avant du système économique
Les NFT, ces jetons non-fongibles qui garantissent la propriété exclusive d’un objet numérique, et le métavers, sorte d’univers parallèle virtuel, sont les deux grandes tendances technologiques de 2021. Mais ce sont surtout les symptômes d’un capitalisme crépusculaire.
par Romaric Godin
Journal
Le fonds américain Carlyle émet (beaucoup) plus de CO2 qu’il ne le prétend
La société de de capital-investissement, membre d’une coalition contre le changement climatique lancée par Emmanuel Macron, affiche un bilan carbone neutre. Et pour cause : il ne prend pas en compte ses actifs dans les énergies fossiles. Exemple avec l’une de ses compagnies pétrolières, implantée au Gabon, Assala Energy.
par Michael Pauron
Journal — Santé
Covid long : ces patientes en quête de solutions extrêmes à l’étranger
Le désespoir des oubliées du Covid-19, ces Françaises souffrant de symptômes prolongés, les pousse à franchir la frontière pour tester des thérapies très coûteuses et hasardeuses. Dans l’impasse, Frédérique, 46 ans, a même opté pour le suicide assisté en Suisse, selon les informations de Mediapart.
par Rozenn Le Saint
Journal
À Hong Kong, Pékin met les médias au pas
En moins de vingt ans, l’ancienne colonie britannique est passée de la 18e à la 80e place dans le classement mondial de la liberté de la presse de Reporters sans frontières (RSF). De nombreux journalistes partent ou s’apprêtent à le faire, tandis que d’autres ont décidé de résister.
par Alice Herait

La sélection du Club

Billet de blog
Au secours ! le distanciel revient…
Le spectre du distanciel hante l'Europe... Mais en a-t-on dressé le bilan ? Les voix des « experts » (en technologies numériques, plutôt qu'en pédagogie) continuent de se faire bruyamment entendre, peut-être pour couvrir la parole des enseignant-e-s... et des élèves.
par Julien Cueille
Billet de blog
Remettre l’école au milieu de la République
Parce qu'elle est centrale dans nos vies, l'école devrait être au centre de la campagne 2022. Pourtant les seuls qui en parlent sont les réactionnaires qui rêvent d'une éducation militarisée. Il est urgent de faire de l'école le coeur du projet de la gauche écologique et sociale. Il est urgent de remettre l'école au coeur de la Nation et de la République.
par edouard gaudot
Billet de blog
Abolir les mythes du capital
Ces derniers jours au sein de l'Éducation Nationale sont à l'image des précédents, mais aussi à celle du reste de la société. En continuant de subir et de croire aux mythes qui nous sont servis nous nous transformons inexorablement en monstres prêts à accepter le pire. Que pouvons-nous faire pour retrouver la puissance et l'humanité perdues ?
par Jadran Svrdlin
Billet de blog
Dépense moyenne par élève et étudiant : quand un élève en « vaut » deux
Les choix de dépense publique illustrent une politique : on dépense pour un.e élève de classe prépa plus que pour une écolière et un collégien réunis. Vous avez dit « égalité des chances » ?
par Jean-Pierre Veran