« Prépare tes guibolles, c'est bientôt la fin du pétrole »

Une poignée de militants rêvent d'importer la Vélorution, un rassemblement cycliste, dans la ville d'Aubenas.

Une seule solution, c'est la Vélorution ! Une seule solution, c'est la Vélorution !

Samedi 12 janvier, à midi, une douzaine de cyclistes se sont regroupés devant la mairie d'Aubenas, avant de manifester dans les rues de la ville pour la seconde édition de la Vélorution locale. Lancer un mouvement de ce type dans un département rural comme l'Ardèche n'est pas simple - il n'y a guère d'alternatives à la voiture depuis la suppression des trains de voyageurs dans les années 80. Néanmoins, alors que la réalité du réchauffement climatique devient une évidence, il est important de faire partout la promotion des transports décarbonés, au moins pour les courts trajets.
Le petit groupe de cyclistes a donc distribué des tracts à la fin du marché, avant de déambuler dans le centre-ville en chantant et en écoutant de la musique grâce à une sono. Pour terminer, il est allé à la rencontre des 200 gilets jaunes qui occupaient un rond-point près d'un centre commercial.
La Vélorution est un mouvement national. Il regroupe des militants qui souhaitent redonner sa place au vélo dans l'espace public. En effet, circuler en deux-roues relève de l'exploit dans certaines villes. Ces rassemblements ont pour but de faire pression sur les pouvoirs publics pour que des pistes cyclables soient construites pour encourager la pratique du vélo. Or, il reste beaucoup de chemin à faire en la matière à Aubenas.
Pour remédier à cela, la Vélorution Aubenas se déroulera tous les deuxièmes samedis du mois. Une page Facebook a été créée pour promouvoir l'événement. Prochain rendez-vous le samedi 9 février à midi.

Sébastien Arnold

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.