cdiscount sonne la cloche de rentrée des Grands Projets Digital Campus

À la demande d’un jeune étudiant en alternance, CDiscount a détaché pour la rentrée des classes de l'école des métiers du digital une équipe d’une demi-douzaine de dirigeants et experts-métier, pour plancher sur un projet réel numérique du 7 au 11 Septembre.

La visite surprise de l’entreprise CDiscount aux étudiants de Digital Campus Bordeaux semble venir récompenser cette semaine l'orientation pédagogique particulière qu’a engagée l'école du web et du multimédia il y a 5 ans : « en mode projets réels ». À la demande d’un jeune étudiant en alternance, CDiscount a détaché pour l’occasion une équipe de pas moins d’une demi-douzaine de dirigeants, experts-métier, pour plancher avec une centaine de chanceux sur un projet réel numérique du 7 au 11 Septembre 2015.

 

Même s’il n’est pas encore question du futur déménagement des écoles ESG du Campus de Bissy (Mérignac) vers les Bassins à Flots (Bordeaux), l’école bordelaise spécialisée dans les métiers du web et du multimédia annonce le retour des Grands Projets en accueillant CDiscount. Le géant français du eCommerce, dont les ventes ont « bondi de 20% » en 2014 selon la presse économique (1), à hauteur de 3,5 milliards d'euros, vient lancer un défi numérique de taille à ses futurs petits voisins. Le projet a été coordonné en toute confidentialité par Romain Dassy, à la fois étudiant en Mastère 2 Digital Campus, et en contrat de professionnalisation en alternance chez CDiscount. « Se voir ainsi confier pour une semaine les clés du site, on n’ose pas demander mieux pour une rentrée des classes », confie le jeune professionnel de 27 ans. Romain souhaite ainsi obtenir des compétences dans le management de projet en e-marketing et e-commerce, et faire partager à ses camarades l’opportunité de la conception et gestion d’un projets web d’envergure.

 

La direction de Digital Campus, a annoncé la semaine dernière la fermeture des inscriptions. L’effectif en première année du Mastère « Expert en Stratégie Digitale » est un nouveau record. 50 candidats ont été retenus. Ils étaient pourtant 400 à tenter leur chance, une année seulement après le lancement de ce nouveau programme. S’ils n’ont pas encore tous signé un contrat de professionnalisation avec une entreprise, les jeunes passionnés de numérique sont aux premières loges pour démontrer toute l’année, en équipes et individuellement, leur créativité et leurs compétences. Claire Idelot, qui encadre Romain chez CDiscount, se réjouit de ce projet : « Nous avons hâte de voir le rendu des élèves ». La responsable front-office du site de vente en ligne ne manque pas de souligner les attentes de l’entreprise : « le résultat compte, mais l'idée première reste de partager une expérience enrichissante ». Le fleuron international de la French Tech bordelaise entend donc écouter attentivement les recommandations de ces digital natives sur une de ses problématiques de développement, tenue jusqu’à présent secrète.

 

Dès que l'on tente de saisir la raison du succès de ces projets, on comprend que l'équipe pédagogique menée par Yvan Perrière, directeur des écoles ESG de Bordeaux et Eva Garraud, directrice du développement Digital Campus France, a mis au point une redoutable politique de partenariats. La stratégie affichée ? Proposer une rencontre entre, d’une part le besoin de muscler l’expérience professionnelle et améliorer l’employabilité d’une tranche d’âge fortement touchée par la crise de l’emploi, et d’autre part le besoin de recruter des talents aguerris aux nouvelles technologies des membres d’un écosystème numérique extrêmement dynamique. Ce sont plus d’une centaine d'entreprises, d'associations, de collectivités locales, d'artistes, et de personnalités qui ont proposé l’an passé un projet à ces futurs actifs. La « génération Y », trop souvent incomprise car trop peu écoutée, n’a pas pour ambition de s’arrêter à la théorie. Ce n’est plus le cas avec le « mode projets réels », forcément plus motivant qu’un « cas d’école » classique.

 

Le 22 Septembre, la jeune garde du web attendra de pied ferme quelque vingt porteurs de projets réels lors du lancement des Grands Projets Digital Campus. Un pitch intitulé « 5 minutes pour convaincre » sera l’occasion d’une inversion des rôles. Les commanditaires seront jugés sur leur projet et leur motivation à travailler avec les étudiants jusqu’au printemps prochain. Cela suffira-t-il à constituer l’équipe de rêve ? Rien n’a encore filtré sur la liste des projets retenus.

Pas plus d’ailleurs que sur les détails de la mission confidentielle confiée cette semaine par CDiscount.

 

Sébastien Tricard

 

Sources :

http://www.capital.fr/bourse/actualites/cnova-cdiscount-a-vu-ses-ventes-bondir-de-20-en-2014-1004616

https://www.facebook.com/digital.campus.bordeaux

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.