Pourquoi Sarkozy a remanié un dimanche

C'est une première sous la Ve République. Jamais auparavant, un chef de l'Etat n'avait remanié son gouvernement un dimanche. Explications.

C'est une première sous la Ve République. Jamais auparavant, un chef de l'Etat n'avait remanié son gouvernement un dimanche. Explications.


Samedi soir. Stupeur. François Fillon remet la démission de son gouvernement à Nicolas Sarkozy. Le chef de l'Etat l'accepte, mettant fin à d'interminables mois d'attentes. Le remaniement est enclenché. La nouvelle composition du gouvernement sera elle annoncée le dimanche soir au terme d'une journée de rumeurs et de tractations. « Un long dimanche de remaniement », pourrait-on dire. Le premier surtout après 37 remaniements effectués en pleine semaine. D'ordinaire, nous apprend Libération, le jour préféré des présidents pour remanier est le mercredi. Mais Nicolas Sarkozy n'est-il pas un homme de rupture ? Pourquoi donc avoir choisi ce jour-là ?

Créer l'effet de surprise

On attendait des surprises dans la composition du gouvernement. Il n'y en a pas eu. Le seul effet de surprise est en effet venu de ce choix calendaire plutôt étonnant.

Maîtriser le calendrier

Nicolas Sarkozy n'aime pas être poussé à agir. Il veut rester seul décideur de son timing et de ses décisions. « Il montre ainsi symboliquement qu'il est maître du calendrier », explique, dans 20 Minutes, Stéphane Rozès, président d'une société de conseil (Cap).

Se mettre rapidement au travail

Lorsqu'il est élu à la plus haute fonction en 1995, Jacques Chirac avait nommé dans la foulée Alain Juppé premier ministre. C'était un dimanche soir. Mais le gouvernement n'avait été connu que le jeudi. En pleine discussion du budget au Parlement, Nicolas Sarkozy ne souhaitait pas de « jours creux ». Remanier un dimanche permettait ainsi à l'équipe gouvernementale de se mettre dès le lundi au travail.

Un calendrier surchargé

Avec la séquence internationale qui s'ouvre pour le chef de l'Etat, dans la foulée du vote du projet de loi sur les retraites, les dates du mois de novembre susceptibles d'être disponibles pour annoncer le remaniement nétaient pas légion. Le dimanche étant le premier jour de la semaine politique tout en étant plutôt déchargé de séances de travail, ce jour s'imposait.

Faire les Unes de lundi

Quelle meilleure exposition médiatique pour présenter une nouvelle équipe que de faire la Une de tous les journaux le lundi matin. Quand les Français sortent de leur léthargie dominicale. En terme de communication, cette décision est un succès comme en attestent les nombreuses pages traitant du sujet dans tous les quotidiens. D'autre part, l'annonce du gouvernement par Claude Guéant en pleins JT de 20h démontre une gestion maîtrisée de la temporalité journalistique.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.