Sefronia
Univers de chroniques musicales et des environs...
Abonné·e de Mediapart

184 Billets

0 Édition

Billet de blog 6 mai 2019

Montée en puissance : Hot Tuna "First pull up, then pull down"

Sefronia
Univers de chroniques musicales et des environs...
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Candy Man © Hot Tuna - Topic

Ce "First pull up, then pull down" deuxième album en 1971 de Hot Tuna est encore un live. Le groupe formé en parallèle du Jefferson Airplane l'année précédente par Jorma Kaukonen et Jack Casady pour arpenter les chemins d'un blues plus profond se contente de concerts pour exister et il faudra attendre l'année suivante (et la mort de l'Airplane pour que Hot Tuna passe du temps en studio et peaufine son répertoire, enrichi des propres compositions de Kaukonen et les publie sur le somptueux "Burgers" (Grunt 1972).

Par rapport au trio intimiste - guitare acoustique, basse électrique, harmonica - du "Live at New-Orleans House" de San Francisco (première manifestation discographique sortie presque en catimini à l'été 70), Casady et Kaukonen ont bâti un vrai groupe électrique, densifiant le son en invitant le batteur Sammy Piazza et le violoniste Papa John Creach (entendu sur certains morceaux de l'Airplane depuis l'album "Bark"). "First pull up, then pull down" définit ainsi la forme et le son de ce que va devenir Hot Tuna.

A l'exception notable de "Been so long", composition de Kaukonen qui deviendra un de ses classiques et de "John's other" signé de Creach, le groupe puise ses morceaux dans les traditionnels, "Want you to know" et "Never happen no more" et les reprises des grands anciens, Lightnin' Hopkins (une version un peu longue et pénible de "Come back baby") et surtout Reverend Gary Davis, maître bien nommé de Kaukonen dont ils reprennent "Keep your lamps trimmed and burning" et l'excellent "Candy man".

Cette réédition Vinyl Replica reprend avec précision les visuels d'origine et propose un son parfait.

Hot Tuna - First pull up, then pull down (Vinyl Replica Collection)

Etats-Unis 1971     Blues Rock    Note 8.0

Un CD Culture Factory

Une chronique SEFRONIA de  Francois Branchon

> Plus d'infos sur cette chronique ici

> Des milliers d'autres chroniques ici

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Regarder en face son passé colonial : quelques leçons venues de Belgique
Le Parlement belge a entamé voilà deux ans un travail historique d’ampleur sur son passé colonial. Il s’ajoute à des initiatives locales sur la décolonisation de l’espace public et à une loi sur la restitution des biens spoliés. Y a-t-il des leçons à en tirer pour la France ?
par Justine Brabant et Ludovic Lamant
Journal
Restitutions de patrimoine africain : repolitiser le débat, rendre visibles les objets oubliés
Dans un contexte de débats nourris autour de la restitution des biens spoliés durant la colonisation, la dernière livraison de la revue « Politique africaine » éclaire quelques angles morts des discussions autour de ce patrimoine, parfois oublié, souvent dépolitisé.
par Justine Brabant
Journal
Prostitution : le torchon brûle entre écologistes et associations
Depuis plusieurs jours, une querelle oppose oppose des associations LGBTQI+ et Raphaëlle Rémy-Leleu, élue EELV de Paris. Les premières reprochent vertement à la seconde ses positions sur le travail du sexe. L’écologiste dénonce un « harcèlement » injuste.
par James Gregoire
Journal — International
Être LGBT+ en Afghanistan : « Ici, on nous refuse la vie, et même la mort »
Désastre économique, humanitaire, droits humains attaqués… Un an après avoir rebasculé dans les mains des talibans, l’Afghanistan n’en finit pas de sombrer. Pour la minorité LGBT+, le retour des fondamentalistes islamistes est dévastateur.
par Rachida El Azzouzi et Mortaza Behboudi

La sélection du Club

Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - La piste Morandat (5/9)
Dans ses lettres, Céline accuse Yvon Morandat d’avoir « volé » ses manuscrits. Morandat ne les a pas volés, mais préservés. Contacté à son retour en France par ce grand résistant, le collaborateur et antisémite Céline ne donne pas suite. Cela écornerait sa position victimaire. Alors Morandat met tous les documents dans une malle, laquelle, des dizaines d’années plus tard, me sera confiée.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - L’inventaire (2/9)
Des manuscrits dont plusieurs inédits, son livret militaire, des lettres, des photos, des dessins, un dossier juif, tout ce que l’homme et l’écrivain Céline laisse chez lui avant de prendre la fuite le 17 juin 1944. Un inventaire fabuleux.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - La révélation (1/9)
Comment, par les hasards conjugués de l’Histoire et de l’amitié, je me retrouve devant un tombereau de documents laissés par Céline dans son appartement de la rue Girardon en juin 1944. Et ce qui s’ensuivit.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - Une déflagration mondiale (3/9)
La veuve de Céline disparue, délivré de mon secret, l’heure était venue de rendre publique l’existence du trésor et d’en informer les héritiers… qui m’accusèrent de recel.
par jean-pierre thibaudat