Sefronia
Univers de chroniques musicales et des environs...
Abonné·e de Mediapart

184 Billets

0 Édition

Billet de blog 21 juin 2019

Union des contraires : The Psychotic Monks "Private meaning first"

Sefronia
Univers de chroniques musicales et des environs...
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

The Psychotic Monks - Full Performance (Live on KEXP) © KEXP

Le nom de ce jeune groupe parisien suggère qu’il est à la fois question de dérangement mental et d’aspiration à la transcendance. L’écoute de leur deuxième Lp "Private meaning first" le confirme : Arthur Dussaux et Martin Bejuy (guitares, chant), Paul Dussaux (claviers), Clément Caillierez (batterie) développent une sorte d’ascèse bruitiste, en cherchant à sculpter le son d’un chaos psychédélique.

Se repérer dans un brouillard électrique au son d’un lointain garage band, guidé par les pulsations d’un krautrock obsédant ("Isolation"), avec la pesanteur d’un rock stoner qui demande à chaque pas de s’arracher du sol : il faut de l’envie, de la fureur, et de la patience, pour s’extraire d’un tel bourbier.

"A coherent appearance" s’approche du bruit blanc avec des guitares triturées à la Sonic Youth. Les Psychotic Monks ne cherchent pas la facilité, et font durer l’expérimentation dans un geste presque masochiste.

"Unknow Pleasures" de Joy Division a beau avoir quarante ans, sa descendance se porte bien : on décèle des traces d’ADN du groupe anglais dans "Minor division" (une touche d’humilité ?). Les accords de guitares, qui progressent à tâtons dans les demi-tons graves, renvoient à des sentiments extrêmes de rage froide et de pur désespoir.

"Emotional disease" chasse sur les mêmes terres à la fois plombées et planantes que les américains stoner de Pontiak, et finit en hymne à la Radiohead période "OK computer". Les digressions, parfois longues, montrent une sensibilité en pleine construction et déjà à l’œuvre.

Enfin, une dernière prise d’élan de trois titres (dont un "Closure" quasi punk) : "A self claimed regress" semble très marqué par "A piper at the gates of dawn" (Pink Floyd, 1967) dont l’influence se prolonge sur le long envol final de "Evey sight", qui évoque un Syd Barrett aux semelles de plomb.

Eprouvante et oppressante, l'écoute de "Private meaning first" est aussi galvanisante et libératrice : une union des contraires que les Psychotic Monks réussissent avec audace.

The Psychotic Monks - Private meaning first     France 2019

Pop Rock    Note 8.5

Un CD Vicious Circle

Une chronique SEFRONIA de  Jérôme Heff

> Plus d'infos sur cette chronique ici

> Des milliers d'autres chroniques ici

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Regarder en face son passé colonial : quelques leçons venues de Belgique
Le Parlement belge a entamé voilà deux ans un travail historique d’ampleur sur son passé colonial. Il s’ajoute à des initiatives locales sur la décolonisation de l’espace public et à une loi sur la restitution des biens spoliés. Y a-t-il des leçons à en tirer pour la France ?
par Justine Brabant et Ludovic Lamant
Journal
Restitutions de patrimoine africain : repolitiser le débat, rendre visibles les objets oubliés
Dans un contexte de débats nourris autour de la restitution des biens spoliés durant la colonisation, la dernière livraison de la revue « Politique africaine » éclaire quelques angles morts des discussions autour de ce patrimoine, parfois oublié, souvent dépolitisé.
par Justine Brabant
Journal
Prostitution : le torchon brûle entre écologistes et associations
Depuis plusieurs jours, une querelle oppose oppose des associations LGBTQI+ et Raphaëlle Rémy-Leleu, élue EELV de Paris. Les premières reprochent vertement à la seconde ses positions sur le travail du sexe. L’écologiste dénonce un « harcèlement » injuste.
par James Gregoire
Journal — International
Être LGBT+ en Afghanistan : « Ici, on nous refuse la vie, et même la mort »
Désastre économique, humanitaire, droits humains attaqués… Un an après avoir rebasculé dans les mains des talibans, l’Afghanistan n’en finit pas de sombrer. Pour la minorité LGBT+, le retour des fondamentalistes islamistes est dévastateur.
par Rachida El Azzouzi et Mortaza Behboudi

La sélection du Club

Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - Oscar Rosembly (4/9)
Depuis longtemps les « céliniens » cherchaient les documents et manuscrits laissés rue Girardon par Céline en juin 1944. Beaucoup croyaient avoir trouvé la bonne personne en un certain Oscar Rosembly. Un coupable idéal.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - La piste Morandat (5/9)
Dans ses lettres, Céline accuse Yvon Morandat d’avoir « volé » ses manuscrits. Morandat ne les a pas volés, mais préservés. Contacté à son retour en France par ce grand résistant, le collaborateur et antisémite Céline ne donne pas suite. Cela écornerait sa position victimaire. Alors Morandat met tous les documents dans une malle, laquelle, des dizaines d’années plus tard, me sera confiée.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - L’inventaire (2/9)
Des manuscrits dont plusieurs inédits, son livret militaire, des lettres, des photos, des dessins, un dossier juif, tout ce que l’homme et l’écrivain Céline laisse chez lui avant de prendre la fuite le 17 juin 1944. Un inventaire fabuleux.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - Une déflagration mondiale (3/9)
La veuve de Céline disparue, délivré de mon secret, l’heure était venue de rendre publique l’existence du trésor et d’en informer les héritiers… qui m’accusèrent de recel.
par jean-pierre thibaudat