Sefronia
Univers de chroniques musicales et des environs...
Abonné·e de Mediapart

184 Billets

0 Édition

Billet de blog 30 mai 2012

Sefronia
Univers de chroniques musicales et des environs...
Abonné·e de Mediapart

Futur classique ? Jack White "Blunderbuss"

"Blunderbuss" a beau être le premier disque en solo de Jack White, on a l'impression étrange que c'est le dixième ; l'effet de surprise joue ici encore moins qu'ailleurs.

Sefronia
Univers de chroniques musicales et des environs...
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

"Blunderbuss" a beau être le premier disque en solo de Jack White, on a l'impression étrange que c'est le dixième ; l'effet de surprise joue ici encore moins qu'ailleurs. "Blunderbuss" est un disque super solide, dans lequel Jack enchaîne avec précision et variété des tours de magicien qu'il commence peut-être à trop bien connaître.
Dès "Sixteen saltines", il s'amuse par exemple à transformer un riff simplissime - qu'aucun guitariste de son niveau n'oserait poser sur disque - en machine de guerre, appuyant les power chords par la basse et la batterie pour obtenir un impact maximal : c'est redoutable d'efficacité, mais y croit-il vraiment ? Volontiers prosélyte d’une conception artisanale de la musique, Jack White a passé du lo-fi charmant des débuts des White Stripes (dissous en 2011) aux supergroupes Raconteurs et Dead Weather ; le son s'est épaissi, alourdi, gagnant en force de frappe – plus de muscles, moins de nerfs. "Blunderbuss" est en comparaison varié et léger, acmé musicale d’un rêve ultime qui semble être de produire un équivalent à "Led Zeppelin IV" (1971).
Le début du disque est à la limite de la démonstration : un dosage de titres électriques ("Sixteen saltines", "Freedom at 21" épicé par quelques inflexions de chant RnB), acoustiques (le duo classieux mid-tempo "Love interruption"), ouvragés ("Blunderbuss", balade qui aurait pu figurer sur un disque des Raconteurs). Présent à tous les postes avec la même densité, c'est quand Jack White s'installe au piano qu'il se libère et imprime à son disque une identité mouvante mais véritable : ambiance Rolling Stones sur "Hypocritical kiss" ou "I guess I should go to bed" (genre "You can't always get what you want"), électrique et ampoulée ("Weep themselves to sleep"), psychédélique ("On and on and on"), rauque et rampante ("Trash tongue talker"). Comme il l'a déjà montré avec les White Stripes ("Conquest", ou "Hotel Yorba"), White sait dégonfler la baudruche au bon moment (le récréatif "I'm shakin", reprise du chanteur R&B Little Willie John).
"Blunderbuss" est à la fois ce que Jack White a produit de plus accessible, voire mainstream, mais aussi de plus long en bouche. Derrière un savoir-faire qui force l'admiration, on croit sentir poindre quelque chose de légèrement distant, qui pourrait indiquer la fin d'une époque. Mais on a peut-être totalement tort, et il se pourrait bien que "Blunderbuss" aie l'étoffe d'un futur classique.



Une chronique SEFRONIA de Jérôme Fiori

Jack White   Blunderbuss

2012

Pop Rock    Note 8.0

Un CD Beggars Banquet > XL

> Plus d'infos sur cette chronique ici

> Des milliers d'autres chroniques ici

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Services publics
RER B : voyage sur la ligne qui déraille
Le RER B est la deuxième ligne de train la plus chargée d’Europe, et pourtant elle souffre de nombreuses tares : quatre terminus, un tunnel partagé avec le RER D et, surtout, un sous-investissement chronique de la part de la région et de l’État. Les usagers souffrent, les conducteurs aussi.
par Khedidja Zerouali
Journal — Migrations
Étrangers sous OQTF : la justice recadre la préfecture de Seine-Maritime
Le tribunal administratif de Rouen vient de débouter la préfecture qui demandait aux gestionnaires de centres d’hébergement d’urgence d’exclure de leur dispositif « insertion » les étrangers en situation irrégulière faisant l’objet d’une obligation de quitter le territoire exécutoire. Une décision qui vient contredire les circulaires et les récents engagements du ministère de l’intérieur.
par Manuel Sanson
Journal
La précarité étudiante s’enracine et le gouvernement répond à côté
Le gouvernement vient de débloquer 10 millions d’euros pour soutenir les associations qui agissent en faveur des étudiants précaires. Seulement, les principaux acteurs considèrent que la réponse est insuffisante et attendent des mesures structurelles pour endiguer la pauvreté des étudiants.
par Faïza Zerouala
Journal — Europe
À Mykolaïv, les morts hantent civils et militaires
La ville de Mykolaïv subit depuis des mois le manque d’eau potable et les coupures d’électricité. La région a été bombardée sans relâche par l’armée russe jusqu’à la mi-novembre 2022 et plus de la moitié des habitants a quitté les lieux. Civils et militaires restés sur place racontent leur « cauchemar ».
par Mathilde Goanec

La sélection du Club

Billet de blog
Incendie de forêt : les causes ne sont pas que climatiques
[Rediffusion] Les forêts du Sud en particulier demandent beaucoup d'attention pour ne pas prendre feu. Coupe feu, garde-forestiers, défrichages, surveillances, pompiers de proximité, les moyens sont-ils encore là ou ces incendies sont-ils causés par l'impéritie des pouvoirs publics ?
par lecteurfid
Billet de blog
Des chênes (français) pour la Chine
Fric-frac dans les forêts françaises. Voler du bois n’est pas une mince affaire. Et pourtant, dans les Pyrénées, en Moselle, en Vendée, dans le Nord, le brigandage se multiplie. A l’heure des drones, GPS et autres trackers… (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
Vidéo - le gouvernement empêche les débats sur les forêts publiques par 49-3
Il y a un mois, nous avons publié ici une tribune signée par plus de 40 parlementaires, demandant un débat sur l’avenir de l'Office National des Forêts dans la loi de finances avant le 49-3 du gouvernement. Devinez quoi : les débats devaient avoir lieu le 2 novembre à 17h05. Le 49-3 a été activé le 2 novembre à 17h00. Mais tout n'est pas perdu : la suite se joue au Sénat dès mercredi.
par Pour des forêts vivantes
Billet d’édition
Reboiser les forêts brûlées est favorisé par une niche fiscale
Si l'investissement forestier offre des possibilités de rendement limitées, il constitue en revanche une niche fiscale qui permet de réduire le montant de son impôt sur le revenu. L'investissement forestier réalisé par une personne domiciliée en France lui permet de bénéficier d'un avantage fiscal, que ce soit au titre de l'impôt sur le revenu ou de l'IFI (impôt sur la fortune immobilière).
par Patrick Cahez