Ilvo Diamanti "1992. Tangentopoli" (2008)

Que s'est-il passé en Italie en 1992 ? Est-ce que le maxi-procès de Mani Pulite a été le facteur déterminant de la chute de la première République ? Et pourquoi tous les partis politiques en 1992 ? À rebours d'une idée très répandue, pour le sociologue et politologue italien Ilvo Diamanti, Mani Pulite n'est pas le paradigme de ce qui a eu lieu dans cette période, ni par la suite.

Novecento Italiano 1992 - Tangentopoli - Ilvo Diamanti, Roma, 13.04.2008 © Riccardo Cattani

https://www.youtube.com/watch?v=I-On8ohzEAg

Un tourbillon d'événements traumatisants traverse la politique, l'économie, l'actualité noire. Ce qui se passe cette année-là n'a qu'un seul mot, Tangentopoli, la ville des pots-de-vin, l'entrelacement de la politique et des affaires qui implique les représentants des principaux partis au pouvoir, sans épargner l'opposition. Et les grandes entreprises, les grands entrepreneurs.

Tangentopoli : démantelé au moyen d'enquêtes judiciaires, soutenu par la grande presse et la télévision et par une opinion publique qui demande la tête de la partitocratie Tout commence quand, à Milan, le procureur Antonio Di Pietro fait arrêter Mario Chiesa. C'est là qu'a commencé la chaîne d'enquêtes "Mains Propres" qui, en 1992 seulement, a décapité la classe politique et dirigeante nationale. Elle en fait une classe de suspects, de condamnés. Les élections du 5 avril, non par hasard, marquent la défaite des partis traditionnels et le succès de la Ligue du Nord.

Mais 1992 fut aussi l'année de l'attaque mafieuse contre les institutions d'un État épuisé et en déclin rapide, avec les massacres de Falcone et Borsellino. 1992 est l'année de la naissance de la République dans laquelle nous vivons aujourd'hui et qui est difficile à définir. Post-première ? Deuxième ? Troisième ? Ou "transition" (infinie) ? Cela dépend du jugement que nous donnons de l'année 1992, des causes qui ont déclenché son explosion, de la façon dont elles ont été traitées par la suite. Certains disent que cette " catastrophe " n'a jamais été réparée et qu'elle revient de nouveau.

Ilvo Diamanti

La question septentrionale - Entre croissance économique et protestations politiques
par Ilvo Diamanti

Professeur, Università di Urbino et Université Panthéon-Assas Paris II

Plan de l'article

De la question méridionale à la question septentrionale
Géographie économique et représentation politique : la mutation du Nord
Ligue du Nord et Berlusconi : de Milan à Rome
La gauche périphérique
Il était une fois le Sud

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.