Il Punto de Giulietto Chiesa : "La guerre est arrivée en Europe"

14.11.15 - Malheureusement nous l'avions pronostiqué, aujourd'hui on voit mieux ce que cela signifie. Toute la vie politique européenne sera bouleversée pour toujours, ou en tout cas pour longtemps. Il n'y aura pas de possibilité de défense pour ceux qui veulent se défendre, depuis les classes exploitées, subalternes, pour nos problèmes. Chaque moment de la vie collective sera classé comme problème d'ordre public, des contrôles généralisés au nom de la défense contre le terrorisme, qui paraîtra nécessaire, inévitable, notre vie deviendra un éternel passage à travers un détecteur de métaux.

 

 

par Giulietto Chiesa - PandoraTV


Vous avez vu cette nuit, des politiciens et des journalistes ont répété sans cesse les fables qu'ils se sont racontés et qu'ils nous ont raconté dans toutes ces années dans la plus grande confusion, et la chose que tout le monde a répété, est la banalité du 11 septembre de Paris, mais comment peuvent-ils nous expliquer le 11 septembre de Paris s'ils n'ont pas compris le 11 septembre de Washington du lointain 2001 ?

 

Ils ne peuvent pas nous dire la vérité car eux-mêmes ne l'ont pas comprise, et ceux qui l'ont comprise ne veulent pas nous la dire. Maintenant on comprend l'importance d'avoir ou de ne pas avoir une télévision qui organise la défense des masses qui parle à des millions de personnes, celui-ci qui est l'argument décisif, nous l'avons. Et ce n'est que le début. La Russie, par ses interventions en Syrie a changé le cadre politique mondial, les plans de redéfinition du Moyen Orient, à l'avantage des détenteurs de l'énergie, a échoué. Daech ou Isis a été défaite en un mois par les bombardements russes là où elle est née, et maintenant ceux qui sont à la manœuvre déplacent l'offensive en Europe. L'objectif est très clair, terroriser le Vieux Continent, le contraindre sous le parapluie américain, et à mettre à sa place la Russie c'est Washington qui y pensera. Du reste le Airbus abattu il y a quelques jours au Sinaï, en termes de sang russe innocent a équivalu au massacre parisien, et même il a été plus grand, mais nous nous ne nous en sommes pas aperçus, il semblait que c'était une autre chose, et par contre c'était la première attaque dont la deuxième est arrivée maintenant, ou plutôt cette nuit. La France et l'Allemagne qui étaient en train de se combattre symboliquement sur le terrain de foot de Paris, ont été avertis tous les deux, Merkel et Hollande, les deux leaders européens qui à ce qui paraît étaient en train de changer de route pour sortir du lasso américain dans lequel ils avaient été emprisonnés, y compris en Ukraine.

 

Il punto di Giulietto Chiesa - "La guerra è arrivata in Europa" © PandoraTV

https://www.youtube.com/watch?v=SrpqX7xNtio

 

La panique, la panique a résulté évidente. La panique saisira tous les autres, les mineurs, nous aussi, Athènes aussi, Lisbonne, Londres, où commencent à se soulever les mouvements des masses populaires qui ne sont plus en accord avec la ligne politique de leurs dirigeants et de leurs institutions européennes.

 

Regardez hier soir quelle peine, toutes les télévisions se sont synthonisées sur Washington pour écouter le message de Obama, avant tout, notre président, nous ne l'avons pas élu mais il est notre président. Notre président, celui que nous avons élu et qu'ils ont élu au Parlement, était enfermé dans son bureau silencieux, Renzi le chef du gouvernement n'est pas apparu en télévision. Leurs explications n'étaient pas importantes et en effet ils n'ont pas été écoutés.

 

Ce qui est en train d'arriver est donc le changement d'époque. Le changement d'époque qui n'a pas encore lieu avec la guerre guerroyée, mais celui-ci est une partie du raisonnement, c'est un des avancements vers ce raisonnement, nous sommes déjà les sujets du Grand Frère qui organise l'affrontement final. Qui sont ceux à la manœuvre ? le jugement ne change pas, nous l'avons dit depuis le début, du moins nous, nous l'avons dit depuis le début. L'Isis est une créature composite, c'est un Spectre faite de morceaux d'Occident ou de grands services secrets et de pétromonarchies du Golfe, qui ont des richesses colossales à dépenser, et qui s'ils peuvent les dépenser avec une grande facilité peuvent incendier même le monde entier, ils ont une armée, une grande armée, qui est déjà prêt il suffit qu'il soit payé. Quelqu'un le conduit ce Spectre et il très puissant, chargé d'argent et d'armes, et il a un objectif, un plan : le fanatisme islamiste est seulement la façade, nous voyons seulement la façade, ils veulent que nous voyons seulement la façade, ainsi nous serons entraînés facilement dans la guerre contre l'islam, mais ce n'est pas contre l'islam que nous sommes en train de combattre, ce n'est pas de l'islam que nous vient l'affrontement et la lutte, il vient de ce Spectre qui est très puissant je le répète, le fanatisme n'explique pas son intelligence, n'explique pas, pour le dire mieux, son intelligence (en anglais). Essayons donc de garder les nerfs à leur place pour organiser la contre-défense, l'offensive démocratique dont nous avons tous besoin.

 

Pour dire bon voyage autour du soleil est le pire moment, mais je le dis par habitude, et aussi comme une forme d'espoir.

 

 

---------------------------------------

 

Comme je ne comprenais pas le sens du mot "Spectre" (sans guillemets dans le texte publié par l'auteur), j'ai cherché sur Google, voilà donc le dernier J. Bond. Dans notre contexte dramatique le passage du réel à une fiction serait indécent si ce n'est que la très bonne analyse de Benoît Le Corre parue sur rue8,9 il y a juste quelques jours, reste sobre, rigoureuse et liée aux grands thèmes de l'actualité. Partant du film, on peut donc supposer que Chiesa prend le mot de la fiction dans un sens métaphorique. 

 

 

James Bond, c’est un réac technophobe et je l’aime pour ça

Dans « Spectre », l’agent 007 se bat contre la technologie qui veut le rendre obsolète, dans un monde de surveillance où le renseignement se nourrit de données.

 

Par Benoît Le Corre Journaliste.

Publié le 11/11/2015  

 

Par contre la nouvelle ci-dessous est bien réelle, lourde et documentée, juste arrondie sur les bords par un pudique conditionnel. 

 

Laurent Fabius aurait été espionné par les services secrets allemands

Le Monde.fr avec AFP | 11.11.2015 à 11h30 • Mis à jour le 11.11.2015 à 17h23 

 

 

Depuis plusieurs mois, la presse allemande distille ses révélations sur les pratiques du Bundesnachrichtendienst (BND), les services de renseignement extérieur allemands, qui ont espionné des firmes et des institutions publiques pour le compte de la NSA américaine. Ils auraient notamment écouté des responsables du ministère des affaires étrangères français, du palais présidentiel de l’Elysée et de la Commission européenne.

 

la suite sur le site 

 

Lire aussi :


Liaisons dangereuses entre services secrets allemands et américains

LE MONDE | 30.05.2015 à 10h07 • Mis à jour le 30.05.2015 à 10h30 

Par Frédéric Lemaître (Berlin, correspondant)

 

Le centre d’écoute américain à Paris agace Laurent Fabius

LE MONDE | 08.08.2015 à 10h59 • Mis à jour le 08.08.2015 à 14h37 

Par Jacques Follorou


Paris, un événement militaire - par Pino Cabras

 

16 NOVEMBRE 2015




Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.