Segesta3756
Abonné·e de Mediapart

640 Billets

1 Éditions

Billet de blog 17 nov. 2016

Donald Trump s'attire les foudres en nommant Stephen Bannon à la Maison Blanche

La Ligue Anti-diffamation et les démocrates américains interviennent sur la nomination par Donald Trump de Stephen Bannon, directeur de Breitbart News, au postes de Chief Strategist et Senior Counselor à la Maison Blanche.

Segesta3756
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

d'après un article de Maya Rhodan paru le 14 novembre 2016 sur le site du Time 

Stephen Bannon

Le président nouvellement élu des Etats-Unis a contacté Stephen K. Bannon, le PDG controversé de Breitbart News*, pour assumer à la Maison Blanche la mission de "chef stratège" (Chief Strategist) et "conseiller principal" (Senior Counselor). La nomination a déjà suscité une réaction violente de la part des groupes anti-discrimination.

Bannon et son site web dans lequel il recouvre la charge de dirigeant, sont liés à l'aile de l'extrême droite ultra-conservatrice, appelée "alt-right" (abréviation de "alternative right", droite alternative), un groupe de citoyens "très nostalgiques", presque une secte, constitué en grande partie par des blancs suprématistes ; pour beaucoup, son inclusion dans l'équipe gouvernementale est un consensus aux positions extrêmes que beaucoup de supporters de Trump ont sollicité tout au long de la campagne électorale.

Initialement, on avait cru que l'ancien directeur et producteur de Hollywood, ainsi que ancien directeur général de Goldman Sachs, ** avait été choisi par Trump pour le rôle de Chief of Staff (une figure de grande influence, parfois appelé le deuxième homme le plus puissant de Washington), attribué en fait à Reince Priebus, président du CEO, le Comité national du Parti républicain. En réponse à l'annonce de la nomination de Bannon par Trump un certain nombre de critiques se sont levées pour dénoncer son choix.

L'Anti-Defamation League, un groupe de soutien à la communauté juive, a souligné sa forte opposition à Bannon. "C'est un jour triste quand un homme qui dirige un site de première importance pour le monde de la "alt-right" - un groupe lié aux suprématistes blancs ouvertement raciste et antisémite - est inclus dans la liste pour la nomination au poste de conseiller exécutif dans l'équipe de la "maison du peuple", lit-on dans la déclaration de l'ADL.

Le "Southern Poverty Law Center", un centre qui surveille la criminalité et la violence aux États-Unis, a déclaré dans un tweet que Bannon "a été le deus ex-machina, le vrai batelier qui a dirigé la Breitbart pour la faire devenir une usine de propagande ethno-nationaliste pour l'homme blanc."

Plusieurs conseillers politiques et analystes stratégiques pour le compte du gouverneur de l'Ohio John Kasich, déjà en lice pour la Maison Blanche, ont alerté les Américains sur Tweeter, afin qu'ils "suivent de très près" la figure de Bannon.

Plusieurs membres du Congrès sont également intervenus dans le débat. Un porte-parole du sénateur démocrate Harry Reid a dénoncé explicitement le choix de Bannon dans la déclaration suivante: "Il est facile de voir pourquoi le KKK (Ku Klux Klan, organisation clandestine raciste américaine) regarde Trump comme son "champion", si c'est le même Trump qui nomme l'un des principaux propagandistes des thèmes et la rhétorique suprématiste blanche au sommet de la liste de ses assistants", a déclaré le porte-parole de Reid, Adam Jentleson, sur le quotidien américain "Politico". Toujours sur Tweeter, le démocrate californien Adam Schiff a défini le choix de Bannon prévisible mais "alarmant".

Bannon avait auparavant nié avoir fait de commentaires antisémites, mais il n'a pas encore fait de déclaration publique sur les réactions à sa nomination à la Maison Blanche.

----------------------------

* Site web états-unien fondé par Adam Breitbart en 2007 connu pour ses positions ultra-conservatrices, ouvertement xénophobe et très proche des idées des "suprématistes blancs". Stephen Bannon a été chef de la direction de l'une des sections du site de 2012 à aujourd'hui.

** Une des plus grandes banques mondiales d'investissement financier.

A lire sur Le Figaro :

Qui est Stephen Bannon, le nouveau «chef de la stratégie» de Trump ?

Par Etienne Jacob

Mis à jour le 15/11/2016 à 17:28 Publié le 18/08/2016 à 18:02

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus

À la Une de Mediapart

Journal — Cinéma
Jean-Luc Godard, l’entretien impossible
À l’heure où les bouleversements politiques, écologiques et sociaux semblent marquer la fin d’une époque, Mediapart a eu envie de rendre visite à Jean-Luc Godard, dont les films sont des mises en abyme inégalées des beautés et des troubles du monde. Mais rien ne s’est passé comme prévu. 
par Ludovic Lamant et Jade Lindgaard
Journal — France
Procès des sondages de l’Élysée : le PNF requiert finalement l’incarcération de Claude Guéant
La réouverture des débats a opposé deux thèses, ce vendredi, au tribunal de Paris. L'ex-ministre de Sarkozy assure qu’il ne peut pas rembourser plus rapidement ce qu’il doit encore à l’État. Le Parquet national financier estime au contraire qu’il fait tout pour ne pas payer.
par Michel Deléan
Journal — Santé
Didier Raoult sanctionné par la chambre disciplinaire du conseil de l’ordre
La chambre disciplinaire de l’ordre des médecins a sanctionné, le 3 décembre, d’un blâme le professeur Didier Raoult. Lors de son audition devant ses pairs, il lui a été reproché d’avoir fait la promotion de l’hydroxychloroquine sans preuve de son efficacité.
par Pascale Pascariello
Journal
Des traitements à prix forts, pour des efficacités disparates
L’exécutif a dépensé autour de 100 millions d’euros pour les anticorps monoclonaux du laboratoire Lilly, non utilisables depuis l’émergence du variant Delta. Il s’est aussi rué sur le Molnupiravir de MSD, malgré un rapport bénéfices-risques controversé. En revanche, les nouveaux remèdes d’AstraZeneca et de Pfizer sont très attendus.
par Rozenn Le Saint

La sélection du Club

Billet de blog
Ne vous en déplaise, Madame Blanc
Plusieurs médias se sont fait l’écho des propos validistes tenus par Françoise Blanc, conseillère du 6ème arrondissement de Lyon du groupe « Droite, Centre et Indépendants » lors du Conseil municipal du 18 novembre dernier. Au-delà des positions individuelles, cet épisode lamentable permet de cliver deux approches.
par Elena Chamorro
Billet de blog
Exaspération
Rien n’est simple dans la vie. Ce serait trop facile. À commencer par la dépendance physique à perpétuité à des tiers, professionnels ou non. Peut-être la situation évoluera-t-elle un tant soit peu lorsque les écoles de formation aux métiers du médico-social et du médical introduiront la Communication NonViolente (CNV) et le travail en pleine conscience dans leurs modules ?
par Marcel Nuss
Billet de blog
Précarité = Adelphité
Nous exclure, nous isoler, nous trier a toujours été admis; nous sacrifier n’a jamais été que le pas suivant déjà franchi par l’histoire, l’actualité nous a prouvé que le franchir à nouveau n’était pas une difficulté.
par Lili K.
Billet de blog
SOS des élus en situation de handicap
Voilà maintenant 4 ans que le défenseur des droits a reconnu que le handicap était le 1er motif de discrimination en France, pourtant les situations de handicap reconnues représentent 12% de la population. Un texte cosigné par l’APHPP et l’association des élus sourds de France.
par Matthieu Annereau