Le mystère du MH17 et de l'avion de chasse - Dépôt de demande d'enquête internationale auprès de l'UE sur le massacre d'Odessa

17.11.14  -  Après quatre mois, a commencé le recueil des fragments du Boeing 777 de la Malaysia Airlines qui a précipité le 17 juillet dernier à Grabovo en Ukraine sud-orientale. Les débris seront transportés à Kharkov puis en Hollande pour l'enquête effective. L'enquête commence enfin, et ce malgré que les membres de la Commission hollandaise aient voulu abandonner le site pour des raisons de sécurité avec le risque de compromettre définitivement l'enquête. Ils sont restés sous la pression des observateurs OSCE qui ont officiellement déclaré la campagne environnant Grabovo zone sûre. Les opérations de récupération de l'épave doivent être effectuées avec la plus grande rapidité avant que la neige ne rende impossibles les opérations et efface ultérieurement les preuves. Pour l'instant, la Commission internationale d'enquête a établi que le MH17 a été détruit par l'impact avec des objets à haute énergie, sans indiquer les responsables ni le type d'armes utilisé. Samedi la première chaîne de la télévision russe a montré la photographie satellitaire d'un avion de chasse qui frappe un Boeing en vol, la photographie diffusée par PandoraTV en avant-première pour l'Italie a tout de suite partagé le web sur sa fiabilité, reprise en Italie le jour successif par des organes de la presse et par le correspondant de la RAI Marc Innaro, elle n'a pas engendré pour l'instant de réactions de la part des titulaires de l'enquête sur le désastre aérien qui a coûté la vie à toutes les 298 personnes à bord.

PTV News 17 Novembre 2014 - Il mistero dell'MH17 e del caccia militare © PandoraTV

http://www.youtube.com/watch?v=mrp4xULRAgw

Dépôt de la demande d'enquête internationale sur le massacre de Odessa auprès de l'UE

Le député de la Ligue Nord Matteo Salvini a présenté une interrogation à Bruxelles dans laquelle il demande l'ouverture d'une enquête internationale sur le massacre de Odessa. Le 2 mai dernier dans la ville ukrainienne, des nazis en tenue militaire ont exécuté au moins 43 personnes qui avaient tenté de s'enfuir de leur agression squadriste en se réfugiant dans la Maison des Syndicats. L'immeuble a été donc incendié par les mêmes ultra-nationalistes ukrainiens pour cacher le fait qu'il s'était agi d'une systématique exécution de masse. Le gouvernement n'a pas encore conduit une enquête sur celle qui restera comme une page noire de l'histoire européenne. C'est pour cette raison qu'une interrogation a été présentée par Salvini portant la signature de l'ex parlementaire européen et directeur de PandoraTV Giulietto Chiesa.

 

Adolfo Marino

 

 

PandoraTV.it

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.