Segesta3756
Abonné·e de Mediapart

638 Billets

1 Éditions

Billet de blog 20 mai 2014

Segesta3756
Abonné·e de Mediapart

Pandora TV, news du 20 mai : Libye, contrat gazier Chine-Russie, Lavrov demande une enquête approfondie sur le massacre d'Odessa

Segesta3756
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Mardi 20 mai 2014 - Le chaos libyen - sur lequel s'apprêtent à descendre plusieurs centaines de marines américains ; le pétrin onusien avec ses 34 commissaires d'enquête qui n'ont rien vu rien entendu à Odessa ; le pétrin gazier européen pendant que Russes et Chinois concluent un colossal contrat de trente ans ; et encore une preuve des accointances entre les services secrets ukrainiens et la CIA.
"Vendredi a été guerre en Libye, de Bengasi à Tripoli avec les chars blindés autour du Parlement et de sanglants bombardements aériens de la part de Khalifa Haftar, général à la retraite qui vante d'étroits liens avec les Etats Unis. Après le coup d'état de dimanche, la nuit le gouvernement libyen a pris acte de la situation et a suspendu le Parlement pour de nouvelles élections. En Sicile, l'armée américaine a redoublé le nombre d'avions au cas où il serait nécessaire l'évacuation de l'équipe de l'ambassade américaine à Tripoli. Quatre avions avec système de décollage-atterrisage vertical étaient déjà arrivés mercredi à la base de Sigonella avec 200 marines à bord.
Accord historique entre la Russie et la Chine, en concomitance avec la visite de Vladimir Poutine à Shanghai, le colosse énergétique Gazprom signe aujourd'hui un contrat pour la fourniture de 38 milliards de mètres cubes de gaz naturel à partir de 2018. Beijing payera à Moscou 450 milliards de dollars pour la fourniture de gaz pour les prochaines 30 années. L'accord, conclu après 10 ans de négociations, semble arriver au moment opportun avec la Russie qui répond aux sanctions de l'Occident en se projetant sur les marchés asiatiques et avec la Chine à la recherche désespérée d'une alternative plus écologique au charbon, dont l'impact sur l'environnement est insoutenable. Signal d'alarme pour l'Europe qui voit le gaz russe se volatiliser sur le chemin de Beijing.
Moscou demande une enquête sur le massacre du 2 mai à Odessa, dans lequel il y a eu au moins 100 victimes et plus de 200 blessés. Dès les premières heures suivant les événements tragiques l'hypothèse avait fait son chemin que les morts n'avaient pas été causés par l'incendie dans la Maison des Syndicats mais que les activistes anti-Kiev auraient été tués par des militants néo-nazis enrôlés pour l'occasion. Maintenant, c'est le ministre des Affaires Etrangères russe  Sergej Lavrov en personne, qui demande que chaque fait soit déterminé avec le plus grand soin, incluant les preuves que les morts n'étaient pas dues à du monoxyde de carbone mais à des substances chimiques toxiques et par des coups d'arme à feu, qui prouvent que les victimes ont été massacrées. Lavrov, qui a affirmé ne pas vouloir se substituer à la magistrature, a aussi cité les témoignages selon lesquelles étaient arrivés à Odessa, un jour avant le massacre, des milliers de militants parmi lesquels des mercenaires étrangers présumés, payés par d'illustres inconnus, en faisant allusion probablement à l'oligarque Igor Kolomoisky que plusieurs sources indiquent comme étant le mandant du massacre.
C'est plus qu'un subtil fil rouge celui qui relie Kiev avec Washington. Comme si ne suffisaient pas les visites à Kiev du chef de la Cia John Brennan ou du secrétaire d'Etat John Kerry, pour ne pas parler du vice-président américain Biden, qui a placé le fils Hunter Biden dans le conseil d'administration du plus gros producteur ukrainien du gaz. Et voilà surgir maintenant le passeport américain du chef des services secrets de Kiev, Valentin Nalyvachenko, l'homme fort de Kiev, celui qui coordonne pour le compte de qui, c'est la question, et qui dicte la soi-disant opération contre-terroriste contre les Russes en Ukraine sud-orientale."

http://www.youtube.com/watch?v=JUo45xC3yCM


Pandora TV est une petite chaîne télé web dirigée par le journaliste italien Giulietto Chiesa avec une petite équipe de collaborateurs et inaugurée il y a seulement quelques mois, pour informer le public et contrer le silence et les mensonges répétées à l'unisson - en particulier sur le coup d'état en Ukraine et ce qui s'en est suivi. 

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Soupçons d’emploi fictif : une vice-présidente du RN visée par une enquête du Parquet européen
Selon nos informations, une série de perquisitions est en cours lundi 5 décembre, visant deux élus RN, dont Edwige Diaz, vice-présidente du parti, dans le cadre d’une enquête du Parquet européen. La justice se penche sur des soupçons d’emploi fictif, lorsque la députée était assistante parlementaire européenne en 2018-2019.
par Marine Turchi
Journal — Europe
Ukraine : la guerre, « un puissant accélérateur » pour les droits LGBT+
Depuis le début de l’invasion russe, de plus en plus de soldats ukrainiens portent publiquement les revendications des personnes LGBT+, en particulier la demande d’une union civile entre partenaires du même sexe. L’enjeu, en temps de guerre, est capital. Des hommes et des femmes meurent au combat, sans que leurs proches ne puissent revendiquer aucun droit sur leur corps.
par Mathilde Goanec
Journal
L’animateur de CNews Jean-Marc Morandini condamné à un an de prison avec sursis pour corruption de mineurs
Jugé pour corruption de mineurs sur deux jeunes de 15 ans et un autre de 16 ans, l’animateur de CNews a été condamné lundi à un an de prison avec sursis.  
par David Perrotin
Journal — Asie et Océanie
Rentrer ou pas à Futaba, près de Fukushima : le dilemme des anciens habitants
La dernière des 11 municipalités évacuées en 2011 à proximité de la centrale nucléaire de Fukushima accueille de nouveau des habitants sur 10 % de son territoire. La levée de l’interdiction de résidence, présentée comme un pas vers la reconstruction, ne déclenche pas l’enthousiasme.
par Johann Fleuri

La sélection du Club

Billet de blog
L'électricité est-elle un bien commun ?
[Rediffusion] L'électricité est-elle un bien commun, comme Yannick Jadot l'a fait récemment ? La formule produit un effet électoraliste garanti. Mais cette opération rhétorique est sans intérêt s’il s’agit, à partir de la fonction sociale actuelle de l’électricité, de faire apparaître dans le système énergétique des options qui méritent un positionnement politique.
par oskar
Billet de blog
Les coupures d'électricité non ciblées, ce sont les inégalités aggravées
Le gouvernement prévoit de possibles coupures d'électricité cet hiver : j'ai vraiment hâte de voir comment seront justifiées l'annulation de trains et la fermeture d'écoles pendant que les remontées mécaniques de Megève ou Courchevel continueront à fonctionner. Non ciblées sur les activités « non essentielles », ces coupures d'électricité pourraient aggraver les inégalités.
par Maxime Combes
Billet de blog
L’électricité, un bien commun dans les mains du marché
Le 29 août dernier, le sénateur communiste Fabien Gay laisse exploser sa colère sur la libéralisation du marché de l’électricité : « Ce sont des requins et dès qu’ils peuvent se goinfrer, ils le font sur notre dos ! ». Cette scène témoigne d’une colère partagée par bon nombre de citoyens. Comment un bien commun se retrouve aux mains du marché ?
par maxime.tallant
Billet de blog
Nationalisation d’EDF : un atout pour la France ?
Le jeudi 24 novembre, c’est dans un contexte bien particulier que le nouveau PDG d’EDF Luc Rémont prend ses fonctions. De lourds dossiers sont sur la table : renationalisation du groupe, relance du parc nucléaire et des renouvelables, négociation avec Bruxelles sur les règles du marché de l’électricité et gestion de la production avant les trois mois d’hiver.
par Bernard Drouère