Jacques Rancière « La révolution a d’abord été l’œuvre des écrivains »

C’est le grand paradoxe du XIXe siècle : le moment où s’élaborent les grandes explications causales de la vie des sociétés et les grandes théories révolutionnaires est aussi celui où les schémas classiques de l’action, de ses fins et de ses moyens entrent en crise. Cette tension est au cœur de mon travail sur les rapports entre littérature et politique et sur l’émancipation ouvrière.(J. Rancière)

https://humanite.fr/jacques-ranciere-la-revolution-dabord-ete-loeuvre-des-ecrivains-520454

le-fil-perdu-ranciere

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.