Baldwin et Marx – Même combat ? - par Raoul Peck

Ou quelques réflexions impolies sur The Young Karl Marx (Le jeune Karl Marx), par le réalisateur de ce film et de I Am Not Your Negro (Je ne suis pas votre nègre). Article à lire sur le site Investig'Action.

https://www.investigaction.net/fr/baldwin-et-marx-meme-combat/

raoul-640x869
24 février 2018 - par Raoul Peck

Toute éducation est fondamentalement compromise si elle ne conduit pas à la capacité de penser par soi-même.

James Baldwin et Karl Marx – les sujets de mes deux films les plus récents – ont été mes deux principaux maîtres ; chacun à sa manière m’a appris à penser, comment être, comment m’engager. Ils m’ont donné les moyens – naguère et aujourd’hui, ici et ailleurs – de toujours trouver la nécessaire distance critique pour analyser les problèmes qui semblent compliqués auxquels on est confronté au quotidien. Qu’ils soient politiques, sociaux, philosophiques ou même personnels. Baldwin et Marx m’ont permis de comprendre la société dans laquelle nous vivons ; ce que signifie le pouvoir ; ce que l’avidité induit, ce que la politique implique et/ou pourquoi la poursuite insatiable de l’argent ne peut être le but ultime de la vie.

Sur un plan plus « universel », ils m’ont permis de comprendre et d’affronter la réalité actuelle de notre société et de questionner quelques-uns de ses maux principaux, les plus évidents étant :

– la course prétendument inéluctable vers le précipice de la catastrophe économique

– le cataclysme écologique

– le durcissement et la banalisation croissante des profondes inégalités

– des guerres sans fin contre les terroristes et les immigrants (vicieusement présentés comme interchangeables).

Tout le monde occidental, États-Unis compris, semble s’adapter avec crédulité à cette situation.

Revenir à Marx et à ses concepts, c’est considérer l’hystérie nationale et actuelle avec une certaine distance analytique. Et revenir aux idées fondamentales de toute philosophie est toujours éclairant.

Donc comment entamer une conversation sur les classes sociales, le profit, la race et le capitalisme dans un pays où l’ancien président Obama est considéré comme un socialiste agressif ?

la suite sur le site Investig'Action...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.