L'euro c'est l'histoire des poules qui s'enferment avec le renard dans le poulailler

Le 18 mai dernier Emmanuel Todd était invité à Pont-Aven en Bretagne pour discuter avec le public. Une longue conversation autour de l'euro, sa raison d'être ou disparaître, l'Allemagne et ce que la France devrait faire et ne fait pas, les conséquences du vieillissement du corps électoral sur les choix politiques et sur la démocratie française, et encore d'autres sujets...

Emmanuel Todd Pont Aven mai 2016 © Parolesdartistes29

https://www.youtube.com/watch?v=MGWIJRsKY9Y 

Au cours de cette rencontre-débat Todd ne s'engage jamais dans un exposé au sens propre du terme, dès le début il se laisse interroger par le public tout en répondant au fur et à mesure à ses questions. Il y a néanmoins un thème d'ensemble se dessinant comme la préoccupation insistante du chercheur : les obstacles naissant depuis l'intérieur même de la société française, et en particulier au sein de ses classes moyennes, et l'empêchant de percevoir clairement comment se rapporter à l'Allemagne, aux Usa et à la Russie. Tout le long de cette conversation amicale, on découvre ainsi quelques possibilités d'articuler données historiques, démographiques, économiques constituant la situation objective des Français mais aussi leur mentalité, rapportée à la mentalité et à la situation objective d'autres grands pays dans leur manière de gérer l'état ou de concevoir le rapport entrepreneurial et les politiques sociales.

Notes indicatives pour avoir quelques points de répère sur la vidéo 

8' : présentation par Todd de son œuvre.

16' : introduction de son étude sur les structures familiales qui lui permettent dès les années 80 de comprendre qu'il va être difficile d'unifier la zone euro sur la seule base monétaire.

21' : quelqu'un en off présente la problématique d'ensemble de la rencontre, l'échec de l'euro (env. 2').

23' : Todd reprend la parole et expose comment selon lui, l'euro est la cause principale de la crise mondiale (env. 29') et pourquoi malgré tout on ne sort pas de l'euro ; la forme hiérarchisée de l'Europe selon l'idéal allemand (env. 40').

44' : il reprend la parole sur la position hégémonique de l'Allemagne, et les conséquences sur les échiquiers politiques nationaux français et allemand ; la différence entre la conception distributive française et allemande (puissance collective vs bien-être individuel, env. 50'); la mauvaise connaissance de la culture allemande de la part des élites françaises.

54'20 : une erreur courante des Français sur l'Allemagne 'mauvaise assimilatrice' de l'immigration ; après une question du public, quelqu'un introduit la notion de zone monétaire obtimale sur le franc et l'espace d'une zone optimale monétaire (à compléter) ;

1h : réponse de Todd, en fait la question consiste à faire un parallèle entre la construction et l'unification de la France et la 'germanosphère' en construction actuellement (1h4').

1h13' : pouvoir total et image médiatique d'irréalité.

1h16' : scénario d'éclatement de l'euro, décroissance et régression sociale, ghettoïsation des classes moyennes.

1h20' : pronostic dans 25 ans, l'évolution du discours des élites françaises sur l'Allemagne, l'abandon de la Grèce, et ce qui est intéressant : lorsque l'Allemagne a accueilli les réfugiés, l'Allemagne n'est plus un modèle (pour les Français). L'Allemagne a inventé l'alphabétisation de masse… de Bismarck à Guillaume II, hubris… culpabilité fondamentale des élites françaises.

1h30' : le biais antidémocratique européen au départ, une Europe dominée par la Démocratie Chrétienne et le projet américain libéral. Antiaméricanisme irréductible dominant à l'extrême gauche française et des gaullistes. Sanders et Trump. Du pouvoir à Bruxelles. Les élites françaises sont dans le stéréotype, n'arrivent pas à voir que Schaüble fait partie d'un vaste théâtre, et que les Allemands sont beaucoup plus subtils que ce qu'ils pensent.

1h38' : le vieillissement du corps électoral comme vrai problème de la démocratie. Exemple de la politique keynésienne au Japon, rapport avec la structure du pouvoir et la conception de la démocratie. En France le corps électoral de la population âgée a le pouvoir de paralyser le système. The Guardian : étude comparative des Anglais.

1h49' : les femmes allemandes et la difficulté d'avoir des enfants en Allemagne. Les causes du conservatisme fondamental des classes moyennes françaises. Normes collectives et difficulté d'évolution du système. L'immigration a un effet de renforcement des systèmes nationaux. La Bretagne comme pays archétype zombie.

1h56' : l'Allemagne actuelle est profondément pacifique, une domination qui s'installe de fait mais par l'effet d'inertie des facteurs, l'Allemagne n'a pas de but… comment les groupes humains définissent les buts humains ? dans la société française actuelle, celle des classes moyennes… la puissance ou la recherche de puissance se met en place par défaut en Allemagne.

2h00' : les habitudes allemandes ne sont pas au doute…

2h04' : démocratie vs oligarchie, destruction de la société et stabilité du système.

2h13' sur l'article 50 et les Usa et la Russie pour sortir du 'délire européen'.

 

NB : bien qu'il soit parfaitement audible, l'enregistrement est un peu raté côté cadrage et synchronisation, le son courant après l'image. Vers le milieu il y a une espèce de pub (Clooney/Fabergé), mais ça dure très peu.

Articles liés :

Emmanuel Todd : "La seule chance pour l'Europe est de se désintégrer" (La Stampa)

19 MARS 2016 | PAR SEGESTA3756 | 65 COMMENTAIRES | 8 RECOMMANDÉS

"La seule chance pour l'Europe est de se désintégrer. La crainte commune de l'islam ne nous sauvera pas." C'est le titre de l'entretien, publié le 15 mars sur le site du quotidien italien La Stampa, au cours duquel, après les longs mois de silence qui ont suivi la publication controversée de son livre "Qui est Charlie ?", l'historien et démographe Emmanuel Todd parle de l'UE et du terrorisme.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.