Sénateur Goulet
Sénateur membre de la Commission des Finances
Abonné·e de Mediapart

75 Billets

0 Édition

Billet de blog 4 août 2014

L'accusation d'antisémitisme le joker absolu ....ma réponse à Mehdi Thomas Allal

Sénateur, consciente et engagée, je n'ai pas relayé une campagne du Hamas et ne l'aurai jamais fait.

Sénateur Goulet
Sénateur membre de la Commission des Finances
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Sénateur, consciente et engagée, je n'ai pas relayé une campagne du Hamas et ne l'aurai jamais fait.

Il y a quelque semaines, l’artiste Saint Hoax lançait une campagne virale pour lutter contre le viol sur mineurs http://www.slate.fr/story/89259/viol-tabou-disney-princesses, suivie d’une seconde contre la violence conjugale http://www.huffingtonpost.fr/2014/07/11/violences-domestiques-princesses-disney-couple-violence-conjugale_n_5576730.html?utm_hp_ref=france. Ces deux campagnes figuraient des héros Disney, allégories de l’enfance et de l’innocence, attaqués par la violence et la perversion.

J’avais abondamment relayé ces campagnes à l’époque. Hier, j’ai relayé une troisième campagne du même artiste, décrite sur son site de la façon suivante « Once Upon A War questionne le sort des personnages les plus appréciés du monde s’ils étaient nés en Palestine occupée. Cette campagne présente ces icones d’espoir dans des situations désespérées que les enfants palestiniens vivent chaque jour. » http://www.sainthoax.com/onceuponawar.html

Ces images, représentant les personnages sous forme d’enfants palestiniens attaqués par des leaders israéliens me paraissaient un moyen plus efficace d’exprimer douleur et indignation, plutôt que les atroces photos d’enfants morts que nous voyons circuler sur les réseaux sociaux ces dernières semaines. Mes intentions étaient, je pense, proches à celles de Mme Christiane Taubira, lorsqu’elle a elle-même tweeté un message, par ailleurs contesté, sur les rêves perdus des enfants de Gaza.

J’ai été accusée, ici même, d’antisémitisme. On m’a reproché d’employer l’image du juif tueur d’enfant. C’est à peine si je n’ai pas été traitée de nazie. Outre le manque traditionnel de distinction entre antisémitisme et critique de la politique d’Israël, ces insinuations me sont particulièrement intolérables compte tenu de mon histoire familiale, rappelée dans le débat sur le retrait de la nationalité française (http://www.senateurgoulet.fr/dossiers-phares/retrait-de-la-nationalit%C3%A9/) ou sur le fameux test ADN (je rappelle que je suis l’auteur de la saisine du comité consultatif d’éthique et donc des motifs qui ont rendu ce texte inapplicable).

La famille de mon père, raflée le 16 juillet 1942, a été intégralement exterminée dans les camps de la mort.

Ma position n’a pas varié : je ne soutiens pas le Hamas. Les tirs de roquettes depuis Gaza doivent cesser. Les violations des droits de l’Homme perpétuées par Israël à Gaza, particulièrement contre les civils, particulièrement contre les enfants, doivent cesser. Je l’exprimais déjà le 20 juillet dernier sur mon blog, en pleine commémoration de la rafle du Vel d’Hiv. http://blogs.mediapart.fr/blog/senateur-goulet/200714/un-sombre-20-juillet-2014-pour-la-republique-francaise

Ce conflit au cœur de l’été, importé en France, crée un climat communautariste et d'intolérance. Le gouvernement français, en prenant ouvertement parti pour l’Etat d’Israël dans le premier communiqué du Président de la République, a attisé le feu. Je regrette que ce tweet ait pu provoquer un tel déchainement et je persiste à dire que tant d’indignation aurait dû être tournée en faveur de la paix et du dialogue entre les communautés.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Violences sexuelles
Violences sexuelles : Damien Abad nommé ministre malgré un signalement adressé à LREM
L’ancien patron des députés LR, Damien Abad, a été nommé ministre des solidarités en dépit d'un signalement pour des faits présumés de viols adressé à LREM et LR par l’Observatoire des violences sexistes et sexuelles en politique. Deux femmes, dont Mediapart a recueilli les témoignages, l’accusent de viols, en 2010 et 2011. Il conteste les faits.
par Marine Turchi
Journal — Politique
Pap Ndiaye fait déjà face au cyclone raciste
La nomination de Pap Ndiaye au ministère de l’éducation nationale a fait remonter à la surface le racisme structurel de la société française et de sa classe politique, une vague qui charrie avec elle la condition noire et la question coloniale. La réaction de l’exécutif, Emmanuel Macron en tête, donnera une première indication sur la tonalité du quinquennat.
par Ilyes Ramdani
Journal
En Italie, la post-fasciste Giorgia Meloni cherche à faire oublier ses racines
Elle espère devenir l’an prochain la première femme à présider le Conseil en Italie. Héritière d’un parti post-fasciste, ancienne ministre de Berlusconi, Giorgia Meloni se démène pour bâtir un parti conservateur plus respectable, en courtisant l’électorat de Matteo Salvini. Une tentative périlleuse de « dédiabolisation ».
par Ludovic Lamant
Journal
Mario Vargas Llosa, Nobel de l’indécence
L’écrivain péruvien de 86 ans, entré à l’Académie française en fin d’année dernière, vient de déclarer sa préférence pour Bolsonaro face à Lula. Cette nouvelle prise de position politique reflète un parcours intellectuel de plus en plus contesté, marqué par des soutiens à des figures d’extrême droite en Amérique mais aussi de la droite dure en Espagne. Une enquête du n° 20 de la « Revue du Crieur », disponible en librairie. 
par Ludovic Lamant

La sélection du Club

Billet de blog
Quand Macron inventait « l'écologie de production » pour disqualifier les pensées écologistes
[Rediffusion] Au cours de son allocution télévisée du 12 juillet 2021, Emmanuel Macron a affirmé vouloir « réconcilier la croissance et l'écologie de production ». Innovation sémantique dénuée de sens, ce terme vise à disqualifier les pensées écologistes qui veulent au contraire poser des limites, sociales et écologiques, à la production. Macron, qui veut sauver la croissance quoi qu'il en coûte, n'en veut pas.
par Maxime Combes
Billet de blog
Rapport Meadows 11 : est-il encore temps ?
Est-il encore temps, ou a-t-on déjà dépassé les limites ? C'est la question qui s'impose à la suite des lourds bilans dressés dans les précédents épisodes. Écoutons ce qu'a à nous dire sur le sujet le spécialiste en sciences et génie de l'environnement Aurélien Boutaud,
par Pierre Sassier
Billet de blog
Le stade grotesque (la langue du néolibéralisme)
[Rediffusion] Récemment, je suis tombée sur une citation de la ministre déléguée à l’industrie, Agnès Pannier-Runacher... Il y a beaucoup de façons de caractériser le capitalisme actuel. À toutes définitions politiques et économiques, je propose d'ajouter la notion de grotesque.
par leslie kaplan
Billet de blog
Greenwashing et politique : le bilan environnemental d'Emmanuel Macron
[Rediffusion] Talonné dans les sondages par Marine Le Pen, le président-candidat Macron a multiplié dans l'entre-deux-tours des appels du pied à l’électorat de gauche. En particulier, il tente de mettre en avant son bilan en matière d’environnement. Or, il a peu de chances de convaincre : ses actions en la matière peuvent en effet se résumer à un greenwashing assumé.
par collectif Chronik