Sénateur Goulet
Sénateur membre de la Commission des Finances
Abonné·e de Mediapart

75 Billets

0 Édition

Billet de blog 13 juil. 2014

Gaza : une opération bien orchestrée qui en cache une autre ?

Gaza : une opération bien orchestrée… Une de plus… Si nous avons un peu la mémoire de l'histoire tragique de cette région du Proche-Orient, si prompte à s'enflammer, domaine de prédilection des occasions manquées, alors la guerre qui se déroule sous nos yeux prend un autre relief.

Sénateur Goulet
Sénateur membre de la Commission des Finances
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Gaza : une opération bien orchestrée… Une de plus… Si nous avons un peu la mémoire de l'histoire tragique de cette région du Proche-Orient, si prompte à s'enflammer, domaine de prédilection des occasions manquées, alors la guerre qui se déroule sous nos yeux prend un autre relief.

On se souvient d'Ariel Sharon sur l'esplanade des Mosquées à Jérusalem provoquant, à dessein, la deuxième intifada.

Plus récemment, nous avons pu assister à des offensives répétées de Netanyahu, une fois calino-thérapies, une fois menaçantes, pour tenter de s'opposer à la normalisation des relations avec l'Iran.

Les démarches pathétiques et sans succès de l’AIPAC (puissant lobby juif américain) allant bien entendu dans le même sens.

Rassurez-vous, loin de moi l'idée de remonter les péripéties de 66 ans de conflits… 

Aujourd'hui nous sommes sans mots pour dénoncer l’assassinat odieux de 3 jeunes israéliens et la mort dans des conditions d’une barbarie inouïe de ce jeune palestinien brûlé vif.

L'escalade du conflit à Gaza et la disproportion coutumière des moyens employés doivent être à mon avis replacés dans un contexte plus général et un calendrier très à jour.

Dans quelques jours devrait être ratifié, à Vienne, l'accord sur le nucléaire iranien qui devrait voir le retour progressif de l’Iran dans le concert des nations.

Cette guerre n'arrive pas par hasard, pas plus que l'offensive massive concomitante du Sénat américain contre toute normalisation avec l'Iran. (1)

A un moment ou à un autre les forces israéliennes trouveront dans Gaza en ruine ou dans le sud du pays une roquette d'origine iranienne… 

Qui pourra dire qu'il s'agit d'une info ou d'une intox après le bel exemple des armes de destructions massives imaginaires en Irak… 

Ce trophée permettra d’impliquer l’Iran et de lui faire porter la responsabilité des troubles dans la région, confondant au passage les effets et les causes… 

Personne ne pourra me faire croire que dans cet Orient compliqué où chacun joue un poker menteur expérimenté, cette guerre à Gaza n’est pas liée aux négociations avec l’Iran qui doivent s'achever le 20 juillet. Netanyahu joue une cartouche de plus.

Le sang ne semble avoir pour lui aucune valeur dans sa stratégie de haine pathologique envers l'Iran.

Il sait que le retour de l'Iran et la normalisation de ses relations avec les USA porteraient un coup fatal à sa politique hégémonique.

Sans l’ennemi désigné, j’allais écrire, sans l'ennemi idéal qu’était l’Iran d'Ahmadinejad, que fera Netanyahu sinon s'attacher à la résolution du conflit avec la Palestine.

A cela il n'est pas prêt.

Israël qui possède la bombe atomique sans avoir adhéré au TNP, qui viole depuis des années toutes les résolutions de l'ONU, qui mène dans les territoires occupés des opérations de punition collective totalement illégales et disproportionnées et une politique de violation des droits de l’homme dénoncée par des organisations israéliennes et internationales, Israël par sa politique irresponsable menace les USA.

Se faisant Israël fait le jeu de l'Arabie Saoudite… Ennemie jurée de l'Iran. Qui l'eut crû ? 

Israël doit vivre en sécurité dans des frontières sûres et reconnues. Oui c'est un postulat de départ intangible.

Les palestiniens doivent avoir leur État.

La France semble s'être rangée du côté d'Israël, une fois de plus, comme je l’écrivais en novembre 2013 (2).

Je ne suis pas certaine que nous soyons, ce faisant, du bon côté de l’histoire.

J'ai peur que nos enfants et nos petits-enfants assistent encore longtemps à cette guerre fratricide en terre Sainte où le Dieu des 3 religions monothéistes est sensé demeurer.

Je crois que Dieu est en RTT ou que, comme beaucoup d'entre nous, il a renoncé à tenter de juguler la folie des hommes.

(1) http://www.lobelog.com/spoiler-alert-iran-hawks-take-wing-against-nuclear-deal/

(2) http://blogs.mediapart.fr/blog/senateur-goulet/151113/une-semaine-de-diplomatie-francaise-le-regne-du-deux-poids-deux-mesures

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Écologie politique : ce qui a changé en 2022
Les élections nationales ont mis à l’épreuve la stratégie d’autonomie des écologistes vis-à-vis de la « vieille gauche ». Quel dispositif pour la bifurcation écologique, comment convaincre l'électorat : un débat entre David Cormand, Maxime Combes et Claire Lejeune.  
par Mathieu Dejean et Fabien Escalona
Journal — Politique
Personnel et notes de frais : les dossiers de la députée macroniste Claire Pitollat
Dix-neuf collaborateurs en cinq ans, des accusations de harcèlement et des dépenses personnelles facturées à l’Assemblée : le mandat de la députée du sud de Marseille, candidate à sa réélection, n’a pas été sans accrocs. Notre partenaire Marsactu a mené l’enquête.
par Jean-Marie Leforestier et Violette Artaud (Marsactu)
Journal
En France, le difficile chemin de l’afroféminisme
Dans les années 2010, le mouvement afroféministe, destiné aux femmes noires, a connu en France un certain engouement. Il a même réussi à imposer certaines notions dans les débats militants, mais il peine à se constituer comme un courant à part entière.
par Christelle Murhula
Journal
Orange : la journée des coups fourrés
Redoutant une assemblée générale plus problématique que prévu, la direction du groupe a fait pression sur l’actionnariat salarié pour qu’il revienne sur son refus de changement de statuts, afin de faire front commun pour imposer la présidence de Jacques Aschenbroich. Au mépris de toutes les règles de gouvernance et avec l’appui, comme chez Engie, de la CFDT.
par Martine Orange

La sélection du Club

Billet de blog
L'effondrement de l'écologie de marché
Pourquoi ce hiatus entre la prise de conscience (trop lente mais réelle tout de même) de la nécessité d’une transformation écologique du modèle productif et consumériste et la perte de vitesse de l’écologie politique façon EELV ?
par jmharribey
Billet de blog
Rapport Meadows 9 : la crise annoncée des matières premières
La fabrication de nos objets « high tech » nécessite de plus en plus de ressources minières rares, qu'il faudra extraire avec de moins en moins d'énergie disponible, comme nous l'a rappelé le précédent entretien avec Matthieu Auzanneau. Aujourd'hui, c'est Philippe Bihouix, un expert des questions minières, qui répond aux questions d'Audrey Boehly.
par Pierre Sassier
Billet d’édition
Pour une alimentation simple et saine sans agro-industrie
Depuis plusieurs décennies, les industries agro-alimentaires devenues des multinationales qui se placent au-dessus des lois de chaque gouvernement, n’ont eu de cesse pour vendre leurs produits de lancer des campagnes de communication aux mensonges décomplexés au plus grand mépris de la santé et du bien-être de leurs consommateurs.
par Cédric Lépine
Billet de blog
Marche contre Monsanto-Bayer : face au système agrochimique, cultivons un autre monde !
« Un autre monde est possible, et il est déjà en germe. » Afin de continuer le combat contre les multinationales de l’agrochimie « qui empoisonnent nos terres et nos corps », un ensemble d'activistes et d'associations appellent à une dixième marche contre Monsanto le samedi 21 mai 2022, « déterminé·es à promouvoir un autre modèle agricole et alimentaire, écologique, respectueux du vivant et juste socialement pour les paysan·nes et l'ensemble de la population ». 
par Les invités de Mediapart