Sénateur Goulet
Sénateur membre de la Commission des Finances
Abonné·e de Mediapart

75 Billets

0 Édition

Billet de blog 14 mars 2014

Iran why do we have to support President Rohani

Sénateur Goulet
Sénateur membre de la Commission des Finances
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

We have serious reasons to support President Rohani

I am back from Iran and I have to share my deepest concerns

In Teheran they are clear signs of nervousness by opponents of moderate yet popular government of Dr. Rohani,like the "sabotage"by Iran's hard-liners using mass executions to undermine the nuclear deal http://www.foreignpolicy.com/articles/2014/03/14/nuclear_sabotage_iran_hardliners_executions

Opponents are also preparing the next parliamentary elections :

"“Rouhani's success in negotiating a nuclear deal and economic recovery will end up marginalizing [hardliners] politically for at least a few years." - Farideh Farhi, University of Hawaii at Manoa."http://monitorglobaloutlook.com/news-story/irans-president-faces-pushback-on-social-policy-reform/

Dr Rohani success in negotiations will set the stage for improvement in the economy and strengthen his position to fight corruption and restore human rights in the country.

Some of his opponents who have been looting the country's wealth ,specially during the last decade, can only scape prosecution if the current negotiation fails. President Obama faces similar situation with war mongers in his country who see the end of their profiteering from illegal wars like Iraq that have led to massive civilian casualties.

(see also this article sorry it's in french Catherine Ashton compared with Saddam Hussein by the conservatives-http://keyhani.blog.lemonde.fr/2014/03/14/pour-les-conservateurs-iraniens-catherine-ashton-et-saddam-hussein-le-meme-combat/)

If US bends over to AIPAC and other pressure groups, President Rohani and his team of reformists who are the only hope of Iranian people become irrelevant. Judging from inside the country , President Rohani is under more pressure than his US counterpart who has more room to maneuver

The situation is getting scarier by the day .

President Rohani's position can be underminded further if the negociations do not succeed 

France has to review her position and maybe Laurent Fabius could be inspired to lead a new policy in the Persian Gulf in these troubled times as KSA is trying to isolate Qatar.

France enjoys excellent relationships with KSA and others GCC countries included Qatar.

Maybe Laurent Fabius would be the one who could build a bridge over strait  of Hormuz for peace and security in the region.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
Comment le CHU de Bordeaux a broyé ses urgentistes
Les urgences de l’hôpital Pellegrin régulent l’accès des patients en soirée et la nuit. Cela ne règle rien aux dysfonctionnements de l’établissement, mettent en garde les urgentistes bordelais. Épuisés par leur métier, ils sont nombreux à renoncer à leur vocation.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Force ouvrière : les dessous d’une succession bien ficelée
À l’issue du congrès qui s’ouvre dimanche, Frédéric Souillot devrait largement l’emporter et prendre la suite d’Yves Veyrier à la tête du syndicat. Inconnu du grand public, l’homme incarne, jusqu’à la caricature, le savant équilibre qui prévaut entre les tendances concurrentes de FO.
par Dan Israel
Journal
« Travail dissimulé » : la lourde condamnation de Ryanair confirmée en appel
La compagnie aérienne a été condamnée, en appel, à verser 8,6 millions d’euros de dommages et intérêts pour « travail dissimulé ». La firme irlandaise avait employé 127 salariés à Marseille entre 2007 et 2010, sans verser de cotisations sociales en France. Elle va se pourvoir en cassation.
par Cécile Hautefeuille
Journal — Social
En Alsace, les nouveaux droits des travailleurs détenus repoussent les entreprises
Modèle français du travail en prison, le centre de détention d’Oermingen a inspiré une réforme du code pénitentiaire ainsi qu’un « contrat d’emploi pénitentiaire ». Mais entre manque de moyens et concessionnaires rétifs à tout effort supplémentaire, la direction bataille pour garder le même nombre de postes dans ses ateliers.
par Guillaume Krempp (Rue89 Strasbourg)

La sélection du Club

Billet de blog
Ce qu'on veut, c'est des moyens
Les salarié·es du médicosocial se mobilisent à nouveau les 31 mai et 1er juin. Iels réclament toujours des moyens supplémentaires pour redonner aux métiers du secteur une attractivité perdue depuis longtemps. Les syndicats employeurs, soutenus par le gouvernement, avancent leurs pions dans les négociations d'une nouvelle convention collective avec comme levier le Ségur de la santé.
par babalonis
Billet de blog
Destruction du soin psychique (2) : fugue
Comment déliter efficacement un service public de soins ? Rien de plus simple : grâce à l'utilisation intensive de techniques managériales, grâce à l'imposition d'un langage disruptif et de procédures conformes, vous pourrez rapidement sacrifier, dépecer, puis privatiser les parties rentables pour le plus grand bonheur de vos amis à but lucratif. En avant toute pour le profit !
par Dr BB
Billet de blog
par Bésot
Billet de blog
Le service public d’éducation, enjeu des législatives
Il ne faudrait pas que l’avenir du service public d’éducation soit absent du débat politique à l’occasion des législatives de juin. Selon que les enjeux seront clairement posés ou non, en fonction aussi des expériences conduites dans divers pays, les cinq prochaines années se traduiront par moins ou mieux de service public d’éducation.
par Jean-Pierre Veran