Attaque du droit de grève par les employeurs de l'OIT

LE DROIT DU TRAVAIL EST ATTAQUE non seulement par la loi Macron, l'Europe et le MEDEF mais également par les employeurs internationaux.

C'est bien la preuve que ce droit dérange leur recherche perpétuelle de bénéfices financiers et que cela se traduit au niveau planétaire.

Les employeurs siégeant à l'Organisation Internationale du Travail (OIT) veulent remettre en question le droit de grève.

https://www.ababord.org/Le-droit-de-greve-discretement

Le 18 février 2015 a été désigné par la Confédération Syndicale Internationale (CSI) Journée d’action mondiale de défense du droit de grève, qui fait l’objet d’une attaque par le Groupe des employeurs à l’Organisation internationale du travail (OIT).
En effet, la convention n° 87 de l’OIT qui protège le droit de grève dans le monde entier,est remise en cause par le patronat qui estime que le droit de grève « doit être régi par des dispositions nationales » et qu’il doit être soumis à des « restrictions raisonnables ».

La plus grande vigilance est de mise.

On voudrait nous spolier d'un droit acquis après de longues et sanglantes luttes.

Mes grands-parents qui se sont battus pour sortir de l'horrible esclavage de la révolution industrielle n'en reviendraient pas!

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.