Seraya Maouche
Bioinformaticienne, ingénieure en informatique,entrepreneuse "Life-Sciences" et co-fondatrice de l'association Ethique & Intégrité.
Abonné·e de Mediapart

26 Billets

0 Édition

Billet de blog 28 avr. 2017

Plagiat : le Président de la République a mis fin aux fonctions d'E. KLEIN à l'IHEST

Cinq mois après les premières révélations sur les plagiats d’Étienne Klein, le Président de la République a décidé de mettre fin aux fonctions de ce dernier, en qualité de président du conseil d'administration de l'Institut des hautes études pour la science et la technologie (IHEST).

Seraya Maouche
Bioinformaticienne, ingénieure en informatique,entrepreneuse "Life-Sciences" et co-fondatrice de l'association Ethique & Intégrité.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.


Publié aujourd'hui dans le Journal Officiel, un décret signé par le Président de la République, a mis fin aux fonction d'Etienne Klein à la présidence de l'IHEST.

"Par décret du Président de la République en date du 26 avril 2017, il est mis fin aux fonctions de M. Etienne KLEIN, en qualité de président du conseil d'administration de l'Institut des hautes études pour la science et la technologie.", précise le Décret du 26 avril 2017.

Pendant plusieurs semaines, Etienne Klein, a préféré persister dans le déni tout en continuant ses pratiques de "recyclage" de textes et de discours. Le 4 avril dernier, lors de son discours à l'Ambassade de France au Japon, Etienne Klein a de nouveau "recyclé" une grande partie de textes anciens.

Le journal L'Express, qui a révélé en premier cette affaire de plagiat, Ethique & Intégrité, la revue américaine Science, ainsi que le magazine Sciences & Avenir ont suivi cette affaire. Ce dernier a rappelé aujourd'hui la réponse d'Etienne Klein, en novembre dernier, sur son éventuelle démission de son poste à l'IHEST :

"Je ne vais pas donner ma démission", avait-t-il répondu à  Sciences & Avenir.

 La "Fraude scientifique : la France surveille, peut-elle punir ?", s'est interrogé Xavier Martinet dans le Journal des sciences du 31 mars sur France Culture. Il faut punir parce que comme nous l'avons déjà expliqué: "comment sanctionner des étudiants pour plagiat, si on accepte cette fraude académique pour des directeurs et des académiciens".

"Comment réagira France Culture?", écrit Jérôme Dupuis aujourd'hui dans l'Express, la question concerne également le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) où Etienne Klein dirige un laboratoire de recherche sur les Sciences de la Matière.

Outre le plagiat, la question est surtout comment peut-on diriger un laboratoire de recherche CEA sans avoir des publications scientifiques dans des revues à comité de lecture?

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Exécutif
Une seule surprise, Pap Ndiaye à l'Éducation
Après vingt-six jours d’attente, Emmanuel Macron a nommé les vingt-sept membres du premier gouvernement d’Élisabeth Borne. Un casting gouvernemental marqué par sa continuité et toujours ancré à droite. La nomination de l’historien Pap Ndiaye à l’Éducation nationale y fait presque figure d’anomalie.
par Ilyes Ramdani
Journal — Gauche(s)
Union de la gauche : un programme pour mettre fin au présidentialisme
Jean-Luc Mélenchon et ses alliés de gauche et écologistes ont présenté le 19 mai leur programme partagé pour les élections législatives, 650 mesures qui jettent les bases d’un hypothétique gouvernement, avec l’ambition de « revivifier le rôle du Parlement ». 
par Mathieu Dejean
Journal
Écologie politique : ce qui a changé en 2022
Les élections nationales ont mis à l’épreuve la stratégie d’autonomie des écologistes vis-à-vis de la « vieille gauche ». Quel dispositif pour la bifurcation écologique, comment convaincre l'électorat : un débat entre David Cormand, Maxime Combes et Claire Lejeune.  
par Mathieu Dejean et Fabien Escalona
Journal — France
À Romainville, un site industriel laissé à la spéculation par la Caisse des dépôts
Biocitech, site historique de l’industrie pharmaceutique, a été revendu avec une plus-value pharaonique dans des conditions étranges par un promoteur et la Caisse des dépôts. Et sans aucune concertation avec des élus locaux, qui avaient pourtant des projets de réindustrialisation. 
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet d’édition
Pour une alimentation simple et saine sans agro-industrie
Depuis plusieurs décennies, les industries agro-alimentaires devenues des multinationales qui se placent au-dessus des lois de chaque gouvernement, n’ont eu de cesse pour vendre leurs produits de lancer des campagnes de communication aux mensonges décomplexés au plus grand mépris de la santé et du bien-être de leurs consommateurs.
par Cédric Lépine
Billet de blog
Reculer les limites écologiques de la croissance… ou celles du déni ?
« À partir d’un exemple, vous montrerez que l’innovation peut aider à reculer les limites écologiques de la croissance ». L' Atécopol et Enseignant·es pour la planète analysent ce sujet du bac SES, qui montre l’inadéquation de l’enseignement des crises environnementales, et les biais de programmes empêchant de penser la sobriété et la sortie d’un modèle croissantiste et productiviste.
par Atelier d'Ecologie Politique de Toulouse
Billet de blog
Rapport Meadows 9 : la crise annoncée des matières premières
La fabrication de nos objets « high tech » nécessite de plus en plus de ressources minières rares, qu'il faudra extraire avec de moins en moins d'énergie disponible, comme nous l'a rappelé le précédent entretien avec Matthieu Auzanneau. Aujourd'hui, c'est Philippe Bihouix, un expert des questions minières, qui répond aux questions d'Audrey Boehly.
par Pierre Sassier
Billet de blog
Marche contre Monsanto-Bayer : face au système agrochimique, cultivons un autre monde !
« Un autre monde est possible, et il est déjà en germe. » Afin de continuer le combat contre les multinationales de l’agrochimie « qui empoisonnent nos terres et nos corps », un ensemble d'activistes et d'associations appellent à une dixième marche contre Monsanto le samedi 21 mai 2022, « déterminé·es à promouvoir un autre modèle agricole et alimentaire, écologique, respectueux du vivant et juste socialement pour les paysan·nes et l'ensemble de la population ». 
par Les invités de Mediapart