De la Révolution de velours à la nomination de Premier Ministre

Le Président de la République d'Arménie a signé un décret portant nomination de Nikol Pashinyan au poste de Premier ministre de la République d'Arménie, lundi 14 janvier 2019. L'histoire d'une révolution tranquille.

Une bien curieuse révolution qu'a connue l'Arménie entre le 12 avril et le 8 mai 2018. Une révolution menée par l'un des opposants de longue date au gouvernement corrompu de Serge Sarkissian, élu 2 fois Président de la République d'Arménie, qui "se voyait déjà en haut de l'affiche" de Premier Ministre. Car, avant de quitter son poste de Président de la République, il avait fait modifier la Constitution par les députés dont la majorité lui était acquise afin de conserver les pleins pouvoirs comme Premier Ministre élu... par les mêmes députés.

La population subissait depuis trop longtemps ce régime d'austérité au seul profit d'une oligarchie corrompue qui détournait l'argent public, les dons et aides humanitaires du monde entier, notamment suite au grand séisme de Gumri en 1988 qui détruisit entièrement la ville voisine de Spitak. C'est alors que Nikol Pachinian, opposant de toujours, ayant été emprisonné pour ses idées, a pris la tête d'un mouvement "Im Qayle" (mon pas) en ralliant "en marche" Gumri à la capitale Erevan en passant par Sevan pour protester contre cette nomination et promouvoir le mécontentement d'une très large majorité de la population. Cette marche de 200km et de 14 jours fut vite suivie par des manifestations dans les rues de la capitale, et très vite grossies de milliers d'habitants du pays. Si la répression policière a été violente durant les premiers jours, très vite une grande partie de la police et de l'armée s'est jointe aux protestataires et le pays fut totalement bloqué par les manifestations. Serge Sarkissian, Premier Ministre, démissionna mais fut réélu le 1er mai. Les manifestations et les blocages s'intensifièrent. Serge Sarkissian démissionna de nouveau et ne se représenta pas à la nouvelle élection. Il faut à cet endroit reconnaitre l'intelligence de cet homme qui voulut éviter ainsi le pire. Le 8 mai 2018, les députés, dont une partie de la majorité s'est abstenue, élurent alors Nikol Pachinian comme Premier Ministre. Très vite, il travailla à la lutte contre la corruption. En novembre, il démissionna de son poste afin de provoquer des élections législatives anticipées qui lui donnèrent une majorité au Parlement.

Ainsi la Révolution de velours entra dans l'histoire, remarquablement car elle ne fit aucune victime fatale.

Premier Ministre par intérim, Nikol Pachinian est officiellement nommé Premier Ministre par Armen Sarkissian, le Président de la République d'Arménie, ce lundi 14 janvier 2019, dans la capitale enneigée.

Remarque : Armen Sarkissian et Serge Sarkissian n'ont aucun lien de parenté.

http://www.primeminister.am/fr/press-release/item/2019/01/14/RA-Prime-Minister-meets-with-President/#prettyPhoto

Dans ce lien, vous trouverez un compte-rendu sur les informations et les échanges entre le Président et le Premier Ministre, en français.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.