Sergio Casa
Abonné·e de Mediapart

13 Billets

0 Édition

Billet de blog 4 janv. 2015

Remplacement ou greffes ? Confrontations ou partages !

Sergio Casa
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Je lis ce jour l'article de Edwy Plenel sur les thématiques du "grand remplacement" et ce qui se cache derrière. Maintenant faut-il écarter qu'il y ait de vraies questions à poser et résoudre derrière ce sujet médiatique et politique ?

Nos "people" médiatiques sèment à dessein les amalgames à conséquence raciste. Comme toujours, il faut poser la question de la causalité ! Quelle alliance contre-nature fédère tout ce beau monde ? Pourquoi ? Pourquoi, tout à coup, les juifs jouent-ils à la désignation du bouc-émissaire ? Par soutien envers Israël ? Pour prévenir d'être la cible de la prochaine fureur populaire ?

Et puis, il faut aussi juger de notre potentiel effectif de réaction face à des tsunami (im)migratoire largement imputables à la démographie mondiale que nous n'avons pas voulu contrôler ou aider/financer à contrôler et aussi une interpénétration culturelle rendue possible par les moyens de communication modernes qui rétrécissent la planète. Ce ne seront pas quelques frontières ou la mise en place d'un Etat policier, voire dictatorial, qui feront changer le cours des événements : les contingences démographiques et technologique de cette magnitude sont imparables. Le monde va faire face à des tensions inégalées à mesure que les pénuries de différentes natures vont voir le jour de façon vitale. Ni les barrières administratives, ni les barbelés, ni les reconduites ne pourront y apporter des réponses valables et effectives a minima. N'importe quelle personne dotée d'une intelligence moyenne peut le comprendre et la démagogie des partisans d'extrême droite doit pouvoir être dénoncée facilement. Il suffit de voir les moyens humains, techniques et matériels déployés par les Etats-Unis pour contrôler l'immigration en provenance d'Amérique latine pour constater que ces dispositifs sont vains (et assez hypocrites) pour éviter la "latinisation" d'une société il n'y a pas si longtemps très majoritairement blanche et anglo-saxonne.

Mais alors, la difficulté et la responsabilité réside à placer nos concitoyens devant la dureté et l'incertitude cet avenir qui s'annonce. Car le partage n'est pas la valeur première de notre société. Et pour que toute greffe prenne - car c'est bien une greffe qu'il faut considérer voire des greffes multiples, cette greffe repose sur le partage ou plutôt, les partages : partage de richesse, partage de culture, partage de valeurs, de bonheur, etc. Or, notre société vieillissante se rigidifie dans le chacun pour soi, les communautarismes ou égoïsmes faciles : un terrain si fécond pour les obscurantistes de tous bords qui ne veulent lâcher en rien de leur petit pouvoir d'influence ou d'autorité ! Et notre cher Occident, profiteur de la manne naturelle mondiale est celui qui a évidement le plus à renoncer dans le changement impératif de paradigme qui devrait tous nous mobiliser.

La situation n'appelle pas des solutions faciles, elle n'appelle pas non plus à minimiser les risques et les enjeux au regard de la stabilité et la pérénité de nos sociétés, fondées sur des principes démocratiques et laïques. Nier les problèmes n'est pas non plus une solution. Le monde bouge et c'est d'une grande banalité de considérer que "rien ne reviendra comme avant". Les nostalgiques de la France d'antan oublient tout aussi bien la réalité de l'empire colonial qu'elle fut ou la richesse tirée d'un commerce honteux comme le commerce triangulaire ! Et si retour était, celui la ne serait ni possible ni même souhaitable !

Les efforts des pouvoirs publics et des représentants élus doivent aller à assurer le succès des greffes en cours, à créer les conditions des succès. L'éducation reste le levier fondamental de cette réussite et c'est là qu'il convient d'investir et de se montrer intrétable sur la priorité du "vivre ensemble". Le second levier est la coopération avec les pays d'émigration pour les aider à trouer les moyens de faire vivre ou survivre leurs populations, pas les fausses aumônes actuelles mais de vraies logiques coopératives qui écartent toute finalité de profits mais valorisent le bien commun. Et tout le reste n'est que pure démagogie au service de l'intolérance et de la barbarie. Le désir d'avenir c'est avant tout de stopper la spirale mortifère dans laquelle l'humanité et notre civilisation sont entrées.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
Husain, Shahwali, Maryam... : ces vies englouties au large de Calais
Qui sont les vingt-sept hommes, femmes et enfants qui ont péri dans la Manche en tentant de rallier la Grande-Bretagne ? Il faudra des semaines, voire des mois pour les identifier formellement. Pour l’heure, Mediapart a réuni les visages de dix de ces exilés, afghans et kurdes irakiens, portés disparus depuis le naufrage du 24 novembre.
par Sarah Brethes (avec Sheerazad Chekaik-Chaila)
Journal
2022 : contrer les vents mauvais
« À l’air libre » spécial ce soir : d’abord, nous recevrons la rappeuse Casey pour un grand entretien. Puis Chloé Gerbier, Romain Coussin, et « Max », activistes et syndicalistes en lutte seront sur notre plateau. Enfin, nous accueillerons les représentants de trois candidats de gauche à l'élection présidentielle : Manuel Bompard, Sophie Taillé-Polian et Cédric van Styvendael.
par à l’air libre
Journal
LR : un duel Ciotti-Pécresse au second tour
Éric Ciotti est arrivé en tête du premier tour du congrès organisé par Les Républicains pour désigner leur candidat·e à l’élection présidentielle. Au second tour, il affrontera Valérie Pécresse, qui a déjà reçu le soutien des éliminés Xavier Bertrand, Michel Barnier et Philippe Juvin.
par Ilyes Ramdani
Journal — Violences sexuelles
Violences sexuelles : l’ancien ministre Jean-Vincent Placé visé par une plainte
Selon les informations de Mediapart et de l’AFP, le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire après la plainte pour harcèlement sexuel d’une ancienne collaboratrice. D’après notre enquête, plusieurs femmes ont souffert du comportement de l’ancien sénateur écolo, devenu secrétaire d’État sous François Hollande.
par Lénaïg Bredoux

La sélection du Club

Billet de blog
Ne lâchons pas le travail !
Alors qu'il craque de tous côtés, le travail risque d'être le grand absent de la campagne présidentielle. Le 15 janvier prochain, se tiendra dans la grande salle de la Bourse du travail de Paris une assemblée citoyenne pour la démocratie au travail. Son objectif : faire entendre la cause du travail vivant dans le débat politique. Inscriptions ouvertes.
par Ateliers travail et démocratie
Billet de blog
L'extrême droite a un boulevard : à nous d'ériger des barricades
Un spectre hante la France… celui d’un pays fantasmé, réifié par une vision rance, une France qui n’a sûrement existé, justement, que dans les films ou dans les rêves. Une France muséale avec son glorieux patrimoine, et moi je me souviens d’un ami américain visitant Versailles : « je comprends mieux la Révolution française ! »
par Ysé Sorel
Billet de blog
Le bocal de la mélancolie
Eric Zemmour prétend s’adresser à vous, à moi, ses compatriotes, à travers son clip de candidat. Vraiment ? Je lui réponds avec ses mots, ses phrases, un lien vidéo, et quelques ajouts de mon cru.
par Claire Ze
Billet de blog
« Nous, abstentionnistes » par Yves Raynaud (3)
Voter est un droit acquis de haute lutte et souvent à l'issue d'affrontements sanglants ; c'est aussi un devoir citoyen dans la mesure où la démocratie fonctionne normalement en respectant les divergences et les minorités. Mais voter devient un casse-tête lorsque le système tout entier est perverti et faussé par des règles iniques...
par Vingtras