Le retour de FêtNat

Le prénom Bande Annonce © Filmsactu
Le prénom Bande Annonce © Filmsactu

Ils s'appellent Glodi ou Plamedi voire Jénovic. Et à mon avis, tôt ou tard ils vont le regretter. Mais là on ne leur a pas demandé leur avis. Ce sont leurs parents en RDC qui les ont baptisés "Gloire à dieu", "Plan merveilleux de dieu" ou "sus est notre victoire" au grand dam de l'état civil et de l'Eglise qui même si elle reconnait un engouement certain pour sa cause à du mal a digérer le fait que l'on utilise pas plus simplement les apôtres et autres canonisés qui peuplent notre calendrier.

 

En même temps on a dejà vu des "Armistice" et des "FêtNat" par le passé.  Mais ça c'était avant. Au temps de l'ignorance et de la colonisation.

 images?q=tbn:ANd9GcQMDuAfzE0UYs-MinZ1TKTi-oG7WL2l3vccZXxr6P_7RM3vk05whw

Parce que la bien sur on n'y est plus. La preuve, le sommet de la francophonie. Qui a un peu viré à la cacophonie à force de polyphonies diverses d'ailleurs. 

 

Non, on n'y est plus au temps de l'ignorance. Juste au temps ou après Mobutu on a parait il donné des gages de démocratie tout en combattant la rébéllion au Nord laquelle est soutenue par l'Ouganda et le Rwanda...Autres terres merveilleuses de la démocratie à la machette.

 images?q=tbn:ANd9GcQC7W0xTQL6Hq-aw-uLlehQp0hUkmUN1jmmTHhf_fOQ_PTt-B8GFw

C'est justement parce qu'on est plus au temps de l'ignorance que les populations sous le boisseau baptisent ainsi leurs enfants pour conjurer le mauvais sort que le prénom d'un ancètre pourrait donner à leur progéniture. Avant ils ne savaiant pas, donc maintenant ils font attention.

Mais les superstitions et les supercheries demeurent... 

 

Donc bienvenue à tous les Glodi, Gradi (Grace a dieu) et autres Lavodi (La voix de dieu)...et aux FêtNat aussi et puisqu'on y est pourquoi pas aux :

- Adobe (Adolf et Benito) fils de Marine Le Pen

- Stalemohé (Staline est mon ros) enfant de J-L Melenchon

-  Datoc (Dans ton Cul) enfant que Fillon est en train de faire dans le dos de Copé

 images?q=tbn:ANd9GcSOnpS6mG_2iIqDthonr5U_0ftrS_aEtIb_iRN60Idx25N3yEW-Ag

En même temps ce n'est pas pire que la famille Renault qui avait été en justice pour pouvoir appeller leur fille Mégane (la I je présume que la II et la III sont nées ensuite) ou que cet Indien qui baptisant ses enfants en fonction de ce qu'il voyait le jour de leur naissance, avait appelé sa fille " Douce pluie de rosée dans la vallée" et son fils " Petits chiens qui s'enculent devant la tente" .

 

Bref, le choix d'un prénom reflète souvent une volonté de bien faire des parents qui se termine parfois en fardeau pour les enfants. Mais ceux qui vous ont donné le votre vous en convaicront peut-être mieux que moi.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.