Charlie Hebdo, le massacre

Charlie Hebdo

Aujourd'hui je suis comme aphone. Je ne peux que penser. Penser à ses personnes qui ont été assassinées pour avoir eu le courage de leurs idées et le courage de les communiquer. Penser aussi à ceux qui ont sacrifié leur vie pour essayer de les protéger. Penser à leurs proches. Penser à la liberté d'expression que nous ne devons pas laisser étouffer.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.