NI DIEU!

Le fameux " retour du religieux" annoncé par André Malraux est bien là, et il fait froid dans le dos, comme le souligne l'un des contributeurs à l'excellent numéro hors série du MONDE LIBERTAIRE dont ce billet a repris le titre: partout dans le monde, les religieux de tous acabits sèment le désastre la terreur et versent des flots de sang en sacrifice à leurs idoles. Les fous de dieu islamistes du jihad sont les plus épouvantables de tous dans notre actualité quotidienne, mais ils sont loins d'être les seuls.

Aucune religion ne nous épargne les abominations sanglantes que quelques esprits hélas bien naïfs imaginaient relégués aux heures les plus noires des temps anciens. Verser le sang des innocents dont le seul tort est de ne pas croire en leurs idoles est en soi un acte piété pour les fanatiques de toutes sortes qui sont innombrables, quand ils ne gouvernent pas des Etats et pas seulement ceux dits islamistes. Ceux-là  ne sont après tout, à y regarder d'un peu plus près, que la version première, tombée en un commode oubli collectif, de ce que furent les premiers états religieux des temps dits bibliques, aux ordres d'une divinité érigée en dieu des batailles des massacres et des génocides qui ponctuent atrocement l'histoire de l'humanité au fil de l'épée des sacrificateurs religieux depuis les temps immémoriaux en passant par les djihad et les croisades jusqu'au massacre de Garissa.

Restent de nos jours de nombreux états sous la tutelle des religions, qui de l'Iran à Israël déterminent des politiques intolérantes et discriminatoires à l'encontre, par-dessus tout, de la liberté de croire, qui commence par la liberté de ne pas croire! Les cartes d'identité de l'état israélien indiquant la religion de son détenteur ont beau jeu de se présenter désormais comme une preuve de liberté religieuse par contraste avec les états islamisants où tout autre croyance que musulmane est poursuivie et sanctionnée comme un crime et par des moyens immondes, lapidations ou flagellations.

Ce numéro hors série du Monde Libertaire, souligne avec force arguments et documents à quel point d'oppression l'humanité toute entière est soumise par la combinaison millénaire des tyrans et des religieux, à commencer par les religions instituées qui ont "cette terrible tendance à être du côté des possédants et des puissants". 

Face à ces réalités, un athéisme de combat s'impose à l'heure où une laïcité se révèle complètement dépassée et impuissante, quand elle n'est pas instrumentalisée par les racismes de tous bords, voire dans les pièges immondes de l'antisémitisme néo-nazi d'une extrème-droite arrogante jusqu'au politiquement correct de gauchistes à keffieh.

Soulignons pour finir deux excellents articles "Femmes et religions: une haine radicale" et "Islamisme en Algérie: désespoir universel"qui font de ce hors série un numéro à lire impérativement pour toute personne désireuse de bien comprendre les enjeux et la nécessité vitale de la lutte contre l'obscurantisme.

 

NI DIEU!  Hors-série du Monde Libertaire. N°60 avril-mai 2015 - en vente en kiosque. 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.