Simon Chapellas
Abonné·e de Mediapart

4 Billets

0 Édition

Billet de blog 7 déc. 2015

On va encore m'accuser de vote FN.

Suffrage et légitimité, participation ou abstention?

Simon Chapellas
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

On va encore m'accuser de vote FN.

Qu'en est il des quelques cinquante pourcent de non votants qui ont préférés faire tout autre chose que leur devoir de citoyen dimanche dernier?
Ils auraient sans doute mieux fait de retarder leur partie de pêche, pour aller glisser un petit bulletin dans une enveloppe estampillée République Française, puis de déposer cette petite enveloppe dans l'urne prévue à cet effet avant d'acter, par une signature sur le registre, leur participation active à la démocratie de leur pays.

Ah bon? C'est aussi simple que ça la démocratie?
Hé oui feignasse de pantouflard abstentionniste, c'est aussi simple que ça!
Dans chaque région il y avait l'embarras du choix, chaque branche politique était représentée, alors dans tout ça il doit bien y avoir une liste qui te convainque?

Non?

Ah mince, là on arrive à un petit problème mais ton devoir de citoyen est de choisir quand même, plusieurs cas de figure :
-1-
Tu vote comme d'habitude, c'est con une habitude mais on souvent du mal à s'en débarrasser, tu ne sais même plus pourquoi tu as choisi cette couleur mais tu le fais quand même.
Demande toi pourquoi et peut être que la prochaine fois tu iras à la pêche, au moins tu auras fait un choix.
-2-
Tu vote blanc, ton bulletin va être compté puis rangé dans un coin, selon la loi électorale ce n'est pas un suffrage exprimé, ton non choix n'a pas de valeur statistique et n'entrera pas dans le calcul des résultats, seule ta participation sera comptée.
L'important c'est de participer mais la prochaine fois va faire une balade, tu n'y gagneras rien, là non plus, mais tu passeras un bon moment.
-3-
Tu "vote utile", c'est bizarre comme formule, choisir une liste par affinité c'est "voter", et choisir une liste par défaut c'est "voter utile"? Tu choisis le moins pire, tu vote contre, sans aucune affinité pour celui que tu vas soutenir malgré toi par ton beau geste citoyen.
Il est utile pour qui ce vote? Surement pas pour toi, alors la prochaine fois va boire un coup avec tes amis, ça c'est utile.

Que se passe-t-il s'il y a plus de cinquante pourcents de vote blanc lors d'une élection?
Rien, tout est normal, le scrutin est légitime.
Que se passe-t-il s'il y a près de cinquante pourcents d'abstention lors d'une élection?
Le scrutin est tout aussi légitime, mais on accuse les abstentionnistes d'être responsables du choix de ceux qui on fait leur devoir de citoyen.

Pourquoi les abstentionnistes (49.9% des inscrits) seraient ils les seuls responsables?
Les votes blancs (2.39% des votants) et nuls (1.58% des votants) sont eux aussi écartés des résultats de scrutin!

On à donc 51.9% des inscrits qui ont choisi de ne pas choisir, par manque de choix ou par dégout.
Parmi eux beaucoup on choisit de ne pas voter contre, de ne pas "voter utile" contre soi même, ou de ne pas voter du tout par conviction.
22.8 millions de personnes c'est pas rien quand même, il est là le premier parti de France, pas uni derrière une seule idée, plein de diversité, de propositions, d’envies, peut être même de solutions si on accepte de les laisser parler.

Un petit message à ceux qui ont choisi la marine nationale par défaut, peut être pour avoir l'impression d'être moins seuls dans le désert politique français.
La prochaine fois va te faire offrir un café chez ton voisin, elle commence là la vie de la cité.

voteznoir

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — International
En Pologne, le calvaire des exilés
Dans notre émission ce soir, reportage aux portes de l'Union européenne, où des migrants et des migrantes sont toujours retenus dans des conditions inhumaines. En plateau : Anaïs Vogel, qui a fait cinq semaines de grève de la faim pour dénoncer le traitement des exilés à Calais, et Catherine Wihtol de Wenden, directrice de recherche émérite au CNRS. 
par à l’air libre
Journal — France
La candidature de Zemmour prend une mauvaise tournure
L’ancien éditorialiste de CNews et du Figaro a officialisé, mardi, sa candidature à l’élection présidentielle dans un clip reprenant toutes ses obsessions identitaires. Sur le terrain, sa campagne est devenue particulièrement compliquée.
par Lucie Delaporte
Journal — France
Pour Pécresse et Bertrand, une campagne aux airs de pénitence
Après avoir claqué la porte du parti Les Républicains, ils ont repris leur carte pour obtenir l’investiture présidentielle. Pendant des mois, Valérie Pécresse et Xavier Bertrand ont remis les mains dans le cambouis partisan et arpenté les routes de France pour convaincre.
par Ilyes Ramdani
Journal — France
Les macronistes s’offrent un rassemblement de façade
Divisée avant d’être officiellement unie, la majorité présidentielle s’est retrouvée, lundi soir, pour tresser des louanges à Emmanuel Macron et taper sur ses adversaires. Un exercice poussif qui ne risque pas de « marquer l’histoire ».
par Ellen Salvi

La sélection du Club

Billet de blog
La nullité pollue
Il y a peu, vautré devant un énième naufrage filmique d’une plateforme de streaming, j'ai réalisé que ces plateformes avaient entrainé une multiplication délirante des navets qui tachent à gros budget. Fort bien. Mais quand va-t-on enfin parler de l’empreinte écologique démente de ce cinéma, cet impensé dont on ne parle jamais ? Ne peut-on imaginer des films plus sobres -tels ceux de Carpenter ?
par Mačko Dràgàn
Billet de blog
Get Back !!!
Huit heures de documentaire sur les Beatles enregistrant « Let it Be », leur douzième et dernier album avant séparation, peuvent sembler excessives, même montées par Peter Jackson, mais il est absolument passionnant de voir le travail à l'œuvre, un « work in progress » exceptionnel où la personnalité de chacun des quatre musiciens apparaît au fil des jours...
par Jean-Jacques Birgé
Billet de blog
Les Œillades d'Albi : « Retour à Reims (fragments) » de Jean-Gabriel Périot
Autour de l’adaptation du livre autobiographique du sociologue Didier Éribon « Retour à Reims », Jean-Gabriel Périot avec l’appui de nombreuses archives audiovisuelles retrace l’histoire de la classe ouvrière de 1950 à nos jours.
par Cédric Lépine
Billet de blog
La beauté fragile d'un combat
« Nous ne combattons pas le réchauffement climatique, nous nous battons pour que le scénario ne soit pas mortel. » Parfois, par la grâce du documentaire, un film trouve le chemin de l’unisson entre éthique et esthétique. C’est ainsi qu’il faut saluer « L’hypothèse de Zimov  », western climatique, du cinéaste Denis Sneguirev, à voir absolument sur Arte.
par Hugues Le Paige