La République est-elle soluble dans le Care ? (À chacun selon ses besoins ?)

Livre - présentation, recension et liens ci-dessous.

Le Care, et particulièrement celui de Joan Tronto, dénonce un « républicanisme » qui cache l'injustice des conditions de vie particulières derrière le masque de l’égalité en droit. Pour lui, l'universalisme dont se revendique ce républicanisme « libéral », forge l'illusion d'une indépendance. Elle culmine dans le modèle d’un homme mondialisé et finalement soumis. Contre cela, le care propose de retrouver un lien « asymétrique » dans une sensibilité aux besoins particuliers de chacun. Ainsi dénonce-t-il une tyrannie des "experts", qui s'approprient la définition des besoins et étouffent leur expression particulière.

Pourtant, son fondement est fragile, en particulier relativement à l’idée de besoin et à la solidarité organique qu’il semble espérer, dont l’immédiateté aurait été perdue. La difficulté n’est pas mince : la même recherche d’un lien fait aujourd’hui le succès illusoire de l’empathie. Le care nous semble oublier qu’une sensibilité doit être travaillée, réfléchie, cultivée, pour être source d’un lien authentique. Elle participe alors d’une liberté, sans laquelle l’homme est insignifiant, liberté qui n’est pas cet « individualisme », et finalement égoïsme, que dénonce justement le care. Ainsi peut se tisser, en pensée et en acte, le lien vivant qui fait l'humanité et la possibilité d'une société.

Sur le site Les Philosophes.fr , une recension du livre : https://www.les-philosophes.fr/care.html

https://www.les-philosophes.fr/care/republique-soluble-care.html

Table des matières : https://www.dropbox.com/s/swil376sk8ir7oa/table%20des%20mati%C3%A8res%20R%C3%A9publique%20soluble%20care%20%3F%20.pdf?dl=0

http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=52338&motExact=0&motcle=&mode=AND

  (pdf, 88.3 kB)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.