socializ
Informaticien
Abonné·e de Mediapart

16 Billets

1 Éditions

Lien 19 févr. 2016

Etat d'Urgence: Une femme et ses enfants sauvagement battus par les forces de police

Je détourne la tête et jette un œil sur mon fils ainé qui est dans le véhicule à côté du mien. Alors qu’il est menotté, un policier lui afflige une rafale de coups de poings dans le ventre... je me mets à crier, je panique et j’ai très peur pour lui... Je le vois pâlir, en sueur. Un policier ouvre sa portière, mon fils se penche et vomit...

socializ
Informaticien
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

http://www.revolutionpermanente.fr/Interview-d-une-femme-violentee-par-la-police-12-jours-d-ITT-et-de-nombreux-hematomes

Je vous laisse le soin de consulter le lien, je pense pour ma part que ce genre d'actions et interventions musclés dans les cités ou même pendant des manifestations (voir la militante écologiste de 72 ans violemment arrêtée pour avoir déplacé une barrière), ne feront qu'empirer le sentiment de haine et d'exclusion sociale qui sévit déjà dans nos citées.

C'est normal d’appréhender des délinquants et j'estime que la justice est parfois trop laxiste quand l'on vois des jeunes qui récidivent encore et encore pour les mêmes délits mineurs, empoisonnant ainsi leur voisinage qui se sent impotent. Venant d'un pays ravagé par la violence, les meurtres, les kidnappings et les vols (Venezuela), je n'ai que peu de respect pour les délinquants, mais la loi et les droits de l'homme sont des principes fondamentaux et certaines façons de faire, popularisées depuis la mise en place de l'Etat d'urgence, sont inacceptables, surtout quand elles touchent des innocents dont le "crime" est d'être de la famille des délinquants.

Les policiers, qui se prennent visiblement pour des "Bad Boys", devraient prendre exemple du film et se faire aider pour se calmer.

"Bad Boys II, Woosah"

La répression et la violence entrainent des réactions diamétralement opposées. En traitant la population de la sorte, on les pousse à s'exclure de notre société et cela donne de la force aux propos des extrémistes qui recrutent les jeunes et les moins jeunes pour qu'ils commettent des atrocités. L’État d'urgence et la suspension de l'Etat de Droit que son application entraine, galvanise visiblement certains membres des forces de l'Ordre qui se croient tout permis.

Je vous invite à signer la pétition d'Amnesty International contre l'Etat d'urgence permanent que nous imposent nos "Elus". Ce n'est pas la solution pour combattre le terrorisme, c'est la voie de la facilité pour donner à la population l'illusion que le gouvernement agit et les débordements ne cessent de se multiplier.

http://www.amnesty.fr/Nos-campagnes/Liberte-expression/Actions/Appel-aux-parlementaires-pas-de-securite-sans-respect-des-droits-17486

La recette pour combattre le terrorisme est connue, il faut des services de renseignement dignes de ce nom (ce qui n'est plus le cas depuis le passage de Sarkozy et sa réforme sur les services de renseignement) et des juges compétents et dédiés qui soient en mesure de faciliter les actions des services de renseignement en matière de mise sous écoute, perquisitions et espionnage.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
Husain, Shahwali, Maryam... : ces vies englouties au large de Calais
Qui sont les vingt-sept hommes, femmes et enfants qui ont péri dans la Manche en tentant de rallier la Grande-Bretagne ? Il faudra des semaines, voire des mois pour les identifier formellement. Pour l’heure, Mediapart a réuni les visages de dix de ces exilés, afghans et kurdes irakiens, portés disparus depuis le naufrage du 24 novembre.
par Sarah Brethes (avec Sheerazad Chekaik-Chaila)
Journal
2022 : contrer les vents mauvais
« À l’air libre » spécial ce soir : d’abord, nous recevrons la rappeuse Casey pour un grand entretien. Puis Chloé Gerbier, Romain Coussin, et « Max », activistes et syndicalistes en lutte seront sur notre plateau. Enfin, nous accueillerons les représentants de trois candidats de gauche à l'élection présidentielle : Manuel Bompard, Sophie Taillé-Polian et Cédric van Styvendael.
par à l’air libre
Journal
LR : un duel Ciotti-Pécresse au second tour
Éric Ciotti est arrivé en tête du premier tour du congrès organisé par Les Républicains pour désigner leur candidat ou leur candidate à l’élection présidentielle. Au second tour, il affrontera Valérie Pécresse, qui a déjà reçu le soutien des éliminés Xavier Bertrand, Michel Barnier et Philippe Juvin.
par Ilyes Ramdani
Journal — Justice
La justice révoque le sursis de Claude Guéant, le procès des sondages de l’Élysée rouvert
La justice vient de révoquer en partie le sursis et la liberté conditionnelle dont l’ancien bras droit de Nicolas Sarkozy avait bénéficié après sa condamnation dans le scandale des « primes » du ministère de l’intérieur. Cette décision provoque la réouverture du procès des sondages de l’Élysée : le tribunal estime que Claude Guéant n’a peut-être pas tout dit lors des audiences sur sa situation personnelle.
par Fabrice Arfi et Michel Deléan

La sélection du Club

Billet de blog
L'extrême droite a un boulevard : à nous d'ériger des barricades
Un spectre hante la France… celui d’un pays fantasmé, réifié par une vision rance, une France qui n’a sûrement existé, justement, que dans les films ou dans les rêves. Une France muséale avec son glorieux patrimoine, et moi je me souviens d’un ami américain visitant Versailles : « je comprends mieux la Révolution française ! »
par Ysé Sorel
Billet de blog
Le bocal de la mélancolie
Eric Zemmour prétend s’adresser à vous, à moi, ses compatriotes, à travers son clip de candidat. Vraiment ? Je lui réponds avec ses mots, ses phrases, un lien vidéo, et quelques ajouts de mon cru.
par Claire Ze
Billet d’édition
2022, ma première fois électorale
Voter ou ne pas voter, telle est la déraison.
par Joseph Siraudeau
Billet de blog
Ne lâchons pas le travail !
Alors qu'il craque de tous côtés, le travail risque d'être le grand absent de la campagne présidentielle. Le 15 janvier prochain, se tiendra dans la grande salle de la Bourse du travail de Paris une assemblée citoyenne pour la démocratie au travail. Son objectif : faire entendre la cause du travail vivant dans le débat politique. Inscriptions ouvertes.
par Ateliers travail et démocratie