socializ
Informaticien
Abonné·e de Mediapart

16 Billets

1 Éditions

Billet de blog 23 nov. 2015

Venezuela: Record, la Pauvreté atteint 73% des foyers

socializ
Informaticien
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La pauvreté au Venezuela a atteint cette année 73% des foyers, ce qui est considéré comme un record historique, signale une enquête sur les conditions de vie diffusée par trois des principales universités du pays

Fabiola Sánchez / AP

La complexe cirse économique que traverse le pays sud-américain, caractérisée par une inflation galopante et plusieurs problèmes de pénuries a frappé avec intensité les secteurs les plus vulnérables du pays et a fait que les maisons en condition de pauvreté liées au revenu arrivent à 73M, indique une étude réalisée entre juillet et aout derniers par l'université catholique Andres Bello (UCAB), l'Université Centrale du Venezuela(UCV) et l'Université Simon Bolivar (USB).

L'enquête a été effectuée dans 1.500 foyers, représentant plus de 6.000 personnes dans tout le pays.

Pour le second semestre 2013, tous les foyers en condition de pauvreté liée à leurs revenus était de 27,3%, alors qu'au deuxième semestre de l'année 2004 ils représentaient 47%, selon les derniers registres de l'Institut National de Statistiques. Selon une enquête sociale de 1998 réalisée par le gouvernement, le pourcentage de foyers en condition de pauvreté liée aux revenus était de 45%.

Entre 2005 y 2013 le Venezuela a vécu un étape de stabilité économique relative grâce aux hauts prix du pétrole qui ont permis à un pourcentage de la population d'améliorer son pouvoir d'acquisition en sortant de la pauvreté. La détérioration des prix du pétrole ont fait que la situation économique s'inverse, spécialement à partir de 2014.

 Le sociologue et ex directeur de l'Institut d'Investigations Économiques et Sociales de l'UCAB, Luis Pedro España, a affirmé que 73% des foyers et 76% des Vénézuéliens sont en situation de pauvreté liée aux revenus. España a parlé pendant un forum où les résultats ont été présentés.

 Les registres de cette année dépassent considérablement les chiffres du 2014 lorsque l'on a découvert que 48,4% des foyers et 52,6% des Vénézuéliens étaient en condition de pauvreté liée à leurs revenus.

 España a attribué le bond de pauvreté entre 2014 et 2015 à l'accélération de la chute des prix du pétrole dans cette période, ce qui a généré un fort impact sur le pouvoir d'achat des Vénézuéliens. Les autorités n'ont pas offert pendant ces années, les chiffres de l'inflation, mais certains analystes soutiennent que l'indice des prix a déjà atteint trois chiffres.

 L'enquêteur a dit que les chiffres de la pauvreté de cette année représentent un "record historique" considérant que les registres existent depuis 1975 quand le thème a commencé à être étudié dans le pays.

Le défunt président Hugo Chavez, qui a gouverné le Venezuela entre 199 et 2013, développa pendant son mandat, différents programmes sociaux connus sous le nom de "Misiones" pour assister les secteurs les plus vulnérables du pays.

España a signalé que l'enquête a déterminé que "la moitié des foyers en situation de pauvreté disent se fournir dans les différentes modalités de la mission pour la nutrition. Ceci est un symptôme de la crise de revenus". Sans approvisionnement subsidié (par l'Etat, ndlr), on ne mange pas au Venezuela, a-t-il ajouté.

Source: http://www.lapatilla.com/site/2015/11/20/venezuela-rompe-record-en-pobreza-73-de-los-hogares-en-crisis/

Note de Socializ:

Cette étude et la situation actuelle de mon pays démontrent l'échec de la politique populistes de la Revolution Bolivarienne qui a augmenté notre dépendence au pétrole sans utiliser les revenus de cette mane pour diversifier notre économie et construire des bases solides pour l'avenir du pays. Comme d'habitude, ce sont les plus démunis qui auront été aveuglés par des cadeaux et le prosélitisme du gouvernement qui sont aujourd'hui les plus touchés par cette politique désastreuse, la destruction d'emplois fruit de la difficulté à entreprendre et le manque de confiance envers le gouvernement ne fait qu'accentuer ce problème, poussant les gens à tenter de trouver des revenus par le commerce informel (revente de produits subsidiés à prix d'or) mais également par des activités illicites, ce qui alimente la spirale de violence et d'insécurité qui sévis dans le pays depuis une dizaine d'années.

Sur le même sujet:

Venezuela: 8,3 SMIC pour nourrir une famille de 5 personnes

Venezuela : Je n’ai jamais vu un pays, sans guerre, aussi détruit que le Venezuela

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Écologie
Incendies en Gironde : « C’est loin d’être fini »
Dans le sud de la Gironde, le deuxième méga-feu de cet été caniculaire est fixé mais pas éteint. Habitants évacués, élus et pompiers, qui craignent une nouvelle réplique, pointent du doigt les pyromanes avant le dérèglement climatique, qui a pourtant transformé la forêt des Landes en « grille-pain ».
par Sarah Brethes
Journal
Été de tous les désastres : le gouvernement rate l’épreuve du feu
Le début du second quinquennat Macron n’aura même pas fait illusion sur ses intentions écologiques. Depuis le début de cet été catastrophique – canicules, feux, sécheresse –, les ministres s’en tiennent à des déclarations superficielles, évitant de s’attaquer aux causes premières des dérèglements climatiques et de l’assèchement des sols.
par Mickaël Correia et Amélie Poinssot
Journal
Des avocates et journalistes proches de Julian Asssange poursuivent la CIA
Deux journalistes et deux avocates américains ont déposé plainte contre l'agence de renseignements américaine et son ancien directeur, Michael Pompeo. Ils font partie des multiples proches du fondateur de WikiLeaks lui ayant rendu visite dans son refuge de l'ambassade équatorienne de Londres alors qu'il été la cible d'une vaste opération d'espionnage.
par Jérôme Hourdeaux
Journal — Écologie
Pour plus d’un quart des Alsaciens, l’eau du robinet dépasse les normes de concentration en pesticides
Dans le Bas-Rhin, des dépassements des limites de qualité ont été constatés dans trente-six unités de distribution qui alimentent en eau potable plus de 300 000 habitants, soit un quart de la population. Le Haut-Rhin est touché dans des proportions similaires.
par Nicolas Cossic (Rue89 Strasbourg)

La sélection du Club

Billet de blog
Les talibans en Afghanistan : un an de pédocriminalité, de mariages forcés et de suicides
[Rediffusion] Cela fait presqu'un an que les talibans ont repris le pouvoir en Afghanistan. Depuis août 2021, plus d'une centaine de femmes ont été assassinées ou se sont suicidées en Afghanistan. Les talibans apprennent aux enfants à tirer et les exploitent sexuellement.
par Mortaza Behboudi
Billet de blog
Quand la langue nous fait défaut
Les mots ne sont plus porteurs de sens, ils ne servent qu'à indiquer ce que l'on doit penser et ce qu'il est interdit de penser. La réaction du gouvernement français aux bombardements de Gaza le démontre une fois de plus.
par ekeland
Billet de blog
« Le canari dans la mine de charbon » : chronique annoncée de la crise du Sri Lanka
La grave crise économique que traverse le Sri Lanka, la suspension du paiement de la dette souveraine et le soulèvement populaire de 2022 ont attiré l’attention du monde entier. Le Sri Lanka est décrit comme le « canari dans la mine de charbon », c’est-à-dire un signe avant-coureur de l’avenir probable d’autres pays du Sud.
par cadtm
Billet de blog
De Kaboul à Kyiv : femmes déchues de leur citoyenneté
[Rediffusion] Rien en apparence semble lier le sort des femmes afghanes à celui de leurs contemporaines ukrainiennes si ce n’est déjà la dure expérience d’une guerre sans fin. A travers leur corps de femme, peu importe leur âge, elles subissent une guerre menée contre leur statut durement gagné en tant que citoyennes ayant des droits, au nom d’une violence patriarcale que l’on espérait révolue.
par Carol Mann