Sons d'hiver
Sons d'hiver #26, festival de Musiques du 13 janvier au 5 février 2017
Abonné·e de Mediapart

64 Billets

0 Édition

Billet de blog 1 juin 2015

Sons d'hiver
Sons d'hiver #26, festival de Musiques du 13 janvier au 5 février 2017
Abonné·e de Mediapart

La double vie de Pétrichor à découvrir sans hésiter

Ce trio là, Guillaume Séguron, Catherine Delaunay, Davu Seru, vous fait comprendre combien la musique est aussi précieuse qu’une goutte d’eau. Les trois musiciens ont un invité avec lequel il forme un quartet tout à fait original. Il s’agit du dessinateur de BD et graphiste franco-brésilien Matthias Lehmann.

Sons d'hiver
Sons d'hiver #26, festival de Musiques du 13 janvier au 5 février 2017
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Ce trio là, Guillaume Séguron, Catherine Delaunay, Davu Seru, vous fait comprendre combien la musique est aussi précieuse qu’une goutte d’eau. Les trois musiciens ont un invité avec lequel il forme un quartet tout à fait original. Il s’agit du dessinateur de BD et graphiste franco-brésilien Matthias Lehmann. À eux quatre, ils nous content les aventures de monsieur Pétrichor. Durant l’écoute du Cd, il est même recommandé de feuilleter le livret qui est un petit bijou de roman graphique. Une invitation à la rêverie.

Guillaume Séguron, contrebasse / Catherine Delaunay, clarinette, accordéon, cor de basset, scie musicale / Davu Seru, batterie

Illustrations Matthias Lehmann - Cd nato 4954 - Produit artisanalement par Jean Rochard - Parution le 22/06/15

Pétrichor découvre lors de sa toilette annuelle aux...... bains douches de la Gare de l’Est la magie d’une goutte d’eau à travers laquelle nous pouvons voir la beauté du monde de mille et une manières différentes. Et voilà Pétrichor prendre la belle de l’air et basculer dans une autre vie. C’est le magique passage du miroir des musiques.

Il manifeste contre les pluies acides et rencontre dans une forêt une bande d’enfants joyeux musiciens qui dansent  en chantant sous la pluie. Les deux premiers morceaux « Sous les ponts d’Adélie » et « 24 laces » sont l’impétueuse et conquérante soif de bonheur échappée de cette sarabande enfantine qui mène Périchor dans les multiples états de la musique improvisée. Quinze compositions adroitement agencées.

« Lucien », troisième pièce de l’opus, propose un tempo lent, un monde méditatif empreint de sérénité et d’attente. Nous partons à la découverte de l’inattendu. Les enfants précipitent Pétrichor dans le hasard des multiples rencontres/facettes de quelques musiciens que la goutte d’eau contient.

Guy Warren, l’inventeur de l’afro-jazz, succède à un saxophoniste de Minneapolis Scott Fultz. Le batteur ghanéen, père spirituel de Fela Kuti, offre au trio son « Love, The Mistery Of » de 1957 qui fut magistralement repris en 1963 par Randy Weston. Les pluies africaines nous rassasient de tempos intenses et de masques bariolés et délirants. Les tambours de Davu Seru, originaire de la ville de Minneapolis où coulent les eaux du Mississippi, perpétuent les rythmes inouïs de l’Afrique et du jazz, des timbres percutés, dans les musiques d’aujourd’hui. Écoutons avec attention son solo magistral durant la belle composition de Séguron « Fenêtre avec bleu et rouge ». La goutte résonne de tant de musiques.

Pétrichor croise Nina Simone qui offre dans un nuage son « Four Women ». Guillaume Séguron égrène avec précision et sensibilité le tempo basse si caractéristique de ce thème. Le groove fait miroiter les délicates envolées de Catherine Delaunay qui saisit son accordéon et sa scie musicale pour nous donner une interprétation aux accents de danses traditionnelles du « A la huelga » de Chicho Sanchez Ferlosio qui fut le compositeur de nombreuses chansons populaires « anonymes » sous la dictature franquiste.

Puis deux compositions de G. Séguron et C. Delaunay, « Cyclope » et « Vera Cruz » abordent par des solos intimes l’échappée d’une poésie de l’étrange pour déboucher sur une improvisation collective explosive au titre évocateur des mondes de l’exploration : « Il est minuit Monsieur Pétrichor ». Round about Midnigth. Le souffle vivifiant du trio vient alors à la rencontre d’une percutante mélodie « Kronenche » de Beb Guérin. Pétrichor croise dans une rue du Paris des années 60 ou 70, le contrebassiste si attachant et décisif de nos temps libres. Une larme coule sur la joue de Beb, elle contient une belle contrebasse.

Catherine Delaunay en profite et nous fait rencontrer une tendre princesse, Davu Seru rappelle l’indispensable présence du blues, intense. Pétrichor danse au milieu d’indiens joyeux et libres.  « Haokah » de Séguron etnous désigneront les voies de futures contrées à explorer. Le Cd se termine comme une colonne sans fin de Brancusi.

Pétrichor passe à travers une chute d’eau. Il est dans une grotte, face à un miroir. Interrogatif. La goutte d’eau musicale que fut cette heure d’écoute nous a livré un grand secret, mais heureusement le mystère des magies poétiques continue. Un mystère n’est pas fait pour être compris mais vécu.

Signé, l’hippocampe.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Ce que le gouvernement a fait aux chômeurs
La première réforme de l’assurance-chômage est pleinement entrée en vigueur il y a tout juste un an, et nul ne sait combien de chômeurs elle a pénalisé. Si les chiffres sont invisibles, les conséquences sur la vie des gens sont brutales. Témoignages.
par Cécile Hautefeuille
Journal — Migrations
Sur TikTok, les passeurs font miroiter l’Angleterre à des Albanais, qui s’entassent à Calais
Depuis le début de l’année, les Albanais sont particulièrement nombreux à tenter la traversée de la Manche pour rejoindre l’Angleterre, poussés par des réseaux de passeurs dont la propagande abreuve les réseaux sociaux. Une fois dans le nord de la France, beaucoup déchantent.
par Nejma Brahim
Journal
L’imam Iquioussen, réclamé par la France, a été arrêté en Belgique
Visé par un mandat d’arrêt européen émis par la France, le prédicateur Hassan Iquioussen a été interpellé par la police belge vendredi, près de Mons. Il appartient désormais à la justice belge de se prononcer sur son éventuelle remise à la France. 
par Camille Polloni
Journal
« Les SDF étrangers ne sont pas les bienvenus » : un préfet ne devrait pas dire ça
Dans un tweet, le préfet de l’Hérault a déclaré vouloir « en finir avec la délinquance des SDF étrangers » à Montpellier, affirmant que les CRS « ne les lâcheraient pas ». Une stigmatisation assumée, dans la lignée de la politique prônée par Gérald Darmanin envers les « délinquants étrangers ».
par Prisca Borrel, Nejma Brahim et Camille Polloni

La sélection du Club

Billet de blog
Les élections au Brésil : changement de cap, ou prélude à un coup d’État ?
Les élections qui se dérouleront au Brésil les 2 et 30 octobre prochain auront un impact énorme pour les Brésiliens, mais aussi pour le reste du monde, tant les programmes des deux principaux candidats s’opposent. Tous les sondages indiquent que Lula sera élu, mais la question qui hante les Brésiliens est de savoir si l’armée acceptera la défaite de Bolsonaro. Par Michel Gevers.
par Carta Academica
Billet de blog
L'affrontement bolsonariste du « Bien » contre le « Mal » : erreur philosophique et faux antagonisme
[Rediffusion] Au Brésil, les fanatisés bolsonaristes se présentent en porteurs du bien. Si toute réalité humaine porte, mélangées ensemble, les dimensions de bien et de mal, lorsqu'un groupe fanatique et son chef optent pour la haine, l'esprit de vengeance, le mensonge, la violence, la magnification de la dictature et la torture à l'aide de fake news, ils ne peuvent pas prétendre « nous sommes des hommes bons ».
par Leonardo Boff
Billet de blog
Billet du Brésil #5 / Dimanche, un coup d’État est-il possible ?
S'accrochant au pouvoir, Jair Bolsonaro laisse planer le doute sur l'éventualité d'un coup d'Etat, en cas de défaite aux élections. Mais les conditions sont-elles vraiment réunies pour garantir son succès ?
par Timotinho
Billet de blog
Brésil : lettre ouverte aux membres du Tribunal Supérieur Électoral
En notre qualité d’avocats de Monsieur Lula nous avions interpellé sur l’instrumentalisation de la justice à des fins politiques à l’origine des poursuites et de la détention arbitraires subies par notre client. Nous dénonçons les attaques ignominieuses de Monsieur Bolsonaro à l’encontre de Monsieur Lula et sa remise en cause systématique de décisions judiciaires l’ayant définitivement mis hors de cause. Par William Bourdon et Amélie Lefebvre.
par w.bourdon